| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L’encre de ma plume - Poèmes - Textes
Poèmes : L’encre de ma plume
Publié par mebkhout le 28-06-2012 00:20:00 ( 1203 lectures ) Articles du même auteur



L’ENCRE DE MA PLUME
++++
J’aime, quand le lourd silence,
Me fait de sa peau une couverture.
Mon âme quiète étire ses jointures,
Mon cœur calmement se panse.
++++
La nuit me chatouille l’œil,
Aux rires de mes regards,
La lune danse sur son seuil ;
Je la salue avec des égards.
++++
Au loin, un murmure pudique,
Qui n’aime pas se montrer clair,
Reste au sien d’une rumeur magique,
Qui l’étouffe pour lui déplaire.
++++
Le moi dans son être s’estampe,
Sa lueur peu à peu perd ses images,
Ses rêves se déshabillent sur sa rampe,
Se noient dans ses brumes larges
++++
Des mots alors, en une nuée bariolée,
Tels des oiseaux aux couleurs de leur voix,
Viennent se poser sur ma plume callée,
Et s’offrent au choix de mes rimes en émoi.
++++
Est-ce une muse qui me les envoie,
Ou sont-ils attirés dans la prière de mon azur ?
Je l’avoue sans effacer mes pourquoi,
Ma plume m’entraine dans ses murmures.
++++
J’écris et c’est l’amour qui l’emporte,
Il parade dans mes quatrains et s’érode,
Dans son souffle qui va de porte en porte
Porter aux cœurs sa loi et ses codes.
++++
Ses douleurs , ses joies s’attirent et s’évitent,
S’épousent dans ses larmes chaudes.
Le cœur est son océan où ses vagues s’agitent,
L’âme en voilier erre sans atteindre ses cotes.
++++
Ma plume rit dans ses joies,
Pleure souvent dans ses vacarmes.
Elle se fait servante pour son roi,
Aimer est l’encre de sa trame.
++++
MEBKHOUT BEGHDAD

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Bacchus
Posté le: 28-06-2012 19:18  Mis à jour: 28-06-2012 19:18
Modérateur
Inscrit le: 03-05-2012
De: Corse
Contributions: 1186
 Re: L’encre de ma plume
C'est vrai : être seul devant une feuille blanche, en sachant que nous allons y déposer une part de nos rêves , de nos envies ou de nos convictions, voilà une émotion que nous pouvons éprouver quand l'envie nous prend.
Certains ne le comprennent pas et ont une autre passion.
Loriane
Posté le: 28-06-2012 23:34  Mis à jour: 28-06-2012 23:34
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9425
 Re: L’encre de ma plume
Il faudra qu'on m'explique pourquoi nos vers s'allongent toujours au fur et à mesure que nous écrivons.
Ecrire c'est la joie, le soulagement, cela nous vient d'où ?

Est-ce une muse qui me les envoie
Ou sont-ils attirés dans la prière de mon azur 
Je l’avoue sans effacer mes pourquoi
Ma plume m’entraine dans ses murmures.


est-ce une muse qui me les envoie ? si tu as un jour la réponse dis le moi.
J'ai aimé les images .
Merci
mebkhout
Posté le: 29-06-2012 13:26  Mis à jour: 29-06-2012 13:26
Débutant
Inscrit le: 23-06-2012
De: ALGERIE
Contributions: 7
 Re: L’encre de ma plume
merci mon ami c'est vrai parfois l'acte d’écrire ressemble à une naissance avec ses douleurs mais lorsque que l'oeuvre est accomplie nous ressentons tous ce bonheur d'avoir enfanté
mebkhout
Posté le: 29-06-2012 13:32  Mis à jour: 29-06-2012 13:32
Débutant
Inscrit le: 23-06-2012
De: ALGERIE
Contributions: 7
 Re: L’encre de ma plume
merci Loriane je n'ai pas encore de réponse mais je sais dans ma quête souvent j'implore une divinité sans nom sans visage maîtresse du mot et de l'image prêtresse du temple des sonorités et des échos de me permettre d'allumer mon atre au feu de son harmonie
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
31 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 31

Plus ...