| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Pour fêter à ma manière la commémoration des défunts A ta santé la mort! - Poèmes - Textes
Poèmes : Pour fêter à ma manière la commémoration des défunts A ta santé la mort!
Publié par Athéna le 02-11-2015 18:35:02 ( 513 lectures ) Articles du même auteur





Elle était la reine, marraine !

Son royaume ? Une sacrée famille où le bon mot fusait, où l’Histoire était comprise
Elle en connaissait chaque détour, chaque tumulte et chaque gloire.
Elle en avait surtout gardé, des grands rendez-vous, la mémoire.
Elle avait compris que les actes d' aujourd’hui sont le fruit des faits de jadis.

Elle était la reine, marraine !

Sa porte était toujours ouverte à celui qui aimait deviser
Discuter, argumenter, et parfois s’encanailler
Autour d’une citation d’auteur, d’un calembour, d’une contrepèterie.
Elle tenait salon veillant aux règles de cette académie.

Elle était la reine, marraine !

Bien sûr, une reine n’est pas exempte de défauts.
Mais sa qualité suprême les neutralisait ,
Quand de son humeur toujours joyeuse, elle vous offrait
Cet apéritif bourguignon qui parfois chamboulait notre cerveau.

Elle était la reine, marraine

Il n’était pas rare de la trouver assise en tailleur à déguster un whisky
Il fallait connaitre son attachement pour le roi des vins du Jura
Mais c’est avec le Kir qu’elle a entretenu des relations choisies
C’est à lui qu’elle consacré les dernières semaines de sa vie

Elle était vraiment la reine, marraine !

Elle qui a connu tant de malheurs
A su faire briller ,en tous points, sa bonne humeur
Quand il s’agissait de parler de partir
On sentait l’anxiété reprendre les rênes de sa vie
Son petit Kir , en serviteur fidèle , lui redonnait soudain l’envie d’en rire.

Une marraine, reine de l’optimisme,
Qui, au soir de sa vie, comme quelques heures avant qu’elle ne la quitte
N’a pas manqué de réclamer son verre de Kir
Pour boire à la santé de la mort dont elle savait qu’elle serait bientôt la victime

Un kir avant de partir
Comme pour rentrer dans l’allégresse du passage
A ta santé la mort!

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 03-11-2015 07:54  Mis à jour: 03-11-2015 07:54
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Pour fêter à ma manière la commémoration des déf...
Un très bel hommage à une femme de caractère !

Merci Athéna


Couscous
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
36 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 36

Plus ...