| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Aurevoir 2015 - Poèmes - Textes
Poèmes : Aurevoir 2015
Publié par Athéna le 30-12-2015 07:04:34 ( 461 lectures ) Articles du même auteur




Dans quelques heures je dois partir
Je sais que je vous ai fait souffrir.
Horreur, tourments, colère
Comment ai-je pu vous plaire ?

Et pourtant…

Je m’envole pour laisser la place
A une autre qui possède déjà toutes vos grâces
Elle est si jeune et je suis vieillissante
Pleine de promesses et si pimpante.

Et pourtant

Ne me maudissez pas tant !
J’ai eu ma part de gloire
A certains j’ai offert de beaux printemps
Et à d’autres de prodigieux soirs.

N’oubliez pas
Que ce sont les petits bonheurs minuscules
Qui rendent la vie majuscule
Ne me bannissez pas !
Souvenez-vous aussi de ces précieux instants
J’ai fait ce que j’ai pu, je vous aimais tant !

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Ermite
Posté le: 30-12-2015 08:38  Mis à jour: 30-12-2015 08:38
Plume d'Or
Inscrit le: 31-03-2014
De:
Contributions: 1578
 Re: Aurevoir 2015
Et pourtant, pourtant...
Noir ou blanc
Nan !
Tu a bien raison, comment pourrions-nous croire que 2015 n'est que noire ?
Pour te reprendre,
Belle et lumineuse journée,
Ermite.
Athéna
Posté le: 30-12-2015 08:48  Mis à jour: 30-12-2015 08:48
Plume d'Or
Inscrit le: 10-07-2014
De: vignes de la pettie fin
Contributions: 407
 Re: Aurevoir 2015
Et pourtant Ermite, et pourtant

Elle était belle...
La;beauté ne doit pas se bafouer .

Oui belle et lumineuse journée à toi, aux tiens, à vous, à tous

Athéna
Istenozot
Posté le: 30-12-2015 18:46  Mis à jour: 30-12-2015 18:46
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2088
 Re: Aurevoir 2015
Bonsoir Athéna,

Cette année fut une vraie chimère.
Il y eut des malheurs, des peines mais aussi des joies . Il y eut aussi des journalistes pour faire du sensationnel avec les malheurs!
Les hommes ont plus tendance à parler de leurs malheurs que de leurs bonheurs.

Si la communication par médias avait existé au Moyen âge, autour de l'an 1000, par exemple, eh bien, nous serions submergés au quotidien par une bonne douzaine de malheurs à notre porte, par semaine. Je lisais récemment l'histoire de Guillaume le Conquérant. Que de massacres de gens, que de viols, que de tortures au quotidien lors de la prise ou de la reprise d'un comté ou d'une baronnie, semaine après semaine.

A notre époque, la vie est belle.
Certes, il existe des malheurs inacceptables, mais tout de même il faut relativiser, en demeurant combattif à l'égard des atrocités perpétrées.

Bises de Dijon.

Jacques
Loriane
Posté le: 30-12-2015 19:08  Mis à jour: 30-12-2015 19:08
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9153
 Re: Aurevoir 2015
Qui pourrait être en reproche après une telle lecture, oui cette année nous fit mal, elle nous fit aussi très peur mais oui, pourtant elle contenait aussi l'espoir.
Jolie lecture, originale, poétique et positive
Merci.Athéna.
couscous
Posté le: 30-12-2015 20:04  Mis à jour: 30-12-2015 20:04
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Aurevoir 2015
Chère Athéna,

Je profite de ton joli texte pour te souhaiter une belle année 2016. Comme on dit chez nous "Un bon reste et un bon début"

Bises

Couscous
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
47 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 47

Plus ...