| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Réponse au défi du 16 janvier : "Il a parlé aux oeufs" - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Réponse au défi du 16 janvier : "Il a parlé aux oeufs"
Publié par Athéna le 17-01-2016 14:30:00 ( 484 lectures ) Articles du même auteur



.
Non, non, il n’est pas fêlé…
..
Il était une fois un homme qui rêvait de voler

Tout petit déjà il avait la tête en l’air…. Les yeux rivés vers le ciel.
Oui ce petit garçon lève la tête dès que surgit un vol d’oiseau
Il s’imagine alors en train de voler avec eux.
La fascination s’affirme en même temps que l’enfant grandit

Savez-vous qu’en pension l’autorisation lui a été donnée d’apporter ses canaris ?

Les années passent, le rêve d’Icare est latent, et sommeille en lui.

Il lit et dévore des ouvrages relatant les aventures de vol et c'est alors qu’il eut un déclic…. C’est alors qu’il jure…il jure de faire comme le canadien Bill LISHMAN le premier homme à voler en ULM suivi de ses s oies…..

Mais comment faire ?....

A votre avis ?

Tout simplement en apprenant à à voler en ULM à l’âge où bon nombre de ces messieurs se posent des questions existentielles, lui apprend et à couver
Ne riez pas !

Il n’y a pas que les femmes qui couvent, mais non !!!!!

Il s’imprègne des travaux de Konrad Lorentz…. .imprègne . Imprégnation…et c’est ainsi qu’on le vit parler aux œufs.

« Mais pourquoi donc fais-tu celà? »
« Pour rentrer en contact avec eux…pour qu’il puisse écouter le bruit de son appareil »

Son épouse s’habitue petit à petit de le voir découcher pour aller dormir avec ses oies

Elles ont droit à une belle chambre dans leur maison

Fêlé, il ne l’était pas, passionné oui !

Son rêve est proche et très vite le rêve d’Icare se réalise, il s’envole avec ses protégés.

Et là l’homme mûr qu’il est devenu s’est prit à pleurer, tel un enfant…les oies le caressaient en plein ciel...c'était si émouvant.

Il était une fois un homme qui rêvait de voler, un homme qui fait sienne cette phrase d’Antoine de Saint Exupéry

« Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité

Je pourrais vous parler de l’homme qui partage ma vie encore longtemps tant son rêve est beau et tant son rêve a entrainé d’autres rêves réalisés…


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 17-01-2016 16:48  Mis à jour: 17-01-2016 16:48
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Réponse au défi du 16 janvier : "Il a parlé a...
J'ai vu le film "L'envolée sauvage" qui relate une histoire similaire et j'ai eu la chance de voir le spectacle du bal des oiseaux fantôme au Puy du Fou. Un homme passait en ULM avec des oies sauvages qui le suivaient.

C'était magique, j'en ai eu les larmes aux yeux !

Merci Athéna.

Bises

Couscous
Istenozot
Posté le: 17-01-2016 20:45  Mis à jour: 17-01-2016 20:45
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2088
 Re: Réponse au défi du 16 janvier : "Il a parlé a...
Chère Athéna,

A te lire, je vais finir par prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages.
Et sans vouloir jouer au vilain petit canard, je crois comprendre qu'il s'agit de ton mari, bien sûr.
Je vole au dessus de la vérité à moins que je ne plane au dessus d'une erreur.

Dans un cas comme dans l'autre, je vois les choses de haut, tel un oiseau!

Merci pour ce texte.

Bises.
Une belle soirée à toi et que tes rêves soient pleins de rêves d'oiseaux.
C'est chouette!

Jacques
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
51 Personne(s) en ligne (10 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 51

Plus ...