| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Réseau social (Un selfie de mon caca ?! ). - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Réseau social (Un selfie de mon caca ?! ).
Publié par malhaire le 24-02-2016 10:02:01 ( 619 lectures ) Articles du même auteur



Je réunis tous mes amis
Autant de vaines connaissances
Dis-moi qui m’aime aussi la nuit
Et qui me poursuit dans mon lit ?
Le matin quand je me réveille
Combien de pouces sont en haut ?
Sous la photo de mes gamins
Que nul ne supporte à la fin!
Mais regardez-comme ils sont beaux
J’ai la plus jolie des familles
Parfois nous faisons un gâteau
Un cliché d’œufs et de vanille !
Je suis sur un réseau social
C’est ma recette du bonheur
Voyez combien ma vie s’étale
J’ai rajouté un peu de beurre.
C’est vrai, j’y passe tout mon temps
J’y suis accro, mais je suis beau
Je me sens si seul à présent
Sur ma photo en noir et blanc.
Regardez comme je suis heureux
Et tous ces autres qui m’envient
Moi je suis tellement généreux
Que je vous offre mes amis !
Parfois quand je suis en colère
Le monde entier le sait aussi
Mais, mêlez-vous de vos affaires
N’avez-vous donc aucune vie ?!
Tout ça n’est pas pour me convaincre
Je suis le plus heureux des hommes
Je n’ai pas besoin que l’on m’aime
Je peux le faire aussi moi-même.
Les trois quart du temps je m’ennuie
J’ai fait le tour de mon tracas
Demain, c’est promis les amis
C’est un selfie de mon caca !

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 25-02-2016 18:48  Mis à jour: 25-02-2016 18:48
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1992
 Re: Réseau social (Un selfie de mon caca ?! ).
Bonsoir Malhaire,

Dans ce poème, tu traduis bien, je trouve, le paradoxe des comportements des personnes qui publient des selfies.
Il en est quelques uns voire de très nombreux qui peuvent être déprimants, ne mettant vraiment pas en valeur les personnes.

Dans le monde de la santé qui est le mien, on commence déjà à mener des consultations auprès des personnes qui pratiquent cette activité pour traiter ce comportement qui est à considérer comme une addiction, qui peut avoir, dans les cercles familiaux, des conséquences pathologiques dramatiques.

Merci à toi pour ce poème lucide.

Au plaisir de te lire encore et toujours.

Amitiés de Paris.

Jacques
malhaire
Posté le: 25-02-2016 19:07  Mis à jour: 25-02-2016 19:07
Plume d'Or
Inscrit le: 20-05-2012
De:
Contributions: 335
 Re: Réseau social (Un selfie de mon caca ?! ).
Bonsoir Jacques, vous émoustillez ma curiosité.
Seriez-vous psy ? En ce moment, je découvre l’univers de Lacan au travers de lectures… Et comme vous vous appelez Jacques, je trouve ça drôle ! Bonne soirée, et merci pour votre commentaire, et surtout votre gentillesse.
Istenozot
Posté le: 26-02-2016 09:25  Mis à jour: 26-02-2016 09:25
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1992
 Re: Réseau social (Un selfie de mon caca ?! ).
Cher Malhaire,

Sourire : je suis fils de neuropsychiatre, frère de psychiatre, et je suis passé par une analyse de durée limitée avec un psychologue lacanien. Ton message en devient doublement amusant.
Je suis en charge de la qualité et des risques dans un groupe de santé privé et à ce titre j'aide à l'organisation des parcours et notamment de l'organisation des parcours dans ces nouveaux types de prise en charge. D'où mon propos!

Je te lis beaucoup et j'aime tes écrits. Et je trouve que je ne te commente pas assez. Je prends du plaisir à commenter les textes que j'aime.

Au plaisir de te lire encore et toujours.

Je te souhaite un magnifique week end.

Amitiés de Bourgogne.

Jacques
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 2
Invité(s): 36

Loriane, Titi, Plus ...