| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Il y a. - Poèmes - Textes
Poèmes : Il y a.
Publié par Athéna le 25-02-2016 17:58:17 ( 413 lectures ) Articles du même auteur



Il y a un ciel trop souvent incertain
Des fêlures qui deviennent fractures
Les non-dits, maîtres silencieux de nos destins
Des oublis qui se traduisent en blessures.

Il y a…


Le regard embarrassant d’un enfant déglingué
La demande pesante d’une âme perturbée
Une main parcheminée que l’on veut éloigner
Un adolescent énervé, un parent excédé.

Il y a….

Si i l’on arrêtait de vouloir à tout prix,être puissant
Le discours familial vous a marqué profondément ?
Des souffrances, des failles nous fondent,
Appuyons nous sur elles pour nous envoler vers l’autre monde.


Le monde du regard soutenu
Le monde de la main tendue
De l’oreille partagée
Des maux oubliés.


Parce qu’avec vous
Parce qu’avec toi
Un rien peut beaucoup
Et le lien est un roi

Il y a …le partage

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 25-02-2016 18:24  Mis à jour: 25-02-2016 18:24
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 2088
 Re: Il y a.
Chère Athéna,

Se dire les choses pour moins souffrir,
Les partager pour mieux se construire.

Comme généalogiste de ma famille, je peux confirmer les effets dramatiques des non dits familiaux : le déni de l'existence d'une fille mère, le déni d'un divorce, l'oubli d'un parent qui a dérogé à l'éthique,...
Il y a aussi des représentations émotionnelles qui se sont contruites sur des méprises et des incompréhensions qui, bien que fausses, font souffirir : la conviction d'un enfant qui pense qu'il n'était pas désiré.
Il y a aussi le déni de quelques aiëux que l'on a voulu remplacer par d'autres, par vanité sociale, et illusion de puissance..

Le dire, le partager, pour créer et faire durer le lien, après s'être convaincu de voir les choses telles qu'elles sont et non pas telles qu'elles paraissent être ou que, par orgueil, l'on voudrait qu'elles soient!

Merci pour ce très beau texte, qui est d'une grande richesses de vie.

Je te souhaite un week end prochain très chouette, bien sûr!

Jacques
Ermite
Posté le: 25-02-2016 19:02  Mis à jour: 25-02-2016 19:02
Plume d'Or
Inscrit le: 31-03-2014
De:
Contributions: 1578
 Re: Il y a.
Poème très chouette,
Louis.
Cavalier
Posté le: 28-02-2016 14:10  Mis à jour: 28-02-2016 14:10
Accro
Inscrit le: 13-01-2016
De: France
Contributions: 151
 Re: Il y a.
oui,
il y a
ce joli poème en partage

et c'est beaucoup.

Cavalier
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
43 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 42

Grissela, Plus ...