| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Merci pour la pipe - Poèmes - Textes
Poèmes : Merci pour la pipe
Publié par Athéna le 16-03-2016 17:20:00 ( 469 lectures ) Articles du même auteur



Petit essai coquin? Mais non!.... en réponse aux pipes d'Ermite


« Mesdames, Messieurs bonjour… »
Une voix suave et glamour
Aiguisant les esprits les plus exaltés
Interpelle, emporte jusqu’à vous posséder.

Mais où êtes vous donc ?

Recommandations … approbation.
Interdictions …. contestation.
Charme et sensualité… mains écartées.
Faveurs, surclassement… oublié !

Dans un avion, oui !

Les gorgées alcoolisées ont été si vite avalées
Les consignes bien vite oubliées
La nuit se fiance parfois avec l’étourderie
Quand la fatigue, soudain vous envahit.

La dame de l’air est là pour veiller

Il est tard, bien tard
La cabine broie du noir
Éparpillés, les restes du repas bien arrosé
Disloqués, les corps, par la nuit abîmés.

Elle garde, elle veille.

Ses gestes alors sont rassurants
Elle flirte avec le firmament
Quand dans la nuit ses mains vous frôlent
Sans pour autant s’exercer à des cabrioles.

Sécurité avant tout !

La nuit réserve parfois des surprises
Des couvertures s’affolent
Des effluves de fumée parfois s’envolent
Et c’est là que sa main évite une grosse bêtise

Culottée ou bourrée ?

Attirée immédiatement par cette beauté
Légèrement bourrée, un peu culottée
Dangereuse, car un peu enflammée
Tout juste, d’une main experte, échappée.

Un tombeur qui s’endort

Effleurement discrets
Réveil en douceur
Sourire ravageur
Danger écarté.

C’était au temps des folles traversées
Où fumer était encore autorisé
Le temps où nos invités savaient saluer notre travail d’équipe
Avec humour, en disant « Merci pour la pipe »








Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
55 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 55

Plus ...