| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Au fond du jardin - Poèmes - Textes
Poèmes : Au fond du jardin
Publié par zoran64 le 20-07-2012 22:50:00 ( 669 lectures ) Articles du même auteur



AU FOND DU JARDIN

Au fond du jardin
Quand le feu du soleil fuit
La vieille femme parle à son chapelet
cherchant son passé dans les ourlets
de sa jupe plissée.

A côté d’une flamme,
Un reflet rose.
La vie passée, une histoire morose,
Souvenir d’un bouton de rose.

Et tout devient calvaire et douleur
Amère dans son regard.
Le passé défile plus vite que le supplice.
La femme sous son foulard
Avait les cheveux blancs
Mais son cœur battait encore
Comme une fillette
Auprès de ses poupées.

Et voilà que le temps,
Sous son bavoir,
Goûte la vie et impose son pouvoir
Sous d’immenses désirs et cruels devoirs
Faisant couler ses larmes
Comme des gouttes de cristal.

Elle à le dos courbé empruntant
de longs chemins sévères,
Ses songes cueillant les primevères.
Car ici-bas il n’est de mal éternel.
Chevauchant sur le dos
D’un cheval blanc
A la crinière mélangée au vent
Sous le chuchotement
Des feuilles mortes
Comme le printemps tardif
La sève descend
Dans ses jambes lourdes
Enracinées sur ce morceau de terre aride.
Profanée par la promesse
Des dieux aux cheveux longs,
aux yeux bleus, la sagesse au visage.
Que dirais-tu ? La femme
De ton âge
Sans pouvoir changer la couleur
De ton corsage.

« Ma blessure ouverte,
La vie s’écoule sans trêve.
Et mon amour est mort
Au bord de l’horizon.
Je devrai écouter l’eau qui chante,
Dans ces clairières roulant le temps
Plus lourd qu’un fleuve
Qui déborde, après la fonte des neiges.
Descendant plus vite que ma vie
Sous la menace du gibet criminel
Posé là, dans le jardin sous un arbre
Desséché entre la terre et le ciel.
Refoulant la terrible colère
Sans le déraciner j’ai gravi les douleurs du calvaire »


Zoran Savic

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 26-07-2012 09:15  Mis à jour: 26-07-2012 09:15
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9068
En ligne !
 Re: Au fond du jardin
Encore un beau moment de lecture.
Ses songes cueillant les primevères.

J'aime beaucoup cette image.
une erreur je pense :
Avait les chevreaux blancs
je pense que tu voulais écrire Cheveux blancs.
Je corrige et si je me trompe dis le moi.
Merci
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
45 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 1
Invité(s): 44

Loriane, Plus ...