| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Elle m'a fait réfléchir... - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Elle m'a fait réfléchir...
Publié par Shoupi le 05-08-2012 00:50:00 ( 908 lectures ) Articles du même auteur



Elle m'a fait réfléchir... Avec sa phrase, là.

« tu n'as jamais penser a quel devrait être le moment les plus important de ta vie »

Si, bien sûr.

Je devais perdre ma virginité à l'arrière d'une voiture un brin pourrie, avec mon guitariste pour maître du jeu, avec le bruit des vagues mourant sur la plage, tu vois ? C'était censé être ça, le moment le plus important de ma vie.

On devait s'enfuir vers le sud et jouer de la guitare dans les rues de mes villes, on devait vivre au jour le jour comme des bohémiens, sans souci, sans maux...

Il n'était pas censé jouer, blesser, jouer encore en faisant semblant de ne pas comprendre. Il n'était pas censé faire l'indifférent, et encore moins le câlin après des semaines d'absence.
Il n'était pas censé y avoir une elle.

Non, ça ne devait pas se passer comme ça, ça ne doit toujours pas se passer comme ça, et pourtant c'est déjà du passé. Bien sûr, j'avais tout planifié, de A à Z, tu vois ? On serait partis ensemble, seuls contre le monde, comme deux enfants un peu perdus qui avancent au hasard, tu vois, sans plan et sans boussole, on devait s'aimer en silence et sans vice, juste comme deux amis-amants, comme deux parties d'un même tout. Il aurait fini par m'aimer, sinon autant que moi, au moins assez pour moi... Oui, c'est un peu idiot, c'est un peu fou. Mais je suis folle et je suis idiote, parce que je rêve et que je rêverai toujours.

Même maintenant que tout est fichu, que j'ai tourné la page, que lui m'a oubliée, et que je n'oublie rien, même maintenant oui je le dis, ça, ça devait être le moment le plus important de ma vie.

Est-ce que ça répond à ta question ?

« Car sans rire c'est plus facile de rêver / À ce qu'on ne pourra jamais plus toucher / On se prend la main comme des enfants / Le bonheur aux lèvres un peu naïvement ♪ »

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 07-08-2012 17:16  Mis à jour: 07-08-2012 17:16
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9078
 Re: Elle m'a fait réfléchir...
Bel humour. Amusant et pourtant, il y a bien sûr un peu de démission de la vie, ne plus trop lui faire confiance et s'appuyer sur nos rêves. Dommage mais certainement moins risqué.
Mais je suis folle et je suis idioteparce que je rêve et que je rêverai toujours.

Idiote ou sage ?

J'ai eu un peu de mal avec la première phrase : « tu n'as jamais penser a quel devrait être le moment les plus important de ta vie »
Sympa ce texte.
Merci
Shoupi
Posté le: 15-08-2012 21:55  Mis à jour: 15-08-2012 21:55
Plume de Bronze
Inscrit le: 11-03-2012
De: DreamHouse
Contributions: 35
 Re: Elle m'a fait réfléchir...
Première phrase recopiée texto. Parce qu'on m'a vraiment posé la question comme ça... Mais merci :)
Loriane
Posté le: 15-08-2012 22:09  Mis à jour: 15-08-2012 22:09
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9078
 Re: Elle m'a fait réfléchir...
Je comprends c'est du langage parlé.
arielleffe
Posté le: 25-10-2013 10:08  Mis à jour: 25-10-2013 10:08
Plume d'Or
Inscrit le: 06-08-2013
De: Le Havre
Contributions: 805
 Re: Elle m'a fait réfléchir...
Texte très sensible comme toujours...
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
42 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 42

Plus ...