| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Billard le chevalier épisode 7 - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Billard le chevalier épisode 7
Publié par saulot le 24-05-2017 09:21:29 ( 500 lectures ) Articles du même auteur



La femme qui a causé de la surprise chez Billard est Gertrude. De simple paysanne, elle est passée à noble, car elle a épousé un riche seigneur, fou amoureux d’elle. Billard lorsqu’il croisa le regard de Gertrude déglutit car il vit la haine dans ses yeux, la baronne n’avait toujours pas pardonné à son violeur.

Léon : Dame Gertrude, qu’est-ce qui nous vaut le plaisir de votre visite ?
Gertrude : J’ai appris que le chevalier Billard se trouvait à Noirot. Est-il toujours là ?
Léon : Oui, en effet ce preux héros a décidé de se reposer une semaine dans notre village.
Gertrude : Excellent, ce misérable sera bientôt castré, contraint de répondre de ses actes.
Léon : Que voulez-vous dire ?
Gertrude : Le chevalier Billard a commis un crime grave à mon encontre, par conséquent il sera jugé. Soldats arrêtez le chevalier Billard, l’homme aux longs cheveux roux qui est entré dans la demeure de Léon.
Thierry : Bien dame Gertrude, lieutenant Olivier vous et vos hommes allez vous postez devant chaque fenêtre et porte de cette maison. Lieutenant Jacques, vous m’accompagnez avec vos hommes, dégainez vos épées et soyez très vigilants, d’après dame Gertrude le chevalier Billard est un guerrier redoutable et dangereux.
Billard : Inutile de s’inquiéter je me rends.
Poire : Que se passe t-il maître ?
Thierry : Qui êtes-vous ?
Poire : Je suis Poire l’écuyer de sire Billard.
Thierry : Que faisons-nous du serviteur dame Gertrude ?
Gertrude : Vous l’arrêtez aussi, ce malotru doit être tué euh jugé pour sa complicité.

Le lendemain de leur arrestation le procès de Billard et Poire eut lieu, le juge fut Colin le mari de Gertrude, l’accusateur Roger l’amant de la baronne, et le défendeur fut Billard lui-même.

Colin : Aujourd’hui une affaire grave requiert notre attention, elle concerne le chevalier Billard accusé d’avoir violé dame Gertrude alors qu’elle n’avait que quatorze ans, et son serviteur Poire qui aurait fait le guet pendant que Billard violait. Que plaidez-vous chevalier ?
Billard : Non coupable.
Colin : Que plaidez-vous écuyer ?
Poire : Non coupable.
Roger : Il n’y a qu’un seul témoin dans cette affaire, et les faits remontent à plus de dix ans, mais il n’empêche que Billard est sans aucun doute coupable. Il a une réputation de coureur de jupons, et la victime l’a formellement identifié. En outre la probité de dame Gertrude est sans faille.
Billard : Si j’aime courir la gueuse, cela ne fait pas de moi un violeur, et puis je ne connaissais pas dame Gertrude avant qu’elle ne vienne hier à Noirot.
Roger : Dame Gertrude n’a aucun intérêt à mentir.
Billard : Elle a pu voir un sosie qui possédait une apparence semblable à la mienne la violer.
Roger : Bien sûr, vous possédez un jumeau maléfique qui commet dans le but de vous discréditer des viols, des meurtres et d’autres crimes.
Billard : Non mais un sorcier a très bien pu grâce à un sort prendre mon apparence, et violer dame Gertrude. Ma famille s’est mise à dos plusieurs clans puissants de sorciers maléfiques.
Roger : Si un sorcier a adopté votre apparence, il a poussé très loin le sens du détail. Dame Gertrude a dit que son violeur avait deux grains de beauté sur le sexe, ce qui est votre cas.
Billard : Un sorcier qui touche la personne dont il veut voler l’identité, peut grâce à un sort de métamorphose copier tous les détails du corps de sa victime.
Roger : Vos connaissances en magie me semble très importantes, trop importantes en fait. Seriez-vous un sorcier ?
Billard : En tant que chevalier spécialisé dans la chasse au sorcier, il est normal que mes connaissances sur eux soient développées.
Roger : Léon le chef du village de Noirot a dit que vous aviez des dons en radiesthésie, il s’agit d’un pouvoir fréquent chez les sorciers maléfiques.
Billard : Je n’ai pas eu d’entraînement à la magie, la capacité à pratiquer la radiesthésie est un don que Dieu m’a donné pour traquer les suppôts du Malin.
Roger : D’après le pape Sylvain 23, la radiesthésie n’est pas une capacité que le Très-Haut accorde aux défenseurs du bien.
Billard : Dieu est de mon côté, un ange est apparu pour prendre ma défense lors d’un duel que j’étais en train de perdre.
Roger : Ce prétendu ange pouvait très bien n’être qu’une illusion, le corps de l’illusionniste que vous êtes censé avoir affronté, n’a pas été rapporté au village de Noirot.
Billard : Certaines créatures ou êtres maléfiques ont le corps qui se transforme en cendres lorsqu’on les tue.
Roger : Ou peut-être que le soit disant maléfique, Adrien était un complice qui vous aidait à vous couvrir de gloire.
Billard : Vous êtes petit monsieur, de recourir à de basses insinuations, pour essayer d’obtenir un verdict de culpabilité contre moi.
Roger : Ce que je dis ne sont pas des insinuations, mais des explications aidant à faire la lumière sur des agissements douteux.

Après l’affrontement verbal entre Roger et Billard ; Gertrude, Billard et Poire eurent droit à des interrogatoires et des contre-interrogatoires. Billard et Poire furent reconnus coupables, toutefois en vertu des services rendus aux noiriens, le baron Colin fit preuve de clémence à leur égard, au lieu de la mise à mort, ils furent condamnés à la prison à vie. Si Billard n’avait pas rapporté le cadavre de l’illusionniste Adrien à Noirot, c’est qu’en lui volant ses pouvoirs avec son épée, il avait donné une drôle d'apparence au cadavre, notamment une peau de couleur orange. Alors pour éviter qu’on ne lui pose des questions, il l’avait caché. Billard et Poire croupiront-ils toute leur vie en prison ? Vous le saurez peut-être en lisant l’épisode 8 de Billard le chevalier aux cent peurs et aux cent poches.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 15-08-2012 14:10  Mis à jour: 15-08-2012 14:10
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 8955
 Re: Billard le chevalier épisode 7
Je ne t"'avais pas lu depuis longtemps et j'ai eu du mal a revenir dans l'histoire .

Citation :
Gertrude : Excellent, ce misérable sera bientôt émas, contraint de répondre de ses actes.

J'ai pas compris, je ne connais que le sigle EMAS sur le management , je doute que cela ait quelque chose à voir.
J'ai aimé "Sylvain 23" on aurait pu avoir aussi "Maurice 13", ça m'a fait rire.
Bon le violeur c'est pas moi c'est le sorcier.

C'est toujours aussi déjanté et drôle
Merci
saulot
Posté le: 15-08-2012 14:26  Mis à jour: 15-08-2012 14:26
Plume d'Or
Inscrit le: 23-06-2012
De:
Contributions: 410
 Re: Billard le chevalier épisode 7
Merci de ta remarque sur le terme "émas", il s'agit en fait du mot émasculer, mais Gertrude n'ose pas le dire complètement pour éviter de nuire à ses intérêts, augmenter ses chances de vengeance. Emasculer est un synonyme de castrer.
Loriane
Posté le: 15-08-2012 14:38  Mis à jour: 15-08-2012 14:39
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 8955
 Re: Billard le chevalier épisode 7
Oui, je connais émasculer ou castrer mais pour ne pas qu'on s'interroge et que l'on sache que c'est un mot inventé par Gertrude tu pourrais le mettre entre guillemets, juste pour le lecteur.
Merci
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
16 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 16

Plus ...