| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> mon journal secret - Nouvelles - Textes
Nouvelles : mon journal secret
Publié par jojoba998 le 11-10-2016 12:50:00 ( 123 lectures ) Articles du même auteur



Décembre 2011 :

Bientôt les vacances et peut-être enfin la paix pour moi. Je ne les verrais que l'an prochain et c'est tant mieux. Je pousse déjà un soupir de soulagement et je peux enfin me détendre en présence de Yasmine et Audrey.

J'adore ces filles, j'adore me taper des fous rires avec elles. Je me marre comme une tarée mais je m'en fiche. Elle me dise souvent que je suis folle. C'est vrai, je suis différente mais comme Yasmine, je m'en fiche.

Elle, je l'adore plus que tous. Nous somme amies depuis la sixième et malgré les coups durs, nous somme toujours soudées. Elle est tous ce dont je rêve d'être et ce que j'aime chez les gens surtout. Elle est communicative, ouverte d'esprit, intelligente, drôle, pétillante et a une joie de vivre contagieuse. Elle rigole aux moindre de mes blagues. Impulsive cependant, elle peut vite se fâcher et à taper du poings.

Audrey est plus posée et fait preuve parfois d'une grande dureté. Mais la chose qui nous lie davantage toutes les trois, c'est notre passion pour le manga Black Butler. On adore en parler Matin, Midi et Soir. Nos personnages favoris sont Ciel et Sebastian. On fantasme dessus comme de véritables Otaku. J'adore les dessiner et regarder l'anime.

On aime bien se voir en dehors du collège et faire des sorties quand ma mère est d'accord. C'est bien ça le problème...Ma mère...je ne m'entend pas du tous avec elle. Elle m'agace à m'insulter de mégère en permanence (bien que je sois un peu agressive sur les bords, je le reconnais)mais comme elle ne sais pratiquement rien ce que je vis, je ne peux m'empêcher de la prendre de haut. Une attitude que je vais sûrement regretter un jour. A la maison, je m'isole, je reste dans ma chambre, je m'empiffre de tablettes de chocolat en douce, je renvoie chier mon petit frère et dessine tout le temps (ou presque).

Ben oui, que voulez vous, au collège, je suis une vraie lavette mais arrivée chez moi, je deviens une véritable furie comme si j'ai envie de reproduire ce que les autres font sur moi.

Fin Décembre :

Alors j'ai reçu en cadeau de Noël, un manga dont-je-ne-me-souviens-pas-le-nom tellement il est compliqué. Je n'ai pas très très très envie de retourner au collège. Je préfère largement rester chez moi affalée dans mon canapé ou alors manger plutôt que de "travailler" et de me faire emmerder par une bande d'attardés qui ne savent pas faire la différence entre de la merde et de la boue.

Je vais devoir encore serrer les dents (et les fesses) pour ne pas craquer face à EUX. Je les hais. J'aimerais tellement pouvoir changer de collège mais après si je fais ça, je serait toute seule. Il est hors de question d'abandonner Audrey et Yasmine. L'année 2012 sera meilleure. Point final. Je l'ai décidé.

La suite plus tard...(je dis tout le temps ça lol)

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
16 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 16

Plus ...