| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> A celles et à ceux qui meurtrissent notre français - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : A celles et à ceux qui meurtrissent notre français
Publié par Istenozot le 13-11-2016 09:00:00 ( 493 lectures ) Articles du même auteur



Quel intérêt trouvez vous à écrire avec une telle vulgarité,
Et à le faire dans un français d'une telle inanité?
Ah oui, nous voici donc dans le français de l'imPOSsible
Au contenu des mots tout juste compréhensibles.
Du français, sans doute, vous prétendez tout savoir
Sans avoir le talent de tout comprendre dans notre abreuvoir.
Pour que vos mots nous conquièrent, désirables et piquants,
Il eût fallu qu'ils jaillissent en éclairs de l'esprit, convaincants,
Alors que dits avec la prétention d'un je ne sais quoi,
Ils perdent toute leur valeur et nous laissent cois.

Jacques Hosotte

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Donaldo75
Posté le: 13-11-2016 11:15  Mis à jour: 13-11-2016 11:15
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1106
 Re: A celles et à ceux qui meurtrissent notre français
Bonjour Jacques,

Excellent coup de gueule en version poésie !
J'avoue que ça me gratte également de fustiger ces petits gars qui défigurent tellement notre langue.
Toutefois, je me retiens car je ne sais pas faire dans la demie-mesure.

De nos jours, on fait croire, à coup de Star Academy et autres émissions pour décérébrés, qu'on peut atteindre les sommets de l'art médiatisé sans avoir à travailler réellement, juste en étant "soi-même". Et ça permet de vendre des barils de lessive, des gels coiffants et autres produits pas vraiment culturels.

Résultat des courses: les décérébrés viennent dans les lieux de culture en croyant qu'ils ont trouvé le nouvel élixir, la merveilleuse liberté de s'affranchir des règles. C'est gonflant, et il faut leur montrer les limites, mais ça ne dure pas, à l'échelle individuelle, parce que la réalité est plus forte que ce type de rêve.

"Vous êtes des vieux cons", me dirait mon neveu avant que je ne lui en retourne une.

Donald
Titi
Posté le: 13-11-2016 11:49  Mis à jour: 13-11-2016 13:21
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1527
 Re: A celles et à ceux qui meurtrissent notre français
Salut Jacques et Donald, poètes dignes de cette appellation

je vous joins, ci desous un petit exercice proposé à nos tenants d'une langue inconnue, composée d'onomatopées et quelques syllabes,prononcées déjà à l'époque par l'homme de cro magnon.

Nul doute que le temps qu'ils en saisissent le sens, leur unique neurones aura pris la poudre d'escampette, se sentant bien seul dans le vide sidéral de leurs boites crâniennes!!!

Passez un bon dimanche,............bande de vieux C.. comme dirait ton neveu Donald!!!!!

Serge.

Message déposé sur leurs écrits

''Celui qui t'insulte, n'insulte que l’idée qu'il se fait de toi, ,c'est à dire qu'il s'insulte lui même''



Je convie les tenants des propos ,peu avenants et cités, plus avant, à phosphorer sur cette tirade du rappeur, auteur, compositeur et écrivain Abd al Malik tirée de son roman publié en 2009 au Cherche midi.
Titi
Posté le: 13-11-2016 14:38  Mis à jour: 13-11-2016 14:45
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1527
 Re: A celles et à ceux qui meurtrissent notre français
L'injure, la simple insulte gratuite, souvent causée par la frustation du savoir d'autrui est une calomnie sommaire, sans indication de motifs.

Il est de fait que celui qui injurie n'a rien de réel ni de vrai à produire contre les autres, sans quoi il l'énoncerait comme prémisses et abandonnerait tranquillement, à ceux qui l'écoutent, le soin de tirer la conclusion ; mais au contraire, il donne la conclusion et omet de fournir les prémisses............

disait Lucius Annaeus Seneca plus communement appelé Sénéque, philosophe de l'école stoïcienne, dramaturge et homme d'État romain du Iᵉʳ siècle.

Bon dimanche
Loriane
Posté le: 13-11-2016 15:17  Mis à jour: 13-11-2016 15:22
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9118
 Re: A celles et à ceux qui meurtrissent notre français
Merci Mes poètes chéris, j'ai viré les déchets des "guerriers incultes "
L'ORée des rêves n'est pas un champ de guerre pour décérébrés.
J'ai fait court, je manque trop de temps pour eux et comme dirait Michel Audiard : "J’parle pas aux cons, ça les instruit"
Poutous à vous les beaux
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
29 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 29

Plus ...