| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Du rouge pour du rouge (défi du 17/12) - Nouvelles confirmées - Textes
Nouvelles confirmées : Du rouge pour du rouge (défi du 17/12)
Publié par couscous le 18-12-2016 19:30:00 ( 121 lectures ) Articles du même auteur
Nouvelles confirmées



Nous sommes le vingt-trois décembre de l’an mille huit cent quatre-vingt-sept en Touraine. C’est dans un lieu secret que le grand congrès des Pères Noël ouvre sa séance. Autour d’une immense table siègent des hommes minces et d’autres bedonnants en costumes verts, blancs, bleus, orange ou encore mauves. Certains portent la barbe longue, d’autres le bouc et quelques uns la simple moustache. Binocles ou lunettes, hotte ou grande besace, chacun y va de son propre style. Les sujets de conversation fusent : comment nourrir au mieux ses rennes, la juste rémunération des lutins, le passage dans les cheminées étroites, la fonte des neiges au Pôle Nord, etc.

Tout au long du congrès, les verres sont constamment remplis de Vouvray. Après quelques heures, le bout des nez et les oreilles rougissent, les propos deviennent incertains, des rires niais fusent de partout. Le délicieux breuvage coule dans les gosiers. La nuit avance et les convives commencent à ressentir le contrecoup de la biture ; les têtes tournent, les estomacs montrent des signes de rébellion et les toilettes deviennent un lieu très prisé.

C’est dans cette ambiance chaotique qu’apparaît un homme à la longue barbe sombre. Il se présente :

– Bonjour chers Pères Noël ! Je m’appelle John Pemberton, je viens des Amériques. Cela fait un certain temps que je suis à votre recherche.

Le moins malade d’entre tous s’approche de l’importun.

– Mais que faites-vous ici ? Ce lieu est tenu secret.
– Sachez qu’un bon détective, comme celui que j’ai rançonné, est capable de dénicher n’importe quoi. Même un congrès aussi secret que le vôtre !
– Pourquoi venez-vous gâcher notre fête ?
– Je souhaite vous proposer une collaboration.
– Nous n’avons pas besoin de sponsor ou autre mentor. Notre entreprise tourne à plein régime, régime plutôt bien arrosé comme vous aurez remarqué…
– Je le sais et c’est ce qui m’intéresse.
– Vous constaterez que nous ne sommes pas en état de négocier quoi que ce soit. Revenez l’an prochain.
– Je vois que vous auriez bien besoin de ma boisson magique.
– Qu’a-t’elle de magique ? Y as-tu mis de la bave de gobelin, des ongles de lutins ou des poils de rennes ?
– Non, des ingrédients secrets qui ont le don de soulager. Sachez que je suis pharmacien de formation. Tenez, buvez-en et vous verrez.

L’homme versa dans un verre une boisson gazeuse d’un brun très foncé. Le Père Noël renifla le breuvage douteux avant de le boire cul-sec. Il éructa très fort, attendit quelques minutes et poussa un soupir de soulagement.

– Tu as raison John, ta boisson m’a remis les tripes à l’endroit. Ohé chers amis, venez boire la potion de l’homme d’Outre-Atlantique.

Chaque Père Noël but de grandes gorgées. Les sourires revinrent orner les visages ridés. Finalement, l’un d’eux demanda à Monsieur Pemberton :

– Nous aurions bien besoin de votre médicament car chaque année, nous tenons séance l’avant-veille de Noël et la distribution des cadeaux le lendemain est souvent laborieuse et douloureuse car nous ne pouvons résister aux délices de Touraine, de Bourgogne ou encore de Bordeaux.
– Voilà donc la raison de ma venue. Je vous propose de vous livrer le nombre nécessaire de bouteilles de mon produit et en échange vous devenez les représentants officiels de celui-ci.

Les Pères Noël durent se concerter avant de prendre une décision. Après une longue discussion, ils déclarèrent au pharmacien :

– Nous acceptons votre offre. Qu’attendez-vous de nous précisément ?

– Que vous ressembliez à mes bouteilles !

Ils regardèrent la bouteille du remède qui était bombée et dont l’étiquette arborait une belle couleur rouge vif avec des volutes blanches.

Depuis lors, à l’approche des fêtes de fin d’année, la marque de soda, devenue célèbre à travers le monde, se plaît à montrer des images de Père Noël bedonnant au costume rouge et blanc et à la longue barbe blanche. Les fameux distributeurs de cadeaux du vingt-quatre décembre adoptèrent tous ce look et purent ainsi, chaque année, continuer à profiter des délicieux vins français, dessaouler grâce à la boisson américaine et être aptes à déposer les cadeaux au pied du sapin, pour le plus grand plaisir des enfants.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
kjtiti
Posté le: 19-12-2016 09:59  Mis à jour: 19-12-2016 10:00
Modérateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1285
 Re: Du rouge pour du rouge (défi du 17/12)
Curieuse application, de cette petite canette rouge, que celle que tu proposes Delphine !!
Personnellement je m’en servais pour nettoyer les cuillères en argent que m’a légué ma grand-mère: trempées dans ce liquide ( pas ma grand-mère !!) pendant quelques heures, elles ressortent impeccables !!! et pour déboucher mon évier !!!

Il paraîtrait, source CIA (Commission des Intellectuels Attardés), que Trump se peroxyde les cheveux avec ce breuvage et quand ayant abusé, il aurait vu son cerveau attaqué !!!

Aussi, gardons l’essentiel de son histoire comme leçon, chère Delphine : nous pouvons continuer à boire le bon jus de la bonne treille, avec modération, comme conseillé par la délicieuse ministre de la santé: la mal nommée Marisol Touraine……...mais surtout sans aucune retenue, préconisé par son ‘’pays’’ Kjtiti !! et pour se remettre de ces excès je conseillerai de réattaquer illico, avec une boisson, également à base de bubulles comme la canette rouge: un Vouvray façon Champenoise, bien frappé !!!!

Comme dit mon ami vise à gauche, un peu fâché avec la langue française: il faut bien s’amuser !! ça créé de l’animosité dans la ville (il a dû garder un mauvais souvenir d’une ancienne conquête nommée Mation Annie) ajoutant :’’ça donne de la gaieté, l’amusement !!

Ah, l’bon sens, y a qu’ça d’vrai !!!

Bisous et bonnes fêtes de Noël à la Belgique et aux l'ORéens de toutes conditions...........

Kjtiti.
couscous
Posté le: 19-12-2016 18:27  Mis à jour: 19-12-2016 18:27
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3205
 Re: Du rouge pour du rouge (défi du 17/12)
Cette petite cannette rouge a bien des utilités, faute de contenir un breuvage goûteux.

Je te souhaite à mon tour de belles fêtes en famille.

Grosses bises


Couscous
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
8 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 8

Plus ...