| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Atelier Intérieur - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Atelier Intérieur
Publié par mercier le 28-12-2016 23:08:04 ( 439 lectures ) Articles du même auteur




Atelier Intérieur


Le sable ondule sous tes pas.
Bientôt, il sera verre,
Silex,
Vitrail
Ornant les baies de tes temples,
Rayonnantes rosaces
Installant ton cœur
Au centre d'un silence intégral.

Tu iras vers l'aube
Où le vent tapisse les nuages
D'ondes vertes et crues.

Elles donnent à ta première esquisse
L'allure d'un cétoine
endormi sur les dunes .

Ce verre sacré ,
Erigé vers le Cygne,
Polarise la mélodie des étoiles.
En sa parabole hyaline ,
Tu recueilles l'espoir murmuré
de créatures inouïes.

Tu dessines
Des voiles solaires
Bruissant, au loin, dans les landes frileuses,
Où se perdent les esprits.

Un frelon adossé au secret des innocents,
S'amuse de te voir ainsi,
Saltimbanque errant,
Que moque l'oracle du givre.

Ici, pas d'effets d'optique,
Ni de mirages,
Rien qu'un écran saharien fané
Pulvérisant tes printemps
En pollens aurifères,
Lents pixels qui, maintenant,
Dérivent vers l'équateur
D'une mélancolie tenace.

D'antiques musiques
S'arriment à un astre vieillissant,
Chef d'orchestre austère,
Posant un geste d'abeille
Sur la corolle de nos regards.

Depuis, le masque sombre du ciel
Reflète à l'envie
Les armoiries des familles clandestines:
Là, Aigle scintillant
Sur fond de mer intérieure,
Ici, bruissements émeraude de paons
Donnant du relief aux rires
D'un paysage religieusement restauré.

Tes contours sont fragiles,
Tes côtes escarpées,
Tes plaines encore floues.
En tes vastes canyons,
Tu caches les plans
D'animaux frêles
A peine sortis de l'océan.

Leurs profils cisèle ton iris
En une proue élégante
Fendant le bestiaire inquiétant d'un désir .

Ta nouvelle intelligence
T'installe ici comme un vrai pacha:
Tu es le roi des haies,
Ton pépiement
Annonce les rêves inversés
D'oiseaux musiciens,
Complices de l'azur.

Mimant le premier matin,
Tu es enfin libre!




26, 27 et 28 XII 2016



Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
mercier
Posté le: 12-01-2017 22:33  Mis à jour: 12-01-2017 22:33
Plume d'Or
Inscrit le: 29-01-2013
De: 53c rue de Belfort
Contributions: 193
 Re: Atelier Intérieur
merci cher Jacques pour tes commentaires dont la finesse viennent toujours prolonger mes textes de son éclairage pertinent.
Gemme
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...