| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Billard le chevalier épisode 8 - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Billard le chevalier épisode 8
Publié par saulot le 24-05-2017 09:21:54 ( 625 lectures ) Articles du même auteur



Billard à cause du sévère régime imposé à son égard, était devenu en quelques semaines méconnaissable, ainsi par exemple de légèrement enveloppé, il était passé à maigre. En outre il s’avérait de plus en plus sujet au désespoir, en partie à cause de la solitude. Poire et lui se trouvaient dans deux cellules différentes. Deux mois après son incarcération, l’ancien chevalier entendit des bruits inhabituels, des bruits de combats acharnés.

Léon : Sire Billard est-ce vous ?
Billard : Oui c’est moi. Que se passe t-il ?
Léon : Les paysans de la province de Vanu se sont révoltés. Les noiriens se sont joints au mouvement.
Billard : Vous me croyez innocent du viol de Gertrude ?
Léon : Bien sûr, Gertrude est une sorcière qui a jeté un sort pour se faire aimer du baron Colin, et c’est une mythomane prêt à dire n’importe quoi du moment que cela aide les projets de Satan. Elle a dû vouloir plaire au Diable en jetant le discrédit sur un valeureux chevalier, aimé de Dieu. Que comptez-vous faire sire Billard ?
Billard : Je sais que j’ai une dette envers les noiriens, mais je ne participerai pas à une révolte. De toute façon vu ma réputation je serai plus nuisible qu’utile. Et puis je peux vous aider d’une autre manière qu’en recourant à la lutte armée. Je connais monseigneur Simon l’évêque de Mansi, qui est apprécié du roi Albert le juste, il pourra plaider la révision de mon procès auprès de sa majesté, ainsi que votre cause. Autrement pouvez-vous essayer de retrouver mon armure, mon bouclier et mon épée ?
Léon : Ils se trouvent tous les trois, dans la salle servant à stocker la collection d’armes, de boucliers et d’armures du baron Colin.
Billard : Est-ce que le baron Colin et Gertrude ont été tués ?
Léon : Non ils se sont enfuis tous les deux, ils ont été poursuivis un moment, mais ils ont réussi à nous échapper, d’après la route qu’ils ont prise, ils sont allés vers Poris. Le baron y possède un hôtel particulier.

Après sa discussion avec Léon, le chevalier en plus de ses affaires trouva une plime, une pierre aux propriétés particulières. Billard et Poire ne partirent pas vers Mansi mais vers Poris. Le chevalier et l’écuyer durent faire le trajet à pied. En chemin ils croisèrent une bande de voleurs armés d’arcs.

Robin : Donnez vos bourses sans résister, et aucun mal ne vous sera fait.
Billard : Disparition.
Robin : Tiens, tiens un illusionniste, anti-magus, magus annulus. Votre magie illusoire a été dissipée, vous êtes parfaitement visibles maintenant, je vous conseille d’arrêter de fuir.
Billard : Un groupe de dix archers qui contient un malandrin doté d’une barbe grise ayant des pouvoirs magiques. Seriez-vous Robin le mage voleur ?
Robin : Bien vu, maintenant donnez-nous tout votre argent, sinon vous mourrez.
Poire : Flamus detruitus ennemus.
Billard : Bravo Poire, ta puissance magique est remarquable, tu as créé des flammes si puissantes, qu’elles ont instantanément réduit en cendres nos ennemis, ils n’ont même pas eu le temps de crier. En plus tu as réussi un tour de force, même un mage très expérimenté dans la magie du feu, aurait eu un mal fou, à envoyer en même temps dans dix directions différentes dix boules de feu.
Poire : Je n’ai pas de pouvoir magique, sauf celui de sentir si un objet, une personne, un animal possède des capacités surnaturelles. Je ne contrôle pas le feu par contre le parchemin que voici, projetait des boules de feu. Je dis projetait, car en l’utilisant pour nous défendre, j’ai ôté au parchemin toute l’énergie magique qu’il possédait. Le parchemin était la propriété d’Adrien l’illusionniste, celui qui avait effrayé les noiriens avec un dragon imaginaire.
Billard : Comme tu as sauvé ma bourse et ma vie, pour cette fois je ne dirais rien, mais la prochaine fois que tu dégottes un objet remarquable, fais le moi savoir.
Poire : Promis maître.

Poire et Billard arrivèrent à Poris, après un mois de marche, mis à part le guet-apens tendu par Robin et ses hommes, le voyage fut sans incident. Pourquoi le chevalier n’est-il pas aller comme il l’avait dit à Mansi ? Quels sont les effets de la pierre spéciale trouvée par Billard ? Vous le saurez peut-être en lisant l’épisode 9 de Billard le chevalier aux cent peurs et aux cent poches.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 25-08-2012 21:53  Mis à jour: 25-08-2012 21:53
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 8985
 Re: Billard le chevalier épisode 8
J'avais complètement décroché, j'avais perdu le fil, j'ai du retourner en arrière.
Toujours aussi déjanté, drôle et plein de sens.
J'aime Poris, plein de clins d'oeil
Continue
Merci
saulot
Posté le: 26-08-2012 12:42  Mis à jour: 26-08-2012 12:42
Plume d'Or
Inscrit le: 23-06-2012
De:
Contributions: 410
 Re: Billard le chevalier épisode 8
Merci pour tes commentaires encourageants Lydia.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
41 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 41

Plus ...