| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Les zèbres de papier - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Les zèbres de papier
Publié par Donaldo75 le 27-01-2017 14:13:13 ( 62 lectures ) Articles du même auteur



Les zèbres de papier

Les zèbres de papier dansent sur les murs,
Animent nos rêves et gardent nos cœurs purs.
Alice s'émerveille et le jardin de verre
Prend les mille couleurs du ciel et de la terre.

L'herbe devient bleue, une mer irréelle,
Le continent perdu où la vie est trop belle.
Et Alice s'envole au fond du paysage,
Où la réalité est de moins en moins sage.

Je ne sens plus le sol, la hauteur ou le bas,
Éloigné du chemin où l'on marchait au pas.
Alice disparait, un fondu enchainé,
Dans un monde lointain au délire allumé.

Les zèbres de papier défient l'impossible,
Éclairent notre vie, la rendent moins pénible.
Je retrouve la fille, une sorte d'Alice,
Celle de mon passé, pure et sans artifice.

L'air devient brillant, des cailloux lumineux,
Paillettes et flocons, un régal pour les yeux.
Je m'élève à mon tour, en dalaï lama,
Et traverse le mur, rejoint le Nirvana.

Adieu le papier, le réel et l'utile,
Tout me parait certain, sans problèmes, facile.
Alice est devenue sœur, amoureuse et mère,
Un phare dans ma nuit, mon ultime lumière.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 24-02-2017 15:18  Mis à jour: 24-02-2017 15:18
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 8870
 Re: Les zèbres de papier
Quel beau rêve.
J'adore ces ambiances fantastiques et poétiques.
Décidément ton passage à la poésie est une réussite.

Citation :
L'air devient brillant, des cailloux lumineux,
Paillettes et flocons, un régal pour les yeux.
Je m'élève à mon tour, en dalaï lama,
Et traverse le mur, rejoint le Nirvana.

J'espère que c'est sans avoir fumer
Merci pour ce moment délicieux.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
24 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 24

Plus ...