| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Promesses virtuelles ( Défi du 08 avril 2017) - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Promesses virtuelles ( Défi du 08 avril 2017)
Publié par kjtiti le 14-04-2017 08:15:02 ( 76 lectures ) Articles du même auteur



Loin des yeux, loin du cœur prétend le beau dicton,
Voilà qui est bonnard et juste de bon ton,
Car se faire des amis sans en subir les vices.,
C’est jouir de l’amitié, sans aucun préjudice.

C’est ainsi pour ma part que je conçois la chose,
Certes, j’aime les gens, mais pour tout dire, si j’ose,
Plus ils sont éloignés et bien moins je les vois,
Plus je réduis l’écueil…….. qu’ils me cassent les noix!!!.

J’entends déjà d’ici, hurler les beaux parleurs,
De L’Orée, avançant :’’ Titi t’as pas de cœur,
Que dis-tu des amis, qui t’aiment et qui t’encensent’’.
-Qu’en toute modestie, lis usent de bon sens !!!!!

C’est d’ailleurs la raison de ma présence ici,
Sur ce site Oréen, antre de poésie,
Ou je pose ma plume et converse à loisir,
Mais sans me démasquer avec un fin plaisir.

Ainsi, lorsque j’avoue à mon ami Isté,
Que j’aime le pinard, ‘’Bourgogne aligoté’’
Entretenant l’espoir, qu’ensemble on puisse un jour,
Savourer ce nectar en Bourgogne ou à Tours.

Pourtant, je sais combien cet espoir est virtuel,
Et si j’en parle ici, sous un ton spirituel,
C’est juste pour cacher ma très grande affliction,
Le Bourguignon, jamais, ne paiera son canon !!!!


Ou quand le Parigot, nous dit que très bientôt,
Il reprendra sa plume, en signant Donaldo,
Est-ce son anagramme, qui tel un Mélenchon
Nous fait cette promesse, et c'est bien du bidon ???

Il reste heureusement, la reine du défi,
Bien réelle et concrète, au savoir établi,
Dont l’imagination sans borne est un bonheur,
Ainsi cette semaine : le virtuel est-il leurre ???

Aussi, alors qu’’on doit élire un président,
Pour gérer le pays, pour les prochains 5 ans,
Chacun des candidats nous fait moult promesses,
Voire raser gratis, au cours de grandes messes !!!

Mais la question se pose: ‘’ qu’en sera-t-il après
Une fois au pouvoir, de ces virtuels souhaits ???’’
L’homme prompt à promettre étant apte à…… omettre !!!,
Les nantis f’ront ripaille, et les pauvres, banquette……..

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 14-04-2017 20:31  Mis à jour: 14-04-2017 20:31
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3204
 Re: Promesses virtuelles ( Défi du 08 avril 2017)
Mon Titi,

D'un même élan, tu nous livres ton poème drôle à souhait, commentes ma nouvelle, envoies un clin d'oeil à nos défieurs et rappelle à tous à quoi ressemble souvent le lendemain des élections et ses désillusions non virtuelles.


J'espère que Donald ne te tiendra pas rigueur de le comparer à un candidat et que Jacques finira par te payer un verre.

Je t'embrasse

Couscous
Istenozot
Posté le: 15-04-2017 18:35  Mis à jour: 15-04-2017 18:35
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1764
 Re: Promesses virtuelles ( Défi du 08 avril 2017)
Cher Serge,

Quelle délice de lire un poème où l'on sent la spontanéité et l'humour.
Il ne faut pas dire "fontaine je ne boirai pas de ton eau" ou plutôt ton vin. Et un vin de Bourgogne bien sûr.

Cette année, nous envisageons avec la Dame de mes pensées un séjour estival en Charente. Et ma fois, je crois savoir que passer par Tours n'est pas chose impossible. Et même si ne nous choisissions point cette destination, un petit séjour au Puy du Fou nous est déjà organisé le week end du 9 septembre. Une petite pause à Tours serait envisageable, au retour sans doute, affaire d'honorer mes engagements poétiques de boire un vin de Bourgogne de derrière les fagots de la cave d'Iste.

Je t'avouerai volontiers que j'aurai un grand plaisir à te découvrir en tête à tête. J'en meure d'envie. Et je suis un fieffé curieux.

Porte toi bien et prend bien soins de toi en attendant le plaisir réel de te voir.

Amitiés de Dijon.

Jacques
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
10 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 10

Plus ...