| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Réponse au défi du 8 avril : Le clic du bonheur - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Réponse au défi du 8 avril : Le clic du bonheur
Publié par Athéna le 14-04-2017 10:39:00 ( 96 lectures ) Articles du même auteur



Le clic du bonheur


Un élégant taquineur de touches
Cherchait en vain sur le A et sur le B, un allié.
Il sentait qu’il allait bientôt faire mouche,
Et qu’un ami, enfin, il allait trouver.

Un écran lumineux
Pour rendre les gens heureux ?
Une touche qui aime,
Envolée sa peine ?

Il adorait tant cette souris
Qui l’invitait à aimer les « chats »
Un jour, c’est un bouc qui, à lui, se présenta
Sa face électrisait tous les médias.*

Un écran lumineux
Pour rendre les gens heureux ?
Une touche qui aime
Envolée sa peine ?

Notre homme n’est pas facile à convaincre
L’animal semble bien trop attrayant
Et lui, un homme élégant, si charmant.
Trouvera-t -il matière à le vaincre ?

L’élégant, le charmant,
L’électrisant, l’attrayant
Se découvrirent un matin
Pour ne plus se séparer le lendemain.

Un écran lumineux
Pour rendre les gens heureux ?
Une touche qui aime
Envolée sa peine ?

Des milliers de touches plus tard ,le bouc lui demanda :
« Je peux t’offrir un cadeau très précieux,
Grâce à moi partout tu brilleras
Et de nombreux amis tu trouveras. »

Que croyez vous que notre surfeur fit ?
Briller était sa quête depuis tant de bits
L’animal le mettrait en valeur
Il allait enfin trouver le vrai bonheur.

Pour attirer les futurs alliés
Notre taquineur n’hésita pas à dérouler
Sa vie, ses humeurs, ses pensées
Dans un seul but …..briller.

Son charme, son élégance firent mouche
Et très vite les alliés devinrent des amis
L’animal avait dit vrai, il tutoyait enfin le paradis,
Il avait enfin trouvé des amis.

Un écran lumineux
Pour rendre les gens heureux ?
Une touche qui aime,
Envolée sa peine ?

Sa peine était envolée
Il semblait enfin heureux
Heureux ?

Un ami ?

« L’ami de tout le monde n’est ami de personne » Louis Bourdaloue




Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Ermite
Posté le: 14-04-2017 18:19  Mis à jour: 14-04-2017 18:19
Plume d'Or
Inscrit le: 31-03-2014
De:
Contributions: 1266
 Re: Réponse au défi du 8 avril : Le clic du bonheur
Et la clique de tous ces amis du clic, lui fit peut-être comprendre en un déclic, que la somme de tous ces amis n'était que la somme de solitudes.
En quelques clics : merci.
Louis.

Auteur Commentaire en débat
couscous
Posté le: 14-04-2017 20:36  Mis à jour: 14-04-2017 20:36
Modérateur
Inscrit le: 21-03-2013
De: Belgique
Contributions: 3218
 Re: Réponse au défi du 8 avril : Le clic du bonheur
Chère Athéna,

Quelle joie de te retrouver parmi les défieurs !

Tu joues avec les mots et nous titilles avec la souris et les chats. J'ai cogité sur l'identité de ce bouc qui est si célèbre. La question est posée : briller sur écran vaut-il quelque chose ? Mieux vaut briller dans la vie et ça, je sais que tu le fais quotidiennement.

Un grand merci

je t'embrasse.

Couscous
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
26 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 26

Plus ...