| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Un amour de grand père - Poèmes - Textes
Poèmes : Un amour de grand père
Publié par modepoete le 28-08-2012 08:44:45 ( 532 lectures ) Articles du même auteur



Nous étions un couple de gens heureux
De ces amours au destin fabuleux
Fiers des naissances de nos beaux enfants
Notre passion se renouvelait au fil des ans

Mais cette vie rêvée et si douce a flétrie
Un matin de vives et dures incompréhensions
Et toi belle parure de mon coeur tu es partie
Seuls me sont restés tes grands parents; ô affection!

De ce couple envié et toujours bien fidèle
Lui homme grincheux, colérique et très fier
Elle gracieuse, délicieuse à la tendresse de miel
Offraient à nos enfants un accueil toujours disert

Puis un jour à l’homme l’impossible survint
Cette maladie énigmatique qui le transforma
Bourru et malotru était t’il, sage devint t’il soudain
Il s’accrochait plus souple aux enfants qu’il contenta

Les jours coulant il fit montre de son vrai visage
Attentif, dévoué et serviable aux sourires invétérés
Il déposa sur mon cœur un nouveau mirifique sillage
Celui du bel amour qui transforme les grandes amitiés

Depuis je tremble loin de sa base ou il souffre
Recouvert de ces appareillages de l‘insensé
Il s’est endormi plusieurs jours à mi souffle
Son demi-ton à résonner inquiet à mon anxiété

Toi le père de mon ex-mari je te prie, te supplie
Toi le grand père de mes enfants, je t-en conjure
Toi la nouvelle amitié de ma vie je te convie
A rester près de nous pour un interminable futur
☼₣€

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...