| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> De maux de mots - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : De maux de mots
Publié par modepoete le 28-06-2017 17:12:28 ( 406 lectures ) Articles du même auteur



https://i11.servimg.com/u/f11/17/77/98/61/mot_am10.jpg" title="">https://i11.servimg.com/u/f11/17/77/98/61/mot_am10.jpg



De Meaux je suis revenu, pensées éclose
De mots je voudrai écrire un texte en prose
De mots mon esprit s’en indispose
De mots entre eux ils pleurent, se riment en pose
De morts Ils ne veulent pas se rallier, ils implosent
De mots se fanent à cet automne comme la rose
De mots Pourtant leur fraîcheur j’en dispose
De mots Quand vous lirez cela faites que j’ose
De mots, Tendre le filet qui guette la belle chose
De mots le Papillon tisse son cocon sur le fil rose
De mots ma tentation que je tends en osmose
De mots en votre désir à vous ébahir sans asbestose
De mots le problème est crucial il faut que je compose
De mots cette idée, mes vers je les recompose
De morts ils seront libres dans une forme grandiose
De mots il faut que d’un trait affectueux je les juxtapose
De mots je ne pense pas que cela vous indispose
De mots Il faut bien que de ma plume je les transpose
De mots mes rimes sages pour qu’elles se superposent
De mots non jamais je vous promets de psychose
De mots je ferai tout pour me montrer virtuose
De mots ce bonheur, mes mains éviteront l’arthrose
De mots même si je dois mon écriture la voir en surdose
De mis Car mes mots quelquefois dans la nuit sont hypnose
De mots mon esprit se recueille, sage il se repose
De mots au fond de mon rêve, paupières mi closes
De mots avant que de nouveau au large le quatrain explose
De mots que je cueille au fond de vos âmes en primeroses
De mors Je les vois dans le jardin de ma pensée, elles se surexposent
De mots sur mon bonheur, elles ne vivent pas de névroses
De mots, leur amitié à mon égard n’a pas d’idée forclose
De mots vous ne pouvez ainsi être partisans des nécroses
De mots je serai désolé que vous ne puissiez atteindre l’apothéose
De mots, ceux qui dans le clair matin rayonnant vous transpose.
De mots reprenez, un souffle de mots
Chut la rime fait une chute
De mots, de mots, de mots plus de mots
Flute ! Je ne veux qu’on ne les ampute
Mots de maux
En mot à mot
J’étais à Meaux
Douce Inspiration ce mot
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
41 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 41

Plus ...