| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Rorschach - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Rorschach
Publié par Donaldo75 le 03-08-2017 09:44:47 ( 82 lectures ) Articles du même auteur



Le test de Rorschach est un exercice de psychologue pour évaluer la personnalité d'un patient, sur la base de l'analyse - que voyez vous ? - de formes dessinées.

Au fin fond du dessin, je devine une tache,
Un bout de mon ego, mais je ne suis pas fou.
Ce n'est qu'un simple test, rangez moi cette hache,
Me répète le psy, pas serein pour un sou.

Je m'accroche à la feuille et mon âme se cache,
Tente de deviner où se finit le trou,
Mon ultime terrier, car il faut que je sache
Si demain sera fait du même présent flou.

Le doc va me juger sur cette pauvre forme,
Me donner des cachets pour rentrer dans la norme
Et finir le travail à coups d'électrochoc.

Mes mains ne bougent plus dans cette camisole,
Je retourne à la niche, un monde plaqué toc
Où les gars de travers dansent la carmagnole.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 03-08-2017 12:56  Mis à jour: 03-08-2017 12:56
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1806
 Re: Rorschach
Cher Donald,

Faute de devoir voir un papillon, je crois que dorénavant je vais voir un canard dans les dessins de Rorschach!
Et j'ajouterai à mon psy, avant qu'il ne me pose quelque diagnostic inquiétant : "C'est grave Docteur!".
Et j'ajouterai même, pour aggraver mon cas : "Vous savez Docteur, je vois même Donald".
Je l'entends déjà me dire : "On ne m'avait encore jamais fait cette interprétation".
Et je ne résisterai au plaisir de lui dire : "Ce n'est pas grave Docteur, vous vous en remettrez!".

Bon, je dérape un peu.
Comme toujours, je lis avec beaucoup de bonheur tes écrits. Et je vois que la poésie t'a conquise. Et je m'en réjouis.
Continue à bien te reposer à l'ombre. Quant à moi, cet après midi je vais aller nager à la Grande Motte. L'eau est à une température que j'aime : 23°-24°.

Amitiés de Beaulieu en Languedoc.

Jacques
Donaldo75
Posté le: 03-08-2017 14:50  Mis à jour: 03-08-2017 14:50
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1022
 Re: Rorschach
Cher Jacques,

Si tu vois Donald dans le dessin, c'est trop tard. Le mal est fait. Tu es infecté.
Un bon bain dans la Méditerranée est une bonne thérapie, avec un petit cocktail en fin de journée, si possible champagnisé.

Profite bien de la température.

Amitiés de Paris, son métro, ses jeux olympiques et son âne hidalgo.

Donald
Istenozot
Posté le: 04-08-2017 11:29  Mis à jour: 04-08-2017 11:29
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1806
 Re: Rorschach
Cher Donald,

Je vais suivre tes recommandations.
Au retour du bain de cet après midi, je vais me boire une petite Clairette de Die sûrement ou un champagne rosé.

J'ai beaucoup aimé "Ane Hidalgo".

Bon vent à Paris.
Amitiés de Beaulieu.

Jacques
Donaldo75
Posté le: 04-08-2017 15:02  Mis à jour: 04-08-2017 15:02
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1022
 Re: Rorschach
ô Jacques,

Bois un coup à ma santé, je m'entraine dur pour les jeux olympiques qui m'attendent dans 7 ans (de malheur).

A +

Don le Aldo
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
31 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 31

Plus ...