| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Plaidoyer pour les "sans voix" - Poèmes - Textes
Poèmes : Plaidoyer pour les "sans voix"
Publié par tonnerre le 01-09-2017 15:29:44 ( 51 lectures ) Articles du même auteur



Les membres décharnés sous de noirs oripeaux
Ils nous tendent un moignon pour chasser la camarde;
Un jour, oh rien qu’un jour, à se tanner la peau,
Un jour encore, une heure de plus, un soir qui tarde
Pour feindre appartenir au soleil des vivants.

Nous les voyons pourtant, agglutinés et sales,
Implorants, ironiques, l’invective cinglant,
Surgissant des latrines où ils taisent leurs râles
Postillonnant leurs quêtes affalés sur nos bancs

Las, nous les ignorons ces cohortes de gueux,
Ces amputés d’espoir qui ne seront pas vieux,

Quelle est cette vindicte qui les a crucifiés ?

Quelle vérité absconse a choisi ces victimes ?

Déambulant, passifs, entre les endormis,
Taiseux cauchemardant sur d’innommables crimes,
Nous oublions d’aimer sur le chemin de vie.

Peu-t-on réconcilier nos consciences et nos actes ?

J’ai choisi d’avoir honte ; la honte est corrosive
Elle suscite l’action et de la repartie,
J’ai choisi de parler, j’ai choisi l’empathie,
Je consacre du temps, sans humeur excessive
L’écoute est pansement des écorchures de l'âme.

Quand le rideau s’affaisse quand la nuit est profonde,
Il survit dans nos rues des ombres encombrantes,
Hâtons nous de les voir, qu’on leur ouvre la ronde
Qu’on les chasse de la nuit pour que nos jours s’enchantent.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...