| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Révoltée - Poèmes - Textes
Poèmes : Révoltée
Publié par mamilou le 15-12-2017 09:00:00 ( 36 lectures ) Articles du même auteur



REVOLTEE

J’ai bien cru, il y a seulement quelques jours
Après avoir écrit, noir sur blanc, mon autocritique
En avoir assez dit pour pouvoir, tourner la page à mon tour
Mettre fin à mes rancœurs, toujours les mêmes, en tous points identiques

Cet égoïsme m’énerve, je ne cesse de me plaindre, de critiquer
A tout va, à en saouler le monde autour de moi, sans jamais m’arrêter
En public, dans ma voiture et même toute seule à la maison
Que m’arrive- t-il et au fond, qui suis-je pour en avoir les raisons ?

Pourtant, moi, je claironne la liberté de faire ce que l’on veut à qui veut l’entendre
Que la perfection, telle qu’elle soit, n’existe pas ou plus, chez nous les humains
J’en arrive même au point, à ne plus, moi-même, quelquefois me comprendre
Que se passe-t-il en moi, pourquoi cette révolte constante contre le destin ?

Je croyais pourtant, ne pas être, au fond de moi, une personne « méchante »
Tous ces mots, mes propres avis sortis tout droit de ma bouche à la volée
Auraient-ils pu changer, quoi que ce soit, dans la programmation des choses, en vrai ?
Evidemment que non, bien sûr, alors pourquoi, en moi, cette attitude latente

Tous ces évènements, qui, en principe, touchent ma propre personne
Ainsi qu’autour de moi, des proches, la famille et même aussi, des amies
Il faut se faire une raison, ce qui arrive devait arriver, c’est pourquoi je m’étonne
De mes réactions, mes avis inappropriés, mes opinions, le tout fermé aux compromis

Laisser aux autres les choix de gérer leur propre vie
Vivre la mienne, jour après jour, avec son lot de bonheurs et de soucis
Suivre l’adage qui dit « Balayer en premier lieu devant sa porte »
Devrait me conduire, enfin, à me comporter de la sorte
Continuer à me remettre continuellement en question
Savoir reconnaitre mes propres torts, quelle que soit la situation


Alors, aujourd’hui, vous n’allez pas vouloir me croire, si je vous dis
Que moi, oui moi, je me suis fait la morale, seule, dans ma voiture à midi
Je peux l’affirmer, je n’ai pas été tendre envers moi, je n’ai pas mâché mes mots
C’est pourquoi, maintenant, je pense avoir compris et donc ….STOP…. à tous ces quiproquos



La SAGESSE ……………AVISE
L’INCONSCIENCE …… AFFLIGE

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
29 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 29

Plus ...