| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Je te vois - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Je te vois
Publié par Donaldo75 le 28-12-2017 13:35:28 ( 153 lectures ) Articles du même auteur



Je te vois grosse tâche d’encre
tu parades sur ton bout de papier
le psy te donne de l’importance.

Tu n’es qu’une bouse infâme un morceau de n’importe quoi vomi n’importe comment
pour ce gros thérapeute mes parents le système les gens désireux de contrôler ma vie.

Je te vois tu fais la belle à présent
plus je parle plus tu existes à leurs yeux
de sadiques en blouse blanche.

Tu peux devenir une fleur pourrie un masque mortuaire le visage de Jésus
ce que je veux raconter à toutes les gargouilles crédules venues me tester.

Tu me vois grosse tâche humaine
bien caché derrière tes verres épais
insignifiant mangeur de papier.

Je te dis ce que tu veux entendre tu ne sais pas écouter mais seulement condamner
pour me ranger au fond d’un tiroir avec les autres décalés dont tu as toujours peur.

Tu me vois dans tes rêves
je dévore ton petit cerveau
cet informe tas de dossiers.

Je rejoins mes camarades de chambrée les abonnés à la douche froide aux secousses électriques
des fantômes déclarés aujourd'hui recalés hier par de grosses tâches d’encre sur un bout de papier.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Donaldo75
Posté le: 30-12-2017 12:55  Mis à jour: 30-12-2017 12:55
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1065
 Re: Je te vois
Salut Jacques,

Oui, ce test est juste naze, comme pleins de théories utilisées en psychiatrie.
J'avais déjà écrit un sonnet sur le sujet.
Depuis, je suis passé à la forme libre; elle permet de taper plus fort.

Bonne année 2018,

Donald
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
40 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 40

Plus ...