| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> xnews >> Le moustique et la mouche du coq (réponse au défi du 14 janvier 2018) - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Le moustique et la mouche du coq (réponse au défi du 14 janvier 2018)
Publié par Istenozot le 15-01-2018 22:02:16 ( 54 lectures ) Articles du même auteur



Cette fable est ma réponse au défi du 13 janvier 2018 :
http://www.loree-des-reves.com/module ... hp?topic_id=5011&forum=21


Dans une basse-cour fièrement agencée
Vivait un coq orgueilleux et très élancé.
Il était tout à la fois le coq de paroisse
Et de clocher, ce qui le mettait dans l’angoisse.
Cela ne l’empêchait pas d’être un peu gaulois
Et tout aussi vantard pour imposer ses lois.
Parmi ses courtisans se trouvait une mouche
Qui se livrait sur lui à bien des escarmouches.
Elle était comme un coq en pâte sur son dos
A bourdonner en permanence à tout propos.
Le coq eût été roi sur son noble fumier
Si cet insecte qui sautait du coq à l’âne,
Sur son beau séant en serviteur coutumier,
Ne l’empêchait d’abuser de son organe.

Un congénère jaloux et antipathique
Sollicita l’aide efficace d’un moustique.
Va donc le piquer pour qu’il ferme son caquet
Lui dit, avec empressement, le freluquet !
Le piqueron, au lieu de voir voler les mouches,
Qui ne désiraient pas dormir comme des souches,
S’en alla œuvrer pour ne pas manquer le coche.
Il piqua, il suça sans aucune anicroche
Le volatile hautain qui contracta la dengue.
Notre bel oiseau finit par devenir dingue.
O temps, O mœurs, on ne respecte plus les rois
Cria le coq à ses fidèles tout en émoi.
La mouche s’approcha tout près de lui et dit :
Au lieu de me traiter en animal maudit,
Tu aurais mieux fait de me garder près de toi.
Ainsi j’aurai pu combattre dans un tournoi
Cet avorton qui te livre à l’adversité.
Je ne voulais que piquer ta curiosité.

Il vaut mieux écouter une mouche voler
Qu’avec les moustiques tigres convoler.
Une fine mouche peut être une grande amie,
Un moustique, lui, est toujours un ennemi !

Jacques HOSOTTE

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Ermite
Posté le: 18-01-2018 14:26  Mis à jour: 18-01-2018 14:26
Plume d'Or
Inscrit le: 31-03-2014
De:
Contributions: 1346
 Re: Le moustique et la mouche du coq (réponse au défi d...
Merci pour la fable et en alexandrin, de plus,
Bravo !
En recopiant, je me suis trompé, car dans mon esprit, il s'agissait d'une mouche du coche,
Cela n'enlève rien à la qualité de ton poème.

Bises du frérot.

Répons(s) Auteur Posté le
 Re: Le moustique et la mouche du coq (réponse au défi d... Istenozot 18-01-2018 21:50
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
22 Personne(s) en ligne (4 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 22

Plus ...