| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> « Une porte qui s'entrouvre ! » - Poèmes - Textes
Poèmes : « Une porte qui s'entrouvre ! »
Publié par Johan le 14-03-2018 11:00:00 ( 152 lectures ) Articles du même auteur



« Une porte qui s'entrouvre ! »

Douce Dame !
Que faites-vous là recroqueviller dans ce recoin de votre vie
Où, dans la pénombre des hauts murs que vous avez élevés,
Vous tremblez des craintes de souffrir de vos peurs créées ?
Est-ce cet accablant tourment, qui, en inhibant vos envies,
vous a immergée là, dans la mer lancinante de la mélancolie ?

Dites-vous qu'en une telle existence n'existe aucune destinée
Vous étiolez, telle une fleur où l'eau nourricière s'est évaporée,
Ne peut que vous mener, vers le flétrissement de votre existence.
Nul en ce monde n'est inutile, rien n'y est sans importance,
Même pas vous qui ne vous regardez plus de peur de ce que vous voyez !


De la porte que j'entrouvre, ce jour, de votre froide demeure,
S'infiltre ce rayon de lumière qui sûr, réveillera votre cœur,
Redonnant à votre être, à votre âme, leurs envies de bonheur
Oh ma douce Dame, chassez pour toujours de votre cœur ces irréelles frayeurs,
Prenez ma main tendue pour vous enlever au sombre, pour vous emmener ailleurs.

(JR).

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
saida
Posté le: 14-03-2018 16:01  Mis à jour: 14-03-2018 16:04
Aspirant
Inscrit le: 06-02-2018
De:
Contributions: 27
 Re: « Une porte qui s'entrouvre ! »
Attirée par la porte qui s’entrouvre je suis venue voir et je n'ai pas été déçu... "Nul en ce monde n'est inutile....de ce que vous voyez"J'aime ! Espérons que cet ailleurs soit meilleur :)
Johan
Posté le: 14-03-2018 17:02  Mis à jour: 14-03-2018 17:02
Accro
Inscrit le: 05-03-2018
De: 18290 France
Contributions: 188
 Re: « Une porte qui s'entrouvre ! »
Merci Saida pour votre gentil commentaire !
Je sais que lorsque l’ « ici » est intolérable au cœur et à l’âme, « l’ailleurs » ne fut-il pas plus reluisant, vaut toujours mieux que de rester à endurer une lancinante souffrance.
Amicalement !
Johan (JR.).
Titi
Posté le: 14-03-2018 20:16  Mis à jour: 14-03-2018 20:16
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1401
 Re: « Une porte qui s'entrouvre ! »
J'avais délaissé le site temps de quelques glissades sur les pentes des Pyrénées, et je dois dire que je ne regrette pas mon retour!!!

Je découvre un fort délicat et profond poème sur nos emprisonnements et nos solitudes dans un monde ultra connecté, ce qui est pour le moins paradoxal.

Mais s’il on pense, naïvement, que ce monde est plus ouvert que jamais, par la grâce des moyens de communication, cette pseudo ouverture est en réalité la cause de nos solitudes.

La parole est désormais fictive et de fait, la main qui pouvait être autrefois tendue ne parvient plus jusqu’ à nous .

Ce mal être est d’autant plus grand que cette pathologie qui ne laisse ni trace ni plaie sur le corps humain est souvent incomprises de l’entourage. Irrémédiablement, la victime de ce symptôme s’enferme dans la solitude puis dans l’isolement.

J’aime la métaphore de la porte qui s’ouvre et cette main tendue pour sortir de cet isolement

La main tendue: sans nul doute le geste qui sauve…..mais qui, hélas, devient de plus en plus rare !!!L’égoïsme a pris le pouvoir

Johan, je ne sais pas si c’est le sens que tu voulais donner à ton poème , mais c’est la lecture que j’en ai faite, dans mon ivresse poétique… ???
Une chose est sure : je me suis régalé de cette lecture

Merci de ton cadeau
Johan
Posté le: 15-03-2018 09:20  Mis à jour: 15-03-2018 09:20
Accro
Inscrit le: 05-03-2018
De: 18290 France
Contributions: 188
 Re: « Une porte qui s'entrouvre ! »
Merci pour votre lecture !

Oui, votre commentaire décrit, avec délicatesse, exactement le sens de ce poème !
Son écriture découle d’une histoire vécue !
Je vous raconte :
Un jour, sur le parcours de ma vie, j’ai rencontré par hasard, là, tapit dans le sombre d’un recoin, une personne si silencieuse que son silence en était un cri de détresse.
Doucement, avec toutes les précautions du monde, en prenant le temps, je me suis peu à peu rapproché d’elle, l’aidant par ma simple présence et en lui tendant la main, à se réconcilier avec elle-même puis, avec les autres.
Pour elle, comme pour moi, ce chemin que je lui montrais, ne fut pas une jolie ligne droite, harmonieuse, certes non ! Mais au final, un jour, ce même chemin fut éclairé par la lumière de son joli sourire enfin retrouvé !
Amicalement !
Johan (JR.).
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...