| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> J'au entendu des voix - Poèmes - Textes
Poèmes : J'au entendu des voix
Publié par modepoete le 13-04-2018 09:50:00 ( 38 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l



J’ai entendu des voix


J’ai entendu des voix me dire
-Apprend l’histoire des cœurs
Comme nous! Sois de bon cœur
Lis nos grimoires, exaltation de notre cœur
J’ai lu avide de belles affections
Mais voilà !
Elles jouaient avec la fausseté du bonheur
Quand ils déchaussent leurs regards, leurs esprits
Afin de ne marcher dans la fange de la pauvreté
Aussi n’ai-je plus eu de cœur
Leurs turpitudes me l’ont volé
Fric ironique, substrat de ma peur
Orgueil obsessionnel, désir irrationnel,
Cette source de nos malheurs
A ne pouvoir serein, donner
À tous ces gens prieurs
Qui vous vocifèrent leurs appétences
Du pouvoir, de l’asservissement
Qui profitent de leurs richesses
De leurs opulences, de leurs fastes
Pour vous allouer mille et mille défauts
Quand eux se disent floués
Par le peu de mon bon cœur.
Celui que je garde, que j’exploite
Aux bénéfices de mes semblables
Et à ceux là, je leurs dis :
- A votre bon cœur
Car j’ai la conviction intime
Celle que preuve m’accorde
En ce quotidien de ma vie
Que ceux-ci ont bon cœur
Pour que soit :
Echange de nos altruistes cœurs
ƒC



Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
20 Personne(s) en ligne (4 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 20

Plus ...