| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> « Redevenir un Ange » - Poèmes - Textes
Poèmes : « Redevenir un Ange »
Publié par Johan le 18-04-2018 18:10:39 ( 499 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes



« Redevenir un Ange »

Des hommes, vêtus de bure noire,
Au nom de leur Dieu, ont voulu
Par tourments, ma soumission
A leurs dogmatismes absolus.
Et effacer ainsi mes convictions.

Dans le cachot où ils m’ont jeté,
Sur cette paille devenue fumier,
Mes paupières par mon sang collées
Sur mes yeux qu’ils ont crevés,
Je suis là pantelant et martyrisé.

Ma pensée, qu’ils n’ont pu tuer,
Me dit qu’il me faut, là haut, aller,
A la montagne sacrée pour y trouver,
L’entrée du ciel à la voute étoilée,
Là où l’âme reçoit paix et félicité.

Mon esprit pris alors le sentier,
Qui, au-delà des abîmes, menait
A la lumière qui, me libérerait,
De mes pauvres chairs torturées.

Quitter l’enfer de cette triste terre
Va être, pour moi, grande liberté.
Redevenir l’ange que je fus naguère
Me fera vivre dans l’unique éternité.

Johan (JR.).

Ce poème est un hommage rendu à Raymond Roger Trencavel, vicomte d’Albi de Nîmes de Béziers d’Agde et de Carcassonne qui fut, à l’âge de 24 ans, martyrisé puis assassiné, dans un cul de basse fosse d’une tour de la cité de Carcassonne, entre le 15 août et le 10 novembre 1209, avec l’assentiment et la bénédiction de l’Eglise de Rome.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Helene
Posté le: 18-04-2018 20:54  Mis à jour: 18-04-2018 20:54
Semi pro
Inscrit le: 13-04-2018
De: REIMS
Contributions: 88
 Re: « Redevenir un Ange »
Johan !

C'est sublime ! Que vous avez du talent pour magnifiez un aussi horrible crime que la torture et le dogmatisme despotique.
Vous êtes à n'en point douter un véritable artiste.

"Je ne chante pas...... pour passer le temps ! " comme l'interprétait Jean Ferrat, si cher à mon cœur, car le préféré de mon père et qu'il nous a fait aimer, découvrir et respecter de par ses textes de fond comme ceux d'amour plus légers, ou universels.

Respectueusement.
LN.
Johan
Posté le: 19-04-2018 09:40  Mis à jour: 19-04-2018 09:40
Accro
Inscrit le: 05-03-2018
De: 18290 France
Contributions: 188
 Re: « Redevenir un Ange »
Bonjour Hélène

Vous savez, lorsque le personnage pour qui on écrit est lumineux, -et c’est ici le cas,- les mots qu’on griffonne pour lui, sur sa feuille blanche, arrivent presque naturellement.
Il suffit de fermer les yeux et d’imaginer son vécu.
J’apprécie beaucoup le rapprochement que vous faites de ce poème, avec cette superbe chanson « Je ne chante pas pour passer le temps » de Jean Ferrat qui fait aussi partie de mon univers poétique !
En tout cas, c’est un beau compliment !

« Il se peut que je vous déplaise
En peignant la réalité
Mais si j'en prends trop à mon aise
Je n'ai pas à m'en excuser
Le monde ouvert à ma fenêtre
Que je referme ou non l'auvent
S'il continue de m'apparaître
Comment puis-je faire autrement ?

Je ne chante pas pour passer le temps »

Amitiés
Johan (JR.).
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
31 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 31

Plus ...