| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Douleurs aliénantes - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Douleurs aliénantes
Publié par Helene le 02-05-2018 12:10:00 ( 59 lectures ) Articles du même auteur



Fibromyalgie

Ce mal, douleurs diffuses à divers endroits du corps,
M’atteint par accents circonflexes, à la ponctuation capricieuse…



« Que puis-je vous proposer ? Le Menu Dégustation ? » déclame l’insolent, le sourcil en point d’interrogation.

 Petite céphalée sur lit de larsen en amuse-bouche
 Aiguilles d’épaules en compote nappant les bras de courbatures pour commencer
 Dévitalisation, manque d’énergie en plat de résistance
 Nous sommes en rupture de stock de trou normand, désolé…donc changements d’humeurs perceptibles…
 Salade de fatigues intestinales du côlon irrité pour la digestion
 Et pour clore le repas : délices de tensions enrobées de stress accompagnés d’une farandole d’anxiété fondant sur le dos et la nuque pour vous crisper… un Régal !

« Je ne saurai que trop vous recommander de vous dégourdir les jambes ensuite, respirer l’air pur du parc boisé limitrophe »
continue le sournois…
« Ceci est nécessaire au vu de votre surcharge pondérale, ne croyez-vous pas ? »

Oh ! Je vous prie de m’excuser !!!
Quel gaffeur je fais….
Mes humbles excuses…
Tout à ma joie de vous torturer,
j’en oubliais vos douleurs lombaires et sciatiques, couvrant votre circulation veineuse déficiente
qui cogne d’autant plus sur votre Hallux valgus à chaque pas !

Je sais ! J’ai trouvé la solution alternative :
restez assise sur un banc et inspirez profondément au soleil…
Hum Hum… Vos allergies vont s’en porter à merveille,
enflammant toutes vos muqueuses du nez aux poumons,
une jouissance voluptueuse,
vous empêchant certes de respirer normalement,
mais préférable à l’anosmie dont vous avez déjà été atteinte,
ou à l’asthme que vous déclarerez un beau jour, non ?

L’impudent scrute les effets de ses propositions sur mon visage,
guette mon langage corporel…..

Et puis, c’est psychosomatique tout ça, votre dépression,
votre épuisement, il faut en sortir voyons !
De la volonté, il n’y a que cela de vrai !!!

Ah oui ! Un métabolisme au ralenti et des nerfs dysfonctionnant
exacerbant les sensations n’aident pas….

Allez dormir alors,,, Il n’y a plus que ça à faire…
(paresseuse va !)
Oh ! Comme c’est drôle !
Pour couronner le tout, votre sommeil est troublé
de jambes sans repos qui fourmillent,
d’hypopnées semant les micro-réveils tout au long de la nuit
et la parsemant d’insomnies…
La boucle est bouclée.
Un sommeil non réparateur est idéal
pour des lendemains encore pires……

Aaaah ! Vous me comblez… Vous êtes extraordinaire,
Un véritable cortège de cataplasmes…

Comme c’est touchant de m’accueillir si généreusement chaque jour…
Que c’est bon d’être reconnu pour ses performances,
De se sentir comme chez soi
Au coin du feu de vos douleurs….

Un nuage d’arthrose cervicale dans votre thé ?
… Vous déclinez ? Pas aujourd’hui ?
… Je comprends bien sûr….
La migraine et la théine ne font pas bon ménage en effets.

Vous rendez-vous compte de l’efficacité d’une belle migraine ?
C’est un exploit remarquable.
A elle seule, elle vous oblige à fuir la lumière et les bruits
et arrive même ainsi à vous éloigner des personnes de votre entourage,
donc du cœur de la Vie !

Magnifique, Merveilleux, en toute félicité
Je reste à jamais votre invité dévoué corps et âme…..

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...