| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> « Eaux d’amour » - Poèmes - Textes
Poèmes : « Eaux d’amour »
Publié par Johan le 06-05-2018 17:31:59 ( 87 lectures ) Articles du même auteur
Poèmes



« Eaux d’amour »

D’abord
Elle est une enfant hésitante.
Un filet d’eau qui serpente.
Entre montagnes adverses,
Et herbages, qu’elle traverse.

Puis
Elle déguerpit ainsi sauvage,
Sans jamais perdre sa rage,
Entre ses bordures sans âge,
Dressées de château de mages.

Ensuite
De ses efforts, alors récompensée,
Elle ralentit enfin sa course folle,
Étalant dans son large lit défait,
Son onctueuse chevelure d’eau frivole.

Enfin
Elle prend ses aises de grande Dame,
Déposant, voluptueusement, son sable doré,
Pour former de jolies iles pleines de charme,
Où habitent les fées aux têtes, de fleurs, parées.

Ses eaux d’acier se tordent et glissent sans bruit,
Captivant les regards les plus sages en son miroir,
Au point d’attirer leur corps en ses ondes noires,
Qu’elle rendra, si elle le veut, à sa rive, sans ennui.

Ainsi est ma Loire en son bord où je pris vie,
Bordée de saules aux feuillages velours vert-de-gris,
Où se promènent encore fantômes de jolies Dames,
A qui de beaux messieurs des poèmes, déclament.
« Mignone allons voir si ce matin………….. »

Johan (JR.).

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Helene
Posté le: 08-05-2018 00:48  Mis à jour: 08-05-2018 00:48
Semi pro
Inscrit le: 13-04-2018
De: REIMS
Contributions: 88
 Re: « Eaux d’amour »
La Loire, née de mon mont Gerbier de Joncs, a toujours été ma préférée avec le Danube que je n'ai pu côtoyer qu'une fois....
Ils m'enveloppent de leur impétuosité, leur grandeur et de leur liberté, malheureusement parfois tant contraintes par Dame Nature ou celle des Hommes...
Merci de ce voyage donc dans leurs flots qui me font dériver dans de bien délicieux tourbillons...

Poétiquement.
LN.
Johan
Posté le: 08-05-2018 12:30  Mis à jour: 08-05-2018 12:30
Accro
Inscrit le: 05-03-2018
De: 18290 France
Contributions: 188
 Re: « Eaux d’amour »
Bonjour Hélène !

La Loire est pour moi, le berceau de mon enfance et de ma jeunesse !
Je suis né sur sa rive droite, à Blois, au pied du château royal dans lequel j’allais jouer dès que je le pouvais.
C’est sur ses rives que je suis devenu Compagnon et maitre ferronnier d’art, puis que j’ai enseigné mon art à bon nombre d’apprentis, avant que le Berry fasse de moi un éducateur technique spécialisé puis un universitaire chercheur en psycho-sociologie.

Amicalement !

Johan (JR.).
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
32 Personne(s) en ligne (9 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 32

Plus ...