| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Dentelle de Mouvance - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Dentelle de Mouvance
Publié par mercier le 11-05-2018 01:22:26 ( 29 lectures ) Articles du même auteur



Dentelle de Mouvance

Je pars, en croisillon de blé
sur les plaines hyalines de souvenirs éponymes.
Je pars en veille minimum au large de ciels amusés,
Je pars,
odyssée furtive épelée en acronymes salés.

Mouvement annonçant la transparence du silence sacré:

Myrte enrubannée de délices venus de ramures instables,

Ouverture de lacs où couvent des poissons de lune impériaux
avides de pulsations instrumentales,

Usage tellement dévié de l'Oméga des frimas
que le vent s'insurge en décembre ,

Vitrine d'orage dépliée en cordages d'illusions chétives
chevauchant l'opinion des mages,

Eteignoir dédicacé aux saisons pleureuses
qui s'amoncellent au bord de tes mutations musicales
faisant de toi un virtuose ailé dans les haies de mon histoire ,

Magie des sens enroulée dans le châle du soir , quand l'horizon se fait taquin,
fibre de citron vibrant en sourdine
sur la peau d'une eau galvanisée par le soleil,

Entente résiduelle entre l'ombre et l'étole diurne
d'un argonaute revenu des étoiles,

Nautiques élans se muant en dauphins
dont les rêves s'harmonisent avec les jeux de tes enfants ,

Tentures virtuelles que l'algorithme des sables
Envoie vers cette Muse arbitraire
qui défie les tendres magiciens de ce pays
que l'on nomme encore Brocéliande !

Je pars et ramène de ce linéament
Des bracelets pétulants
Ayant couru les steppes aux poignets de chevaliers poudreux,
Vibrant de mille alchimies délicates,
Ils irradient d'aubes saltimbanques

Les Raies du nombre premier de l'orage.

Sources chaudes et tentations de vapeur
Conduisent maintenant ces voyageurs
Au bord des canyons rouges et bleus que tu connais ,

Piliers de Carthage décorés d'ocelles végétales
Par ce peuple diaphane
Mué en harpes éoliennes
Pour le tournage de la résurrection d'Ophélie.


10 Mai 2018


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
19 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 19

Plus ...