| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> L'esprit baillonné - Poèmes - Textes
Poèmes : L'esprit baillonné
Publié par modepoete le 11-06-2018 15:40:00 ( 116 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l





Un esprit bâillonné

Révolté, solitaire dans sa prison
Un esprit se déchirait à raison
De ne pouvoir efficace battre le fer
Comment construire un monde rond
Pour la communauté des gens à l’abandon

Bâillon serré sur tes cris persifleurs
On entend au loin les silences de la peur
Qui hante les mots d’échanges fructueux
Tu ne les veux rites mystificateurs
Mais don d’expériences de bonne teneur

Les chaînes musellent ta fraîche pensée
Ils ont volé la clé de ton langage discret
Rapace du pouvoir déchiquetant ta chair
Ils s’emploient à broyer ta ténacité
Esprit insoumis tu resteras une atrocité

Ils ont voilé d’impostures tes yeux lucides
Qui garde dans ton rêve des visions placides
Échappatoire de ta folie pour vaincre le nuisible
Ces boniments qui te violentent de leur perfide
Dans ta pensée, dans ton corps extralucide

Repenti de ce rien, tu cherches à dire sain
À penser sain, les idées du grand destin
Pour entretenir entre tous le dialogue
Celui qui avantage les raisonnements surfins
S’élevant aux progrès des bonheurs certains

Les esprits, ils te parlent en vile monogarchie
Te font croire pénitent, à leur démocratie
Rebelles-toi, n’écoutes plus, sois le juge pertinent
Qui saura vaincre en brûlant leur fat effigie
Exprimes libre la véridique saveur de leur allégorie
ƒC










Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
40 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 40

Plus ...