| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Je me tais - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Je me tais
Publié par modepoete le 29-06-2018 14:22:23 ( 13 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l


Je me tais.

Je me tais, de lui dire !
O archange ! Prends ma main
Signe ma bouche de ce refrain :
Assigne mes mots trop incertains
Pour vous dire, je me tais pour écrire

Mon silence se plaint, il crie
Il se recueille au pied d’un trésor
Ces pensées qui se lèvent à l’aurore
D’une raison repoussant la mort
De ma volonté de dire, bien qu’affaiblie

Volute de prières, roc brisé
Mot tu te pares, robe sertie de délices
De la véracité que tu mets en lice
Pour donner le ton, à mon auspice
Dire sage d’usage, toute authenticité

Pleurs d’intérieur, suintant d’invisible
Ils courent sur mon abnégation
De ne plus dire, de sages solutions
Prohibées par un mental d’éviction
L’invisible se fuit d’un transfert impossible

Mon esprit se joue, d’un plaisir de dire
Redire l’engouement, de ma pensée
De s’inscrire à la méditation dévouée
Pour me conduire, aux réalités modérées :
Ces bonheurs de dire, le vrai et d’y souscrire

Dire pour ne pas faire croire, mais dire
Dire pour faire comprendre et redire
Et les mots flotteront, pour se faire élire
Dans la pensée de ceux, qui sans détruire
Sauront s’inscrire, pour toujours s’instruire

Instruis-toi mon esprit, paroles d’ailleurs
D’un meilleur semé, bourgeons en fleur
Au fond de ton cœur, sorti de ta frayeur
Tu les écoutes, tes mots ne seront leurre
Ils s’inscrivent, partage dans les demeures

La réconciliation de nos différences
S’avérera panser toutes les blessures
Qui crevassent sans racines, les pans de mur
De moult incompréhensions, de censures
Alliance posée pour s’épargner, toutes souffrances.
ƒC







Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
27 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 27

Plus ...