| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Amical envol - Poèmes - Textes
Poèmes : Amical envol
Publié par NoriRobeso le 04-07-2018 20:57:55 ( 46 lectures ) Articles du même auteur




Soupçon de sacré dans une enveloppe sacrilège
Paraître gentilhomme quand on est sacripant
Nécessite la maîtrise de glorieux manèges
Quand bien sûr on est privé de votre talent

Puisque oui monsieur vous êtes talentueux
Il le faut pour penser à mentir de cette façon
Pour si bien préserver le faux de votre mystérieux
Oui, il faut du génie ou du moins la chance de Samson

Mais vous êtes Dieu et pour citer l’admirable barbu
« Le mot c’est le Verbe et le Verbe c’est Dieu »
Tout ce que vous m’avez permis, je l’ai lu
Et je l’avoue rarement en ai-je lu qui soit mieux

Et votre façon monsieur ce silence que vous choisissez
D’entretenir, je trouve cela génial et quasi-fabuleux
Car être Poète et avoir une pie de plume, bavarde et déliée
Est mieux qu’avoir une langue de la sorte et un discours creux

M’enfin passons voilà plume bavarde, nature taciturne
Philosophe, poète, bretteur, physicien et aussi musicien
Un Cyrano aux traits angéliques, un oriental à cothurne
Doux héritier, admirable enfant des messieurs phéniciens

Ah je me prosterne devant votre grande grandeur
Je ne vous rappellerai pas qu’il se fait tard mon cher
Puisqu’en Dieu, vous êtes le temps et toutes les heures
Mais permettez-moi ces quelques autres fades vers

Celui qui est ce qu’il est pour l’être en devenant ce qu’il sera
Véritable à lui-même, n’ayant guère d’égards pour rien
Est plus inlassable, il faut l’admettre, que mon pauvre moi
Tout aussi romantique, et un grand brin de surhumain

Puisque pour nous deux n’y a-t-il pas ce sentiment
D’extase passionné, de délices divins, m’enfin d’éphémères
Quand on écrit, quand on gratte et noirci inlassablement
Qui devient éternelle, à nos dieux et nos rêves, une prière

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
28 Personne(s) en ligne (7 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 28

Plus ...