| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La force des mots - Poèmes - Textes
Poèmes : La force des mots
Publié par fcamoin le 10-08-2018 08:20:00 ( 49 lectures ) Articles du même auteur



Assis au fond de la classe
Je plongeais dans mes rêves
L'apprentissage était pour moi inefficace
Bien évidemment mauvais élève
Seul consolation, j'étais sage
Mes parents se faisaient du soucis
Alors la pension fut ma nouvelle maison
Avec impatience j'attendais le vendredi
Ce jour-là était pour moi synonyme de libération
Je ne sais pas par quel miracle
Mon bac je l'ai réussi
Une vieille tante habitant Paris
Me donna le goût des arts, des spectacles
Je décrochais un boulot d'aide bibliothécaire
Je me découvrais la passion des livres
J'aimais ce silence, cette atmosphère
Les salles de lecture devenaient un lieu privilégié
Je dévorais les histoires, euphorique, presque ivre
Il me fallut des années pour connaître la littérature
Je traversais toutes les périodes, humanisme, baroque
Ne plus lire pendant des jours, était pour moi une torture
J'aimais tous les styles, toutes les époques
Une préférence pour le siècle des lumières
Diderot, Montesquieu, Voltaire
La philosophie, les réflexions politiques
Les mots s'impliquant dans la naissance de la république
Je découvris la poésie grâce à Prévert
M'a t-il donné l'âme d'un révolutionnaire ?
Je ne sais pas, mais avec les mots
On peut se battre, dénoncer, s'opposer
Où sont aujourd'hui les philosophes, pouvant fédérer
On a tous besoins d'espoir "d'idéo" pour combattre les maux

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
38 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 38

Plus ...