| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Bravo pour l'initiative ! - Nouvelles - Textes
Nouvelles : Bravo pour l'initiative !
Publié par saida le 16-10-2018 22:20:00 ( 86 lectures ) Articles du même auteur



Bravo, pour l’initiative !




Maintenant ça commence à s’éclaircir! Ou plus exactement c’était clair il ya des lustres mais ça attendais…
Ces bagarres, la drogue, cette liberté excessive qu’on a accordé aux élèves, ce manque du respect mutuel entre certains élèves et leurs enseignants… tout cela a été encouragé par l’état. On n’est pas si « troupeau que ça » pour comprendre.
Messieurs dames parlementaires, ministres, et députés. Vous n’êtes là que pour faire appliquer des lois contre le peuple et non pas pour le bien du peuple !
Il y’a des fainéants dans ce corps enseignant qui se cache à l’administration pour ne pas enseigner ! Je concède…

Je dis même bravo, c’est déjà courageux de prendre une telle initiative ! Laisser comme ça des enseignants « pistonnés » ou pas confiés à l’administration sans rien faire de remarquable en comparaison avec le métier noble de l’Enseignement, personne ne l’admettrait, surtout que nous sommes dans un pays démocrate », qui respecte les « droits » humains…
Il fallait prendre une telle mesure le temps où elle allait et venait avec son dossier médical vous mendiant, mendiant la délégation de voir son état :
- Nous n’avons pas de professeur qui puisse te remplacer.
Et ce durant un quart de siècle, un quart de siècle à attendre Godo…

Les syndicats ? Pas de syndicat honnête pouvant se charger d’un vrai dossier…Même le Pjd qui se targue de son honnêteté
Ou étiez-vous avant pour dénoncer ce phénomène et pourquoi ne pas agir ainsi avec les autres secteurs. Et pourquoi ne pas faire la même chose avec messieurs dames ministres et parlementaire, puisque remplir la Caisse d’épargne est un du national même si nous l’avons pas vidées et nous n’avons rien vu.

L’oiseau de la chance est passé, tous les enseignants fatigués des problèmes de l’enseignement s’attendaient à ce que l’état leurs offre une deuxième chance de départ volontaire surtout les enseignants handicapés mais c’est seulement pour déposer leurs fientes sur les épaules des enseignants comme le disent les turcs. OUI, c’était un geste grave dont on n’a pas calculé la conséquence diront messieurs, dames ministres et parlementaires… Ils laissent les voleurs roder librement pour punir les pauvres salariés… On a vidé la caisse d’épargne après les départs volontaires, et évidement on a demandé au Pjd, l’élu du peuple, on est démocrate voyez vous, de gérer l’affaire ! Le peuple s’est rendu compte qu’il à voté contre lui-même.
Qui a volé l’argent du peuple ? Qui a vidé la caisse des retraites ?
Elle, elle était plus intelligente, elle n’a pas voté elle, elle savait qu’on profitait de la religion pour faire passer les plus difficile des lois que jamais le corps enseignant n’aurait jamais accepté… Si comme si nous étions desKoufars… »3tlae Takol leneb, nzel chkoun likalhalek », Montes pour manger des raisins, descend qui te l’as dis…

C’est le dernier décret( 2018) de la retraite proportionnelle de tous le corps enseignant fonctionnant pour une raison ou une autre non pas en classe mais à l’administration, qui est en question. Viens ensuite le deuxième décret en l’espace de vingt quatre heures : les enseignants handicapés qui ont été confié à notre chère administration sont invités à remplir leur dossier de retraite anticipée. Si jamais quelqu’un refuse il n’a qu’à retourner enseigner en classe. « Taht smea alkou, lhajam « ! Le bouc émissaire c’est le troupeau malade, toujours se plaignant de tout et de rien. Ce troupeau handicapé à qui il faut crier haro comme on crie sur le baudet mais cette fois, avec la plus précaire catégorie qui n’a jamais profité pleinement de ses droits comme dans les autres pays occidentaux. Oui, nous sommes à l’aire de la fameuse mondialisation… Serait-ce trop demander à notre chère élite ?

Toucher une misère ? Laisse-les souffrir ? Ils vont s’y habituer surtout que personne, personne ne peut les accepter faute de conditions physique et morale. Oui, oui, ce sont eux qui ont cherché l’handicap. Ils ne se sont pas aimé ( ils n’ont pas accepté le fameux moule de je m’aime, tu m’aime, nous nous aimons )
Mauvaise race que ces handicapés !

Il faut résoudre la crise du chômage des jeunes qui ne demande qu’à travailler avec la moitié du salaire. Ceux qui vont travailler avec contrats de cinq ans…Un festin pour le secteur privé. Et qu’en est-il du salaire des retraités tout au long de leur vie de messieurs, dames parlementaires, ministres après cinq ans de…de…disons du travail, du…LABEUR
Un grand merci pour le parti des Libres, ainsi que le parti de l’Injustice pour leurs préoccupations d’appauvrir les enseignants surtout les handicapés
La politique? Je ne prétend pas en faire, je la laisse aux sans cœurs…


Au sein de la géopolitique, de la terreu-politique, qu’adviendra-il- de toi, de nos enfants, ô pays bienaimé ?

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
57 Personne(s) en ligne (13 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 57

Plus ...