| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Il était fantaisiste - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Il était fantaisiste
Publié par modepoete le 29-11-2018 13:30:22 ( 11 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l





Fantaisiste il était

Fantaisiste il était, vivait de cet excipient
Qui vous fait marcher le sérieux sur la tête
Ce badinage inventif, tranchant de belle fête
Participant à la révolution de l’intempérant
¤
Facétieux la parole au fort timbre enjoué
Il s’en allait de-ci de-là sur les chemins
Aux virages droits qui fleuraient tout malin
Le parfum de ces sourires de la bonne santé
¤
De sa besace de bouffon il vous sortait sage
Une plaisanterie s’alliant fidèle à son geste
Amusante fut -elle que d’une appréciation leste
Elle débroussaillait une parole rebelle de rage

Quand une belle s’attardait à son humour
Il avait tôt fait dans un sain marivaudage
D’entretenir la belle au son de son badinage
Et lui contait l’amour comme un troubadour

Aux choses de Dieu il se laissait aller dire
En charmes guindés de la facétie spirituelle
Que sa morale religieuse tenait dans sa prunelle
Quand son œil gouailleur lui servait de sourire
¤
Guillerette ses manières quand accostait l’ennemi
Qui le houspillait violent comme un malotru amer
Sa science folâtre déposait l’autre ahuri par le flair
D’un savoir faire migrant sur son âme de joie servie
¤
Si dans un demain vous le rencontrez en chemin
Ne lui tournez pas les talons, sage vous faudra t’il
Le rattraper pour un brin plaisant de sagesse agile
En couchant votre sérieux loin d’un tueur sans dédain
ƒC

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
31 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 31

Plus ...