| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Journées du patrimone [Les Forums - Le RDV des Copains]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Journées du patrimone
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9460
Niveau : 63; EXP : 84
HP : 628 / 1571
MP : 3153 / 51147
Hors Ligne
Voici quelques documentations sur la culture et la vie en France :

Nous vivrons cette semaine les journées "portes-ouvertes" instituées officiellement en France en 1984, par le ministère de la culture, (avant cela ce n'était qu'une coutume non officielle). C'est un week-end de liberté pour les curieux qui peuvent entrer partout gratuitement, cette manifestation s'est exportée vers l'Europe entière et porte aujourd'hui le nom de

"journées du patrimoine".

Par exemple, il est possible de visiter le palais de l'Elysée, palais ancien, résidence des présidents de la république française.

Deux fêtes Françaises sont sorties des frontières.

Deux fêtes nées en France ont pris leur envol pour sortir des frontières et se fêter partout :
la journée du patrimoine, vers le 15 Septembre, et la fête de la musique le 21 Juin, jour du solstice du printemps.
Pour la fête de la musique chacun sort jouer de la musique, chanter ou danser dans la rue toute la nuit.

********************************************************************************************************

Journées du Patrimoine : sélection dans toute la France

14 et 15 septembre : les Journées Européennes du Patrimoine fêtent leur 30 ans. Comme tous les ans, les monuments, l'histoire mais aussi les savoir-faire sont à l'honneur tout un week-end.

Cliquez pour afficher l



Réagir Les Journées Européennes du Patrimoine sont de retour ce week-end, pour leur 30e édition. Le principe : vous permettre de pousser les portes de lieux prestigieux ou insolites et de découvrir des monuments, des institutions près de chez vous… 16 000 lieux sont ainsi à découvrir dans toute la France !

Cette année les Journées du Patrimoine célèbre aussi les 100 ans de la loi de protection du Patrimoine, du 31 décembre 1913, une loi qui encadre la restauration des monuments, le développement et le maintien des savoir-faire dans le domaine de l'architecture et de la sauvegarde des métiers d'arts

Cliquez pour afficher l


Un week-end festif, ouvert à tous, avec des ouvertures majoritairement gratuites (mais pas systématiquement). Consultez sur leparisien.fr le programme officiel et exhaustif en Ile-de-France et notre sélection pour les grandes villes françaises.


Bruno Chauffert-Yvart, directeur régional des affaires culturelles, a piloté au niveau bourguignon la 30e édition des Journées du patrimoine. Photo archives LBP
La 30e édition des Journées du patrimoine se déroule ce week-end. Le directeur régional des affaires culturelles, Bruno Chauffert-Yvart, évoque un évènement qui lui tient à cœur. Retrouvez tout le programme des Journées dans notre supplément, paru ce vendredi.

Pouvoir pénétrer dans des châteaux, visiter des églises, déambuler dans des jardins, découvrir des bâtiments et leurs intérieurs. Voilà tout ce que propose et bien plus encore la 30e édition des Journées européennes du patrimoine.
Les anciennes journées portes ouvertes dans les monuments historiques ont pris, en l’espace de trois décennies, une dimension monumentale.L’an dernier, ce sont quelque 12 millions de visiteurs qui ont profité de ce week-end de la mi-septembre pour découvrir les bâtiments qui les entourent. « C’est un bon indicateur pour l’intérêt que portent les Français à leur patrimoine », confie Bruno Chauffert-Yvart, directeur régional des affaires culturelles (DRAC). Plus qu’un intérêt, c’est même une belle côte d’amour. Il confirme d’ailleurs : « Quand je vois tout le chemin accompli et l’attachement des gens… » Il poursuit : « Nous souhaitons qu’il y ait le plus de monde touché. Il y a 30 ans, ce type de manifestation avait un aspect un peu vieillot, ringard. Aujourd’hui, cela a beaucoup changé. C’est quelque chose de très ouvert sur la société. C’est devenu un grand événement populaire. »
Bien avant le lancement des Journées du patrimoine, parmi les précurseurs, on ne peut ne pas citer André Malraux. Il a tenu un rôle prépondérant, lui qui a créé en 1962 les secteurs sauvegardés et a eu un bel impact sur l’évolution de la culture dans notre pays.
Lancée sous le premier septennat de François Mitterand (1984), cette journée qui s’est transformé au fil des années en week-end, n’a eu de cesse de « monter en puissance », mais aussi d’évoluer.
Pour preuve, il y a la possibilité d’organiser ces deux jours en fonction de 36 thématiques différentes. « Savoir où situer votre intérêt entre le Moyen-Âge et le XXe siècle, est-ce que vous vous intéressez aux arts plastiques et aux concerts ou plutôt aux parcs et jardins, aux châteaux, aux églises », égrène Bruno Chauffert-Yvart. Les choix sont presque infinis en fonction des goûts de chacun pour se concocter un petit week-end découverte au cœur du patrimoine hexagonal. « A regarder l’éventail qu’à chacun à sa disposition, c’est la fête du patrimoine », se réjouit encore Chauffert-Yvart.
Les villages, nouveaux lieux de visite
« Il y a trente ans, le patrimoine était surtout classique avec les châteaux et les églises mais cela a changé », explique le directeur de la DRAC. Aujourd’hui, des usines sont classées, « des bâtiments qui ont une valeur particulière aussi, des logements, des équipements sportifs sont concernés », explique-t-il encore. Les villages sont aussi devenus un magnifique lieu de visite. « Des gens font aussi visiter leurs maisons et ce même si elles ne sont pas classées, avec l’aval, bien sûr de la DRAC. Ils en sont fiers tout simplement. »
En Côte-d’Or, cette année, pas moins de 272 sites seront visibles par le grand public dont 14 nouveaux. « D’une année sur l’autre, l’ouverture de nouveaux sites est très variable. L’an dernier sur l’ensemble de la Bourgogne, il y en a eu 70 nouveaux », précise encore le directeur de la DRAC.
Parmi les nouveautés de l’édition 2013, la FRAC Bourgogne, le rectorat de Dijon, l’hôtel de ville d’Auxonne, l’Abbaye de Bèze ou bien encore l’église abbatiale de La-Bussière-sur-Ouche. Quelques autres lieux vaudront le détour comme le château d’Époisses et bien d’autres encore à découvrir ou à redécouvrir.


Journées européennes du patrimoine



Cliquez pour afficher l


Pays participants aux Journées européennes du Patrimoine en 20071
Les Journées européennes du patrimoine sont des manifestations européennes annuelles, instaurées en 1991 par le Conseil de l'Europe (avec le soutien de l'Union européenne) sur le modèle des « Journées Portes ouvertes des monuments historiques » créées en 1984 par le ministère de la Culture français.
Organisées aujourd'hui dans plus d'une cinquantaine de pays et régions d'Europe, les manifestations locales dont les dates s'étalent de fin août à début novembre, permettent la découverte de nombreux édifices et autres lieux souvent ouverts exceptionnellement au public, ou de musées dont l'accès est gratuit ou à prix réduit.
Ces journées sont l’occasion d’entrevoir l’unité et la diversité du patrimoine culturel commun à l’Europe.
Les premières Journées du patrimoine ont été lancées en 1984 par le ministère de la Culture français, à l'initiative du ministre Jack Lang, sous le nom de Journée portes ouvertes dans les monuments historiques, le troisième dimanche de septembre2.
Suite au succès des Journées du patrimoine organisées par la France, plusieurs pays européens décident d’organiser leurs journées du patrimoine dès 1985.
Jack Lang propose alors de donner une dimension européenne à cette initiative, ce qui est fait en 1991, lorsque le Conseil de l’Europe institue officiellement les Journées européennes du patrimoine, auxquelles l’Union européenne s’associe en soutenant le bureau de coordination dans sa mission de promotion internationale dont la création est alors confiée aux Pays-Bas.
En 1993, la Fondation Roi-Baudoin (France) prend en charge le bureau de coordination. Cette même année, ce sont 24 pays qui participent aux Journées européennes du patrimoine, puis en 1995 ce sont 34 pays européens qui s'associent à la manifestation et 13 millions d'Européens qui visitent les 26 000 monuments ouverts pour l'occasion.
En 2000, six pays supplémentaires (Andorre, Monaco, Islande, Vatican, Macédoine, Ukraine) ouvrent les portes de leur patrimoine. Deux ans plus tard (1998), la Turquie rejoint les 44 pays européens participants. En 2001,Taïwan se lie aux 47 pays déjà associés à la manifestation, pourtant toujours qualifiée d'européenne. Ainsi, en 2003, dans 48 pays, 19,8 millions de visiteurs partent à la découverte de leur patrimoine. En 2010, cinquante états européens participent à l'évènement.


Organisation en France

Ces journées sont un moment privilégié permettant aux Français de visiter leur patrimoine national, monuments, églises, théâtres, châteaux, mais aussi des demeures privées, des banques, des tribunaux, des préfectures, palais de justice, hôtels de ville, chambres de commerce, etc., toutes sortes de bâtiments qui, habituellement, sont fermés au public ou peu fréquentés par lui.
Contrairement à une idée très répandue, les ouvertures ne sont pas obligatoirement gratuites.
La gratuité est presque systématique dans les monuments publics dépendant de l'État et les musées ayant le Label musée de France, en ce qui concerne les domaines privés ou ceux qui dépendent de collectivités locales ou d'établissements publics, les tarifs sont laissés à l'appréciation du propriétaire du lieu.
Ces journées du patrimoine sont lancées chaque année le 3e week-end du mois de septembre.
Les monuments les plus visités sont ceux de la capitale et en particulier tous les lieux officiels du gouvernement (palais de l'Élysée, ministères, palais Bourbon, palais du Luxembourg), mais des sites scientifiques et industriels font également découvrir leurs secrets.
Les villes de province ne sont pas en reste pour présenter au public leur patrimoine culturel, industriel, architectural et historique ayant participé à l'histoire de la commune. De plus en plus de propriétaires privés se lancent dans cette opération pour présenter leur patrimoine.
En 1992, la manifestation change de nom en France et devient les Journées nationales du patrimoine (précédemment Journée portes ouvertes dans les monuments historiques) et sa durée passe de un à deux jours.
L’appellation Journées européennes du patrimoine devient officielle en France en 2000.
En raison des attentats du 11 septembre 2001 intervenus aux États-Unis, la manifestation initialement programmée les samedi 15 et dimanche 16 septembre est annulée.
Lors de l'édition 2005, plus de 12 millions de visiteurs ont investi 15 480 sites et profité des 20 000 animations proposées dont 1 000 sites ouverts pour la première fois cette année-là et 3 129 lieux ouverts exceptionnellement.
Depuis 1995, un thème général est proposé mettant en avant un aspect (ou plusieurs aspects) du patrimoine.
1995 : 100e anniversaire du cinéma - 10e anniversaire des CoRePHAE (Commissions régionales du patrimoine historique, archéologique et ethnologique) - Les parcs et jardins
1996 : Patrimoine et littérature - Patrimoine et lumière
1997 : Patrimoine, fêtes et jeux - Patrimoine industriel - Patrimoine et lumière
1998 : Métiers et savoir-faire
1999 : Patrimoine et citoyenneté - L'Europe, un patrimoine commun
2000 : Patrimoine du xxe siècle
2001 : Patrimoine et associations (dans le cadre de la commémoration du centenaire de la loi du 3 juillet 1901)
2002 : Patrimoine et territoires
2003 : Patrimoine spirituel - Le bicentenaire de la naissance de Mérimée - La restauration du Château de Lunéville
2004 : Patrimoine, sciences et techniques
2005 : J'aime mon patrimoine. Deux jours pour manifester son attachement au patrimoine
2006 : Faisons vivre notre patrimoine
2007 : Les métiers du patrimoine : des hommes et des femmes au service des biens culturels
2008 : Patrimoine et création
2009 : Un patrimoine accessible à tous.
2010 : Les grands Hommes - Quand femmes et hommes construisent l'Histoire.
2011 : Le voyage du patrimoine.
2012 : Les patrimoines cachés

Posté le : 13/09/2013 09:46

Edité par Loriane sur 14-09-2013 09:08:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Journées du patrimone
Modérateur
Inscrit:
21/03/2013 20:08
De Belgique
Messages: 3218
Niveau : 44; EXP : 15
HP : 215 / 1078
MP : 1072 / 31122
Hors Ligne
Merci Loriane pour toutes ses informations.

Pour découvrir les journées du patrimoine en Belgique, voici le site :


http://www.journeesdupatrimoine.be/

La brochure est particulièrement bien réalisée :

http://www.journeesdupatrimoine.be/im ... ky/brochure-jp2013-02.pdf

Posté le : 14/09/2013 07:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
36 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 36

Plus ...