| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Les anciens et les modernes ! - Poèmes - Textes
Poèmes : Les anciens et les modernes !
Publié par Sansonnet le 18-07-2021 23:48:02 ( 19 lectures ) Articles du même auteur



Pas de maître, c’est la devise du hutin,
Qui s’il aime les pierres, les cloches déteste.
Il l’affirme bien fort, c’est donc là l’indigeste,
Pour ces passéistes aux airs de paladin.

Moquant à la ronde, ma bourse en peau d’oursin,
Ne s’ouvrant que pour nourrir le gueux qu’on moleste,
Pas aux impôts du gabelou que l’on déteste,
Promettant sans honte, un bien meilleur lendemain !

Pareil pour le clergé quand l’enfant il viole,
Pour le patronat, quand son ouvrier, il vole,
J’aime quand ces gens aux gémonies sont voués!

Juste retour des choses, car la Terre est ronde,
Alors,indifférent aux cris,les yeux blasés,
Le vilain s’en retourne, tout contre sa blonde !

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Happyday
Posté le: 19-07-2021 08:37  Mis à jour: 19-07-2021 08:37
Accro
Inscrit le: 29-04-2021
De: CONFOLENS
Contributions: 196
 Re: Les anciens et les modernes !
coucou Hubert

Félicitation... beau texte.. bonne journée

HAPPYDAY
Loriane
Posté le: 28-07-2021 16:15  Mis à jour: 28-07-2021 17:33
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9346
 Re: Les anciens et les modernes !
Et toujours vindicatif !!!
Beaucoup, beaucoup d'excès, de démesure.
Tes réglements de comptes sont attristants.

Ce titre dualiste et réducteur ne convient pas au sens du contenu.
Le texte oppose plutôt l’associable et le sociable.

Citation :
Pas de maître, c’est la devise du hutin,
Qui s’il aime les pierres, les cloches déteste.
Il l’affirme bien fort, c’est donc là l’indigeste,
Pour ces passéistes aux airs de paladin.


Nous avons tous, mais alors tous ! un maître, absolument tous, surtout en vivant en société.
Quand aux "passéistes", le terme est mal choisi, le passéiste ne voit de bon que dans le passé, ici rien de tel sur l'orée des rêves, bien au contraire, ici l'ouverture d'esprit et la bienveillance sont de mises.

Citation :
Pas aux impôts du gabelou que l’on déteste,
Les impôts sont la bourse commune essentielle à une vie en société. Ils te payent ta sécu pour te soigner, les routes, les transport, les écoles où tu as du aller ..

Citation :
Pareil pour le clergé quand l’enfant il viole,,
Pour le patronat, quand son ouvrier, il vole,

Mais bon sang il ne font pas que ça !!!

Citation :
J’aime quand ces gens aux gémonies sont voués!

Tu as vraiment la haine facile et tenace. !!!
Question de choix.
Lecture déplaisante, elle me ramène à cette image de la populace haineuse qui a tout détruit en France, cette populace inculte et violente qui a tué sans limite. (voire la terreur)

Le ton est aigre, tu es dans l'agressivité, l'intolérance, en fait on parlait juste "des cloches"... voilà pourquoi j'interdis les positions politiques ou religieuses sur L'orée-des-rêves.
LM
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
31 Personne(s) en ligne (4 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 31

Plus ...