| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> La Belgique - Nouvelles - Textes
Nouvelles : La Belgique
Publié par arielleffe le 16-10-2013 16:57:14 ( 763 lectures ) Articles du même auteur



Il y a une exposition Van Gogh à Amsterdam, tout le monde en parle, il faut absolument aller voir ça ! Nous avons 5 jours de congés, c’est le weekend de Pâques.
Malheureusement plus aucune chambre de libre dans toute la Hollande, comment faire ? J’appelle l’office de tourisme de Belgique à Paris, et réussit à trouver une chambre dans un trois étoiles à Bruxelles près du parlement européen, à un prix défiant toute concurrence.
Nous partons en voiture, il pleuviote, il ne fait pas très chaud, mais nous ne sommes qu’à Pâques ! Nous traversons le nord de la France, et nous sommes surpris de voir de très belles plages de sable, des dunes, et des maisons en briques avec des fenêtres et des portes peintes de toutes les couleurs, jaune, rouge, vert , ils osent tout, et tout devient plus gai, on ne voit plus le ciel gris.
Nous arrivons très vite en Belgique et à Bruxelles. La ville est très jolie, très propre, il y a de très belles rues pavées .Nous nous garons dans le parking de l’hôtel, à deux pas de la Grand’Place. Il fait presque nuit, la place est magnifique. Nous dînons au restaurant de l’hôtel, en apéritif je prends une Babar au miel, c’est une bière sucrée, il y a 1317 bières différentes en Belgique, avec des noms très amusants il y en a une pour chaque occasion. Une petite histoire est écrite sur le menu :

L’ Agent Provocateur peut être bue au début de la rencontre amoureuse, La Blanche Foudroyante entre en scène, ensuite les choses sérieuses commencent avec la Boon Mariage Parfait Kriek ; pour le voyage de noce on prendra de la Chapeau Exotic, on consommera sans modération la Fruit défendu
ensuite arriveront les petites cannettes de Cuvée des Trolls, malheureusement Fraise Foudroyante Grande Réserve se montrera, la femme noiera son chagrin avec la Delirium Tremens ou la Delirium Christmas, souhaitera une Mort Subite au Brigand et à sa Poiluchette Blonde Cuvée du Château. »

Tous ces noms de bière existent bien entendu !

Les Belges ne se prennent jamais au sérieux, et ils ont un humour décapant. J’en ai la preuve dans le livre que j’ai amené avec moi, « La petite fêlée aux allumettes » de Nadine Monfils. On y découvre un philosophe redoutable en la personne de Jean-Claude Van Damme, elle utilise de vraies citations qui serviront de ligne de conduite à ses personnages :

« Jouer Neutral, vivre vertical, je suis catholique, le serpent et la pomme j’y crois plus, les serpents c’est gentil, et la pomme c’est bon, c’est plein de pectine, dans l’an 3000 les gens vont parler avec les yeux, avec les ondes, les baleines le font déjà et les dauphins aussi, ils sont très intelligents, ils vivent dans la mer, alors que nous on vit dans la terre, ils se communiquent et vu qu’ils sont dans la mer ils sont obligés de se créer des ondes de love ou de hate »
https://www.youtube.com/watch?v=ru4u1dVL-Ms
Hum, hum à méditer…
Je prends un waterzooi de poulet et mon mari une carbonade de bœuf accompagnée de stoemp, une purée à base de pommes de terre et d’un autre légume, ici des carottes. En dessert, une tarte aux pommes et speculoos. C’est très bon.
Le prix de la chambre est affiché sur la porte, il est exorbitant :
« Tu es sûre que tu as un prix spécial », me demande mon mari très inquiet.
« Mais oui pas de problème », la bière bue au dîner fait que j’ai du mal à m’inquiéter pour quoi que ce soit ! C’est peut-être ça le secret de la bonne humeur des Belges…
Le lendemain direction la Hollande. Nous visitons l’exposition Van Gogh, curieusement il y a beaucoup moins de monde que prévu. Après 4 heures passées dans le musée, nous repartons vers le plat pays de Jacques Brel. Encore un Belge célèbre ! Plus intello que Jean-Claude tout de même. Il y a d’autres chanteurs que nous connaissons : Arno, Johnny, Lio, Héléna Noguerra, Gotye…
Les acteurs sont sympas aussi, la belle Cécile de France, Yolande Moreau, Emilie Dequenne, et bien sûr Benoît Poelvoorde.
Nous décidons de visiter Bruges, la Venise du nord. Il pleut mais les canaux sous un ciel gris sont tellement beaux ! Nous louons un tandem et nous nous arrêtons près du Beffroi. Un cornet de frites à la main, nous admirons les vieilles bâtisses qui se reflètent dans l’eau.
« Demain j’aimerais aller à Ostende, j’adore la chanson de Bashung, j’aimerais aller me balader en bord de mer ».
Mon mari n’y voit aucun inconvénient, il est fan de Bashung lui aussi.
Sur la route, nous croisons des cyclistes, la Belgique est aussi la patrie d’Eddy Mercks.
« À Ostende
Je tire au stand
Je gagne des otaries

La mer se retire
Cache ses rouleaux
À l'ombre des digues
Elle et moi on s'ennuie

Nos souvenirs
Font des îles flottantes
À Ostende
J'ai la hantise de l'écharpe
Qui s'effiloche à ton cou »
https://www.youtube.com/watch?v=VtE_Wg2MILw
Nous regardons la mer, je porte une écharpe, cette chanson serait-elle prémonitoire ? Nous nous séparerons 15 ans plus tard.
J’ai un peu le bourdon, en visitant les rues commerçantes, nous découvrons la boutique de Dries Van Noten. J’adore ses vêtements confortables aux couleurs naturelles du gris, du noir, du beige, ou du marron. Il y a de grands manteaux, des grandes vestes un peu masculines mais très jolies et très élégantes.
Nous mangeons une gaufre, et mon mari insiste pour faire une provision de pralines, les fameux chocolats belges.
« A Bruxelles, il faut absolument qu’on visite le musée de la BD ! »
Le jour suivant, mon mari m’entraîne dans un bâtiment Art Nouveau, très joli où se trouve la fine fleur de la bande dessinée belge. La brasserie Horta est magnifique !
« On peut visiter sa maison, je crois ! »
L’après-midi, nous trouvons avec difficulté la maison du célèbre architecte. L’intérieur est splendide, il y a un puits de lumière au niveau de l’escalier en bois couleur miel, qui ensoleille toute la maison.
Il fait très beau, nous décidons de pique-niquer sur un banc, dans un parc, non loin de là.
Demain il faudra repartir. Sur le chemin du retour, nous nous arrêterons à Mons, puis l’autoroute nous ramènera à Rouen où nous habitons.
Huit mois après notre fille naîtra, elle est blonde aux yeux bleus, est-ce l’influence de la Belgique où elle a probablement été conçue ?
Quelques années plus tard, j’emmènerai mon nouvel amoureux en Belgique, c’est probablement le pays des amoureux, cette histoire d’amour finira encore mal, mais n’est-ce pas le lot des histoires d’amour en général ?
https://www.youtube.com/watch?v=zLnHpe_drSU

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 16-10-2013 17:01  Mis à jour: 16-10-2013 17:01
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9276
 Re: La Belgique
Merci pour la balade.
C'est une lecture plaisante.
Merci

Auteur Commentaire en débat
Shoupi
Posté le: 17-10-2013 00:12  Mis à jour: 17-10-2013 00:13
Plume de Bronze
Inscrit le: 11-03-2012
De: DreamHouse
Contributions: 35
 Re: La Belgique
On voyage en quelques paragraphes !
Mention spéciale pour la remarque finale à laquelle je suis très sensible eheh :
Citation :
cette histoire d’amour finira encore mal, mais n’est-ce pas le lot des histoires d’amour en général ?

Je valide !
Merci...
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
42 Personne(s) en ligne (6 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 42

Plus ...