| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Forums - Tous les messages

 Bas   Précédent   Suivant

« 1 2 (3) 4 5 6 ... 26 »


Re: Défi du 15 août 2015
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 23318
Hors Ligne
Ah Ah! La vilaine voisine s'est transformée en pie voleuse.
Quel salaud, le mari, de quitter sa femme sans le sou alors qu'elle est malade... En cas de divorce, il va y laisser des plumes...
Souhaitons bonnes vacances à ton personnage et surtout, ne pas oublier la crème solaire !!!

Posté le : 17/08/2015 08:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 15 août 2015
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 23318
Hors Ligne
petit poème depuis mon portable, j'espère que ce sera pas trop plein de fautes, car j'y vois pas grand chose (sur le portable) :

l'enfant, l'oiseau et la bouteille

il disait : faute de grives, on mangera des merles
car la vraie vie n'est pas une voie lactée de perles
il disait qu'un seul 'tiens' vaut bien 'deux tu l'auras'
et tu verras qu'un 'rien' est plus qu'on n' te donnera

il disait des conneries, le verre à moitié plein
l'autre moitié du verre il l'avait dans les reins
on l'avait sur les bras souvent à moitié saoul
et quand c'était comme ça, fallait tendre l'autre joue

on aurait préféré qu'il se serre la ceinture
ça nous aurait laissé moins de coups et blessures
puis entre deux enfers la gorge était trop sèche
on aurait bien vécu que d'amour et d'eau fraiche

moi j'étais dans la lune avec l'ami Pierrot
et j'en avais bien marre, la vie de bouts d'chandelles
un jour, je serai grand et puis j'aurai des ailes
et je mettrai les voiles, léger comme un oiseau

Posté le : 15/08/2015 16:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 15 août 2015
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 23318
Hors Ligne
bien trouvé, couscous ! Voilà qui équilibre avec le défi consumériste de donaldo la semaine dernière!
Bien que je ne vois pas trop ce que les merles ont de moins que les grives...

Hi hi hi !

Posté le : 15/08/2015 10:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 08-08-2015
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 23318
Hors Ligne
couscous : j'ai bien ri !
Encore un qui a trop donné de sa personne...
Terrible le burn out!
Mais mourir d'amour... En fin de compte ce n'est pas si mal!!!

Posté le : 10/08/2015 12:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 08-08-2015
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 23318
Hors Ligne
couscous : un régime paléo????
à base de mammouths ???
Rien que le nom, je suis pas convaincue...

Posté le : 10/08/2015 11:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 1er Août
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 23318
Hors Ligne
Le divin existe-t-il ? Y a-t-il d'autres formes de vie évolues dans l'univers ?
Au moins frère Tiburce a eu un semblant de réponse en une fraction de secondes...
Mieux que rien, non ?
merci donaldo pour ce texte fort intéressant !

Posté le : 09/08/2015 17:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 08-08-2015
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 23318
Hors Ligne
Les participations d’Iste et de Dumont me convainquent qu’on peut faire de la réclame en poésie.
Je me permets donc une autre petite participation pour un sujet qui m’est chaire (hum !)





Mangez du gras !


Voilà plus de vingt ans que l’on te prend la tête
Cinq fruits/légumes par jour, on te le re-répète
Mène une vie bien sobre avec modération
Cultive au passage quelques saines frustrations

Passe ton temps en gymnique et reste filiforme
Et claque tout ton fric dans des remises en forme
Si tu prends un steak frite à la cafétéria
Les saladeux sylphides te traiteront en paria

Alors tu vas nu-pieds jusqu’à la salle de sport
Car il faut expier par la sueur et l’effort
Le gros pain au choco que tu mangeas coupable
En trente seconde chronos en dessous de la table !

« C’est assez » dit la baleine, je me jette à l’eau !
Inutile de jouer à cache-cachalot
Je veux pour quelques jours dessert, hélas ceinture !
Viennoiseries pure beurre avec déconfiture

Mangez du gras, amis, si ça vous fait plaisir
Du cholestérol, certes, nous allons tous mourir
Mourir pour mourir, d’anévrisme ou d’aorte…
Alors pourquoi faut-il se priver de la sorte ?

Posté le : 09/08/2015 16:51
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 08-08-2015
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 23318
Hors Ligne
Iste,

Ah ! mais c'est qu'une âme de publicitaire se cache là dessous !

Tu as trouvé nombre de nobles causes qui méritent que l'on déchaine son sens de la réclame. Pas mal le slogan de l'Orée ! il faudra le proposer à Loriane !!!

En tout cas, je suis partante pour fonder une colonie sur Mars... Y a juste le trajet qui me rebute un peu... Le nombre de livres à apporter pour tenir le voyage risque d'alourdir considérablement le vaisseau spatial....

Amitié,


Posté le : 09/08/2015 16:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 08-08-2015
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 23318
Hors Ligne
Dumont :

J'ai beaucoup aimé le côté très direct de "soulez-vous avec notre vin".J'ai trouvé ça très très drôle !
Dire que des publicités se cassent la tête à anoblir le produit ou à le rendre convivial, festif...

Les jeux de mots sont excellents, comme toujours !

Posté le : 09/08/2015 16:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi du 08-08-2015
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1494
Niveau : 32; EXP : 96
HP : 0 / 799
MP : 498 / 23318
Hors Ligne
Amour, ce jour, j’ai manqué de papier…

Laura ajusta sa jupe afin de se donner un minimum de contenance avant d’entrer l’air conquérant dans la salle de réunion. Elle savait par avance que Big boss lui donnerait - comme d’habitude - le dossier le plus merdique et qu’elle serait l’objet de bien des quolibets de la part de ses collègues… « Reste professionnelle ». Se rappela-t-elle à elle-même.

« Bon, les p’tits louloutes ! J’espère que les vacances vous ont bien reposés ! » Attaqua Vanderbill, le patron, en guise de préambule. « Moi j’ai pas chômé pour vous décrocher les meilleurs contrats du moment. Je vous ai envoyé par mail le nom des produits vendredi soir, histoire de stimuler vos cerveaux atrophiés par de trop longues semaines de congés payés ! »

Bernadette et Maria-Mercedes hochèrent la tête comme des bons élèves et Horacio resta flegmatiquement accoudé à son fauteuil, dans la même posture que celle adoptée lors de son entrée dans la salle. Laura ne put s’empêcher de penser pour la énième fois que ce mec transpirait la paresse intellectuelle et qu’il était bien trop payé pour le peu de jus de cervelle qu’il produisait sur chaque campagne de pub.

« Allez ! C’est le grand rituel ! Je vais distribuer les dossiers ! » Lança Vanderbill d’un ton exagérément enjoué.

« Pour le camembert Beaubébert. Je te vois toi, Bernadette ! Tu es très douée pour anoblir le dernier des produits industriels. Je te jure que depuis que tu nous as fait ce super spot sur le Cantabridou, j’ai vraiment l’impression que ce fromage pour hôpitaux hume bon le terroir profond ! Donc tu nous ponds exactement la même chose : des enfants qui courent dans la cambrousse avec de vieilles bottes en caoutchouc, une ferme bien rurale, des poules, des vaches et une généreuse tartine de Beaubébert… » Bernadette hocha la tête en prenant des notes.

- Je pense rajouter une paysanne un peu rude et quelques montagnes en arrière plan, pour suggérer que Beaubébert est un fromage de caractère…

- Exceeeeeeeellllllent ! « Beaubébert : fromage de caractère ! » En plus on a le slogan. Oui, magggnifique ! Bien joué, Bernadette ! Le client va a-do-rer !

Laura soupira. Cette histoire de fromage mille fois réchauffée, c’était vraiment la mort du métier de publicitaire…
« Maria-Mercedes, j’ai un super produit pour toi : l’agence de voyage imagin’air lance une gamme de tours operators de luxe vers l’Amérique du sud. C’est tout à fait pour toi, avec tes contacts internationaux tu vas tout déchirer ! »

Avec ses faux airs de princesse mésoaméricaine, Maria-Mercedes ne songea même pas à remercier. Qu’on lui paye des vacances à l’autre bout de la planète pour filmer trente secondes des voilages vaporeux s’agitant dans l’air du soir sur une musique sucrée et lénifiante était pour elle la chose la plus naturelle au monde… Dire qu’elle avait l’impression de faire un vrai travail…

Laura ne se donna pas la peine d’écouter l’échange qui suivit entre le patron et Horacio : comme attendu, le chouchou de la boite avait obtenu la pub hyper lucrative de la nouvelle Nolex - la montre branchée des quadras sans complexes. Horacio lança deux ou trois idées bien apathiques, en fainéant consommé qu’il était : un agent secret type James Bond, gros plan sur la nouvelle Nolex, un martini frappé, gros plan nouvelle Nolex, un casino avec une table de poker, nouvelle Nolex, une belle mystérieuse amoureuse de l’agent secret, Nolex etc…

Vanderbill fit semblant d’apprécier les idées éculées et remâchées d’Horacio mais en fait, ce dont tous n’avaient pas conscience, c’est qu’il n’en avait pas grand chose à foutre : le client voulait du luxe et du rêve et Horacio n’aurait jamais suffisamment d’imagination pour sortir des sentiers mille fois rebattus… Donc c’était parfait !
« A nous, Laura ! Jubila Big Boss en dévisageant la jeune femme. Je t’ai gardé le produit le moins facile à vendre : le papier toilette Doupopotin ! »
Ricanement entendu des collègues…

Depuis cinq ans dans la boite, elle semblait abonnée à ce genre de contrat : du sopalin super résistant, un savon ultra doux pour hygiène intime, une nouvelle crème contre les verrues, du répulsif contre les cafards, un dentifrice spécial « halène fraiche », de la pâtée pour chats stérilisés… Dès que ça sentait le trivial et le quotidien le plus usuel, le contrat était pour elle. Laura n’en sortirait jamais, de cet enfer professionnel…
Elle prit comme d’habitude, son sourire le plus technico-commercial. Après tout, Doupopotin allait payer ses factures des trois prochains mois…

- Oui, je m’y attendais, monsieur Vanderbill ! J’ai déjà élaboré ce week-end un petit concept sympathique qui permettra de démarquer le produit Doupopotin de ses concurrents, de le positionner comme un produit de moyenne gamme supérieure et de le dissocier dans l’esprit des clients potentiels de sa fonction première…
- Je t’en prie, ma choute ! Garde le baragouin habituel pour la présentation au client et venons-en au fait !
- Très bien, patron ! J’avais pensé à une campagne essentiellement visuelle sur le net et sur des grands panneaux d’affichage. Le papier toilette Doupopotin serait présenté en gros plan avec inscrit dessus, comme sur un post-it géant, des poèmes, des messages sentimentaux, des pensées positives. Le papier toilette deviendrait un vecteur de communication, le moyen de s’expédier des missives comme lorsque les gentes dames envoyaient leur mouchoir à leur chevalier servant au temps de l’amour courtois…
- Laura, il n’y a que vous pour avoir des idées aussi loufoques… Je ne sais pas… Je ne suis pas sûr que cela séduise le client. Je crois qu’il s’attend d’avantage à un message bien direct du genre : « grâce à Doupopotin, elles sont bien propres, les fesses de mon gamin ».
Laura se pencha, attrapa son portable et montra la photo qu’elle avait réalisée pendant le week-end. Sur un petit morceau de papier toilette molletonné, il était écrit : « amour, ce jour j’ai manqué de papier pour dire que j’ai besoin de toi ! »

Vanderbill sembla d’abord songeur… Puis son regard s’illumina. Oui, comme toujours, Laura avait raison. Laura savait poser sur les objets du quotidien un regard tendre et poétique. Elle savait embarquer les gens dans un voyage intérieur sans même bouger de chez soi, comme lorsque l’on regarde une estampe japonaise délicatement exécutée, enivré du parfum chimérique d’un cerisier en fleur. C’était cela, Laura.
- Bigre, Laura ! Je crois qu’on va vendre du Doupopotin par paquets de 12 à la Saint-Valentin !
Vanderbill partit d’un grand rire exalté et communicatif.
Laura était son meilleur élément. La seule qui ait un réel talent artistique.
Voilà pourquoi il allait lui confier le nouveau détergeant à récurer les casseroles « StopOgras », juste après la campagne Doupopotin…


Posté le : 08/08/2015 21:04
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut
« 1 2 (3) 4 5 6 ... 26 »




Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
32 Personne(s) en ligne (11 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 32

Plus ...