| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les Forums - Tous les messages

 Bas   Précédent   Suivant



Re: Défi du 27 juin 2021
Accro
Inscrit:
11/05 13:51
De 63 AIGUEPERSE
Messages: 209
Niveau : 13; EXP : 48
HP : 62 / 312
MP : 69 / 419
Hors Ligne
J’ai le souvenir de ce coup de reins terrible,
L’œil du grand Jacques, dans le chaud goudron, perdu.
Il vient de voir partir, le dix-neuf, résolu,
Ce maillot violet, Poupou, l’irrésistible !

L’espagnol est devant, mais il devient possible,
Que le maillot jaune, soit enfin dévolu,
Au prince des seconds, aujourd’hui disparu,
La suite a confirmé que c’était impossible !

Puis le temps a coulé, c'est la première affaire,
De dope, d'emploi d'un moteur auxiliaire,
Ruinant à jamais, mon amour de ce sport !

Qu’ils fassent donc entre eux, leur triste magouillage,
On prie pour ce jour où l’on dira qu’ils ont tort,
Je ne regarde plus, ces gens de bas étage!

Cher Jacques !

Je pose cela ici, car je n'y comprends pas grand-chose ! S'il faut modifier, tu me le dit !

Amitiés !

Posté le : 27/06 23:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


La jungle de l'orée des rêves !
Accro
Inscrit:
11/05 13:51
De 63 AIGUEPERSE
Messages: 209
Niveau : 13; EXP : 48
HP : 62 / 312
MP : 69 / 419
Hors Ligne
Bonjour les " copains " !


Je ne sais comment on s'en fait ici, entre les " désolé pas le droit etc" les boutons qui ne fonctionnent pas, poèmes n'arrivant pas où je veux, ceux qui disparaissent, les " signes cabalistiques " inconnus et non expliqués, je suis vraiment perdu ! Pas de commentaires à part trois dames, et encore ce fut ponctuel, quelqu'un peut-il m'aider ?

D'avance merci !

Posté le : 15/05 13:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Un petit air qui trotte dans la tête.
Accro
Inscrit:
11/05 13:51
De 63 AIGUEPERSE
Messages: 209
Niveau : 13; EXP : 48
HP : 62 / 312
MP : 69 / 419
Hors Ligne
C'est l'aurore, le voilà dans un coin de la tête,
Ce refrain étonnant, qui parle un peu d'amour !
Pour qui, je ne sais plus, tiens, je dis bonjour,
A la plus belle fille de la planète !

Elle sait la coquine, mettre un cœur en fête,
Quand sur ton pied gauche, tu commences le jour.
Le petit air furieux, lui, comme un tambour,
Persiste à chanter, martelant, malhonnête,

Ses paroles stupides, une scie presque anglaise,
Qui fait se pâmer, cette secrétaire niaise,
Que j'en ai presque envie de retourner chez moi !

Écouter sans personne, des vers mis en musique,
Pour tuer à jamais, cette antienne sans foi,
Villon en chanson, n'est tu pas magnifique ?

Posté le : 11/05 19:01
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Qui suis-je?
Accro
Inscrit:
11/05 13:51
De 63 AIGUEPERSE
Messages: 209
Niveau : 13; EXP : 48
HP : 62 / 312
MP : 69 / 419
Hors Ligne
Un être banal noyé dans la masse, initié par deux professeurs de français hors du commun et leur règle magique ( sur le bout des doigts ) et une voisine un peu spéciale mais grande poétesse, spécialiste des sonnets !
Cheminot mécanicien retraité, si par hasard un agent d'accueil des gares de la banlieue ouest de Paris est déjà ici, qu'il se manifeste, je m'en irai aussitôt !
Le cancer a tenté par deux fois de me croquer sans succès, mais la chimio m'a un brin
abimé les vaisseaux et le cœur, la survie est pénible !
Vous en savez un peu sur moi !


Posté le : 11/05 18:29
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut




Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
44 Personne(s) en ligne (28 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 44

Plus ...