| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les bons mots de Grenouille [Les Forums - Le RDV des Copains]

Parcourir ce sujet :   2 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 16 17 18 (19)


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 15:15
De Alsace
Messages: 315
Niveau : 16; EXP : 59
HP : 0 / 389
MP : 105 / 5884
Hors Ligne
Parfois la meilleur vengeance est de sourire, de ne rien faire et de passer à autres choses




DANS LA SÉRIE " LES CHANSONNIERS "




PIERRE- JEAN VAILLARD

Cliquez pour afficher l


Pierre-Jean Vaillard né à Sète le 12 mars 1918, mort le 17 février 1988 à Paris à l'âge de 69 ans, est un chansonnier, écrivain, humoriste, auteur d'aphorismes, comédien de théâtre et de radio.
Il a épousé le 9 février 1942 à Tunis Odette Marie Céleste Kellner.

Il a été à l'origine avec Jacques Canetti, de la fondation, en 1943, du Théâtre des Trois Ânes à Alger (rue Mogador). Il a été la tête d'affiche du Théâtre des Deux Ânes pendant plus de 30 ans.

Pierre-Jean Vaillard était un chansonnier de la vieille école. Du temps où les cabarets montmartrois s’inspiraient encore de l’esprit impertinent de Béranger et de Bruant. Avec son allure de comptable, sa voix chantante et un peu apprêtée, il avait fait, avec des compères comme Robert Rocca, Jacques Grello ou René Dorin, un art précis et savoureux de la revue satirique.

Pierre-Jean Vaillard est aussi l’auteur de nombreux ouvrages (« Je vous salue, Mesdames » , « Le hérisson vert », « Une plume dans le vent »…) composé surtout d’épigrammes qui, toutes proportions gardées, le placent dans le sillage d’un Jules Renard ou d’un Sacha Guitry.

Il repose au cimetière de Montmartre
.


Cliquez pour afficher l

Pierre-Jean Vaillard et Georges Brassens




SES CITATIONS :


- " Faire l'amour c'est encore ce qu'on a trouvé de mieux jusqu'à aujourd'hui, pour lutter contre l'insémination artificielle."


- " Un bienfait n'est jamais perdu. C'est peut-être pour ça qu'on n'en trouve jamais!"


- " Etant donné que les jupes raccourcissent et que les décolletés deviennent de plus en plus bas, il n'y a qu'à attendre que les deux se rejoignent."


- " L'homme descend du singe, mais certains descendent plus vite que d'autres."


- " Une seule femme pour un seul homme: ou ce n'est pas assez, ou c'est trop! "


- " S'il y a tant d'accidents sur les routes, c'est parce que nous avons des voitures de demain, conduites par des hommes d'aujourd'huisur des routes d'hier "



- " Puisque nous disons de notre épouse légitime qu'elle est notre moitié, nous devrions avoir le droit de nous marier deux fois pour savoir au moins ce qu'est une femme entière."



- " On dit que l'argent ne fait pas le bonheur. Peut-être, mais il vous permet en tout cas de choisir le genre de misère que vous préférez."



- " Nous vivons une époque où les gens dont on dit qu'ils sortent de l'ordinaire sont généralement des gens qui ont plutôt l'air d'y entrer."



- " Méfiez-vous des gens dont on dit qu'ils ont le coeur sur la main. Comme ce n'est pas sa place, demandez-vous ce qu'ils peuvent bien avoir à la place du coeur."


- " Le printemps, c'est la saison où les garçons commencent à peine à comprendre ce que les filles savent depuis le début de l’hiver."


- " La pudeur n'est le plus souvent qu'une question d'éclairage."


- " La politique, c'est comme la musique ou la prostitution: il faut commencer jeune."


- " Je sais maintenant pourquoi les Anglais préfèrent le thé: je viens de goûter leur café.


- " J'adore la télévision. En fermant les yeux, c'est presque aussi bien que la radio. "


- " Il y a des femmes dont on ne supporte ni la présence ni l'absence... c'est sans solution."


- " Il ne faut jamais battre une femme. Même avec une fleur. Prenez carrément un vase."


- " En voyant le dimanche matin les gens jouer au tiercé on se met à penser que l'homme est la moins noble conquête du cheval."

Cliquez pour afficher l



PIERRE - JEAN VAILLARD ET LA POLITIQUE :


MAI 1984

Vous nous avez bien eus en Mai quatre vingt un (1)
Avec vos sortilèges, vos rires et vos promesses.
Vous vendiez du bonheur comme on vend du parfum
Et oui, deux ans plus tard…vous nous bottiez les fesses.
Le bon peuple de gauche caressait l’or des songes,
Il le sait maintenant, ce n’était que mensonges !
Le chômage s’installe, le franc est chancelant,
Le Dollar au Zénith, le Super à cinq francs.
Le pays incrédule gît au sol, pantelant
Ah ! Ne claironnez plus vos avances sociales,
Nous sommes tous meurtris par vos ponctions fiscales.
Votre grand argentier nous prend bien pour des cons
En réclamant toujours et encore du pognon !
Tout le monde est saisi par un affreux vertige,
En cauchemar atroce devant nos caisses vides ;
Expliquez-nous comment, vous avez en deux ans !
Endetté ce pays pour plus de cinquante ans !
Vous rabâchez sans cesse cet éternel refrain :
C’est la faute à la droite, et aussi aux Ricains !
Et tant que vous y êtes, pourquoi pas aux putains ?
Il faut savoir, messieurs, quelquefois dans la vie
Reconnaître ses torts, ses erreurs, ses oublis,
Et non se réfugier dans un défi hargneux.
Les vrais hommes publics sont francs et courageux.
Nous allons sans détour et sans ambiguïté
Vous servir tout de go, vos quatre vérités :
Vous êtes des charlots, des guignols, des manants,
Et votre chef débile, le triste « mythe errant » !
Homme au visage pâle et au regard fuyant,
Ce bouffon d’opérette qui trône à l’Elysée
Est de toute l’Europe, devenu la risée !
Arrêtez vos salades et vos propres mensonges,
La coupe amère est pleine, elle va déborder.
Halte là ! Ça suffit ! Foutez le camp, partez !
Nous n’aimons pas, Messieurs, passer pour des cocus,
Et nous vous chasserons à coups de pied au cul !

Pierre Jean Vaillard

---------

"Fellagha"

Quand ma pensée s'en va vers l'Afrique du Nord
Je me sens, tout d'un coup, bourré de remords
Que l'Algérie soit une province française,
C'est évident, bien sûr, bien que tout ne plaise
Que des hommes aient fait d'un bled qui n' était rien, Ce beau pays algérien

Nul ne peut dire le contraire...
...Seulement, ces temps-ci, il faut compter, ici bas, avec un mécontent, un certain fellagha.
Et, petit fellagha, c'est à toi que je pense
En voyant ta rancune à l' égard de la France.
J'ai beaucoup réfléchi et ma méditation
Me décide à venir te demander pardon.
Oui, pardon, Fellagha, pardon pour mon grand-père
Qui vint tracer des routes et labourer la terre.
Il est tombé chez toi, il a tout chamboulé
Où poussaient des cailloux, il a foutu du blé
Et, mettant après cela le comble de l'ignoble,
Où poussaient des cailloux il a fait un vignoble Pardon, cher petit Fellagha,
Oh, pardon de tous ces dégats.
Et mon affreux grand-père (il faut qu'on le confesse) n'était pas seul de son espèce.
Ces autres scélérats ont bâti des cités
Ils ont installé l'eau et l' électricité.
Et tu n'en voulais pas, c'est la claire évidence


Puisque avant qu'arrive la France
Tu n'avais, en dehors de la Casbah d'Alger,
Que la tente ou bien le gourbi pour te loger
Et tu t' éclairais à l'huile
Nos maisons, bien sûr, c' était la tuile.
De l' électricité, et encore soyons francs,
Tu ne demandais pas qu'on te mette au courant
Tu t'es habitué à ces choses infâmes
Mais le regret et la mort dans l' âme
Stoïquement, d'ailleurs, supportant ces malheurs,
Avec courage et bonne humeur.
Mais tu engraissais, mais de mauvaise graisse
Car tu prenais le car, (une invention traitresse)
Ce même car que, pris d'un délire divin,
Tu devais, un beau jour, pousser dans le ravin.
Je comprends ta rancœur, je comprends ta colère,
Tu n'es pas au niveau des Arabes du Caire
Tu gâches et tu vis mieux qu'un fellagha égyptien.
A quoi Nasser ... Nasser à rien
Nous avons massacré les lions, les panthères,
Nous avons asséché les marais millénaires.
Les moustiques sont morts... les poux, De Profundis.
Nous avons tout tué jusqu' à la Syphilis.
Ah! Pardon, Fellagha, pour tous ces carnages.
Nous avons fait tout cela, c'est bougrement dommage.
Car si d'autres idiots l'avaient fait, inspirés
C'est nous qui maintenant, viendrions vous libérer,
Et bouffer les marrons cuits pour ces imbéciles.
S'aurait été moins long et beaucoup plus facile.
Bien pardon, Fellagha, de t'avoir mieux nourri,
Et d'avoir à tes pieds nus, mis (oh maladresse),
Des souliers...
Dont tu voudrais nous botter les fesses.
C’est fait...




Cliquez pour afficher l







Cliquez pour afficher l


TESTEZ VOTRE FOI :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


test 2

Gag-test : le premier voyage interstellaire


Enoncé de la question :

---------------------------------


Vous êtes cosmonaute, et vous allez partir pour le premier voyage interstellaire, seul dans une fusée pour au moins 10 ans. Vous avez le droit d’emporter un seul objet personnel.
Que choisissez-vous ?

1 - Une Encyclopédia Universalis

2 - Une bougie

3 - Une bouteille de vin

4 - Une boussole

5 - Un préservatif

6 - Une pince à épiler

7 - Une photo de votre maman

8 - Une bible

9 - Un pain d’explosif

10 - Un crucifix

11 - Trois paires de gants

12 - Un appareil photo avec déclenchement retardé

13 - Une Encyclopédie des perversions sexuelles

14 - Une caméra vidéo

15 - Une fiole d’eau bénite



Cliquez pour afficher l



Sélectionnez votre réponse :
---------------------------------------



1 - Une Encyclopédia Universalis

2 - Une bougie

3 - Une bouteille de vin

4 - Une boussole

5 - Un préservatif

6 - Une pince à épiler

7 - Une photo de votre maman

8 - Une bible

9 - Un pain d’explosif

10 - Un crucifix

11 - Trois paires de gants

12 - Un appareil photo avec déclenchement retardé

13 - Une Encyclopédie des perversions sexuelles

14 - Une caméra vidéo

15 - Une fiole d’eau bénite





Résultats en fonction de votre choix :
-----------------------------------------------------



Réponse n°1 - Une Encyclopédia Universalis

Vous désirez mettre à profit tout ce temps pour vous émerveiller de l'immensité de la Création Divine.
Vous êtes déiste.



Réponse n°2 - Une bougie

Vous emportez de quoi rallumer les huit autres bougies que l'Eternel vous fournira pour Hannouka.
Vous êtes juif pratiquant.



Réponse n°3 - Une bouteille de vin

Surtout ne pas partir sans le sang du Christ, VDQS et A.O.C. de préférence.
La communion, c'est sacré, Nom de Dieu !
Vous êtes catholique franchouillard et beauf.

Cliquez pour afficher l


Réponse n°4 - Une boussole

Vous voulez pouvoir toujours trouver la direction de La Mecque cinq fois par jour, même à 74 milliards de kilomètres de la Terre.
Vous êtes musulman pratiquant.



Réponse n°5 - Un préservatif

Au cas où vous trouveriez Dieu, là haut dans le ciel, vous voulez lui montrer que vous savez le mettre comme le pape l'a dit - à l'index !
Vous êtes catholique polonais.



Réponse n°6 - Une pince à épiler

Vous voulez être sûr que vous pourrez enlever un à un sans les écraser, les puces, les poux, ou les petits extra-terrestres.
Vous êtes bouddhiste.



Réponse n°7 - Une photo de votre maman

Nous ne pouvons rien dire de vos croyances religieuses actuelles, mais vous êtes sûrement originaire d'une famille juive et vous n'avez pas eu les moyens de vous offrir dix ans de psychanalyse.



Réponse n°8 - Une bible

Vous voulez avoir de quoi rire pendant longtemps en découvrant le plus grand et le plus populaire des recueils d'âneries écrit par les hommes au cours de l'Histoire.
Vous êtes athée.



Réponse n°9 - Un pain d'explosifs

Vous espérez rencontrer Dieu et en finir avec lui dans un grand boum.
Vous êtes athée tendance Bakounine.



Réponse n°10 - Un crucifix

Vous souhaitez montrer aux extra-terrestres une preuve de la bêtise et de la cruauté des croyances et des coutumes de vos semblables. Vous voulez aussi leur rappeler que 100 ans environ avant une crucifixion célèbre, les romains en avaient exécutées cinq à six mille sur la voie Appia, pour écraser la révolte servile de Spartacus. Vous, vous n'oubliez pas ce genre de "détail".
Vous êtes athée de gauche.



Réponse n°11 - Trois paires de gants

Au cas où vous la verriez dans son royaume céleste, vous préparez une offrande pour Shiva.
Vous êtes hindouiste.



Réponse n°12 - Un appareil photo avec déclenchement retardé

Vous voulez revenir avec une photo de "moi devant Saturne", ou "moi avec mes potes martiens", ou "moi devant l'entrée du Paradis", ou "moi au milieu des 70 vierges promises aux martyrs". N'importe quoi pourvu que ça épate les copains et que vous puissiez leur dire - "Moi qui vous parle, j'ai fait le ....".
Vous êtes en adoration devant votre Ego, et adepte du Club Méd.



Réponse n°13 - Une Encyclopédie des perversions sexuelles

Vous voulez pouvoir entretenir à la main tous les organes dont l'Eternel vous a généreusement pourvu. De toutes façons, c'est Lui qui décide de votre Salut. Vous avez la Grâce ou non, ça ne dépend pas de ce que vous faites.
Vous êtes janséniste.



Réponse n°14 - Une caméra vidéo

Vous voulez pouvoir revendiquer votre prochaine prise d'otage d'extra-terrestres mécréants en envoyant comme d'habitude une cassette à Al Jezira.
Vous êtes musulman djihadiste.

Cliquez pour afficher l



Réponse n°15 - Une fiole d'eau bénite

Quelles que soient les créatures que vous rencontrerez, vous voulez vous assurer qu'elles ne seront pas sous l'influence du Malin.
Vous êtes fondamentaliste protestant américain, ou, si vous êtes français, vous regardez trop les séries sur M6.


de Athéisme.free.fr


Cliquez pour afficher l

La Terre vue de la Lune. NASA.






NOS AMIS LES BEAUX LIVRES :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


La description complète:
------------------------------------



Cahier
Ensemble de feuillets pliés 1, 2, 3 ou 4 fois puis cousus les uns à la suite des autres au moyen d'un cousoir. Le fil utilisé est toujours du fil de lin, que l'on utilise des rubans de lin ou de coton ou encore des ficelles de chanvre.


Chasse
Distance (3 à 4 mm) de laquelle les plats débordent du corps d'ouvrage, en tête, en queue et en gouttière.



Coiffes
Extrémités du dos rabattues au-dessus des tranchefiles.


Contreplat
Intérieur du plat.


Corps d'ouvrage
L'intérieur du livre, sans les plats ni la couvrure.


Collationner
Vérifier la bonne suite des pages.


Demi-reliure
Reliure dont les plats sont pour partie recouverts de papier.


Dos
Le côté visible une fois le livre rangé normalement dans une bibliothèque et sur lequel on dore le titre.


Entrenerfs
Distance séparant les nerfs entre eux.


Fonds
Plis des feuillets doubles.


Gardes
(1) gardes blanches, placées au début et à la fin du volume avant la couture, pour le protéger et améliorer sa présentation ;
(2) gardes couleur, en papier marbré, décoré ou uni, appliquées après la mise en toile ou en cuir et collées directement sur le contreplat.


Gouttière
Côté opposé au dos.

Cliquez pour afficher l


Mors
Angle de 90° formé par le fond des cahiers de début et de fin lors de l'arrondissure. Il a pour hauteur l'épaisseur des plats qui viennent s'y plaquer. C'est aussi le nom du cuir ou de la toile qui revient sur les plats dans une demi-reliure.


Nerfs
À l'origine, traces visibles, en relief sur le dos, des nerfs sur lesquels le livre était cousu. Aujourd'hui ce ne sont plus que de simples décorations, qui tendent d'ailleurs à disparaître dans la reliure contemporaine.


Plats
Ce sont les deux cartons recouvrant le livre (plat avant et plat arrière...).
Plein cuir, plein maroquin, plein chagrin, etc.
Ouvrage relié entièrement en cuir.


Queue
La queue est la partie inférieure de l'ouvrage.


Signet
Ruban fixé en tête du livre, destiné à marquer la page où s’est arrêtée la lecture.


Tête
La tête d’un livre est le côté supérieur de l'ouvrage


Tranche
Indifféremment des trois côtés du livre autres que le dos, qui peut-être de tête, de queue ou de gouttière.


Tranchefiles
Petite bande de soie ou de cuir, unicolore, bicolore ou tricolore, placée sous la coiffe, servant uniquement de décoration.



Cliquez pour afficher l


Toppan Printing, imprimeur japonais propose un livre minuscule illustré, intitulé Fleurs de saison, dont les caractères sont si microscopiques qu'ils sont illisibles à l'oeil nu. ( photo agrandie)

Chacune des 22 pages carrées de cet ouvrage miniature ne dépassent pas 0,75 mm de côté, contre 0,90 mm pour le micro-livre russe actuellement reconnu comme le plus petit du monde par le Guinness des records.
Toppan, qui a commencé à fabriquer des "micro-livres" en 1964, avait déjà détenu la palme de champion du monde de cette spécialité en 2000 avec un ouvrage de 0,95 mm de côté.

Son nouvel ouvrage lilliputien est en vente dans le Musée de l'imprimerie géré par Toppan, pour 29.400 yens pièce (235 euros), accompagné d'une loupe et d'une version agrandie.




Cliquez pour afficher l

Un autre trésor bibliophile: un abécédaire à peine plus gros qu’une tête d’épingle, relié à la main en cuir. D’une longueur de 2,4 millimètres x 1,5 mm de largeur x 2,9 mm de hauteur, il pèse seulement environ 5 mg, et comporte 32 pages. On ne peut le lire qu’avec une loupe et une pince à épiler





Cliquez pour afficher l


LE MOT FIN :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



La comédienne Madeleine Brohan finit ses jours au dernier étage d’une maison de la rue de rivoli. Ses amis y arrivaient tout essoufflés.
- « Madeleine ! pourquoi nous fais-tu le coup d’habiter si haut ? «
- « C’est le dernier moyen qui me reste pour faire battre le coeur des hommes . «


—————


Au cours d’un tête- à-tête Nixon-Brejnev au Kremlin :
- « Comment fonctionne votre économie ? " demande Nixon
- « C’est très simple. ils font semblant de travailler et nous faisons semblant de les payer . "

___________


Au ter d’une conférence donnée à Washington, une personne dans l’assistance questionne Albert Einstein :
- « Quelle différence entre la théorique et la pratique ?
- « La théorie, c’est quand on sait tout et que rien de fonctionne. La pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Mais ici, nous avons réuni théorie et pratique: rien ne fonctionne et personne ne sait pourquoi… «

—————

Dans cent ans qu’aimeriez-vous que l’on dise de vous ? demande-t-on à Woody Allen
- « J’ aimerai que l’on dise : « Il se porte bien pour son âge ! «

—————

Le cardinal Maury fut le plus célèbre orateur de son temps il fut réélu l’Académie en 1086

Le cardinal avait exigé que dans son discours de réception qu' on l’appela « Eminence « .
Régnuaud fut chargé du discours, l’atmosphère n’était pas au beau fixe entre les deux hommes. Régnaud s’enquit perfidement :
- « Vous vous estimez donc beaucoup Monsieur ? «
Le cardinal Maury, qui n’affrontait pas là sa première averse, répondit:
- « Très peu quand je me considère. Beaucoup quand je me compare «


—————

La gloire de Sacha Guitry a un peu éclipsé celle de son père, l’acteur Lucien Guitry , bien que celle-ci fut immense.
Mais ce séducteur avait parfois la main un peu lourde sur ses maîtresses.
L’une d’elle, prise de panique, alors qu’il levait le bras sur elle s’écria:
- « Au secours! au secours ! j’ai peur !
Et lucien Guitry de lui murmurer, dans un style lyrique :

- « N’aie pas peur : je suis là !. «




Les cinq femmes de Sacha.

Sacha Guitry se maria cinq fois. La première, en 1907, à 19 ans, il se maria en pyjama. Celle qu’il épousa s’appelait Charlotte Lysès. Elle avait 27 ans et était la partenaire de son père Lucien Guitry. C’était à Honfleur, en plein mois d’août. Sacha joua le moribond et l’on fit déplacer le maire pour un mariage in extremis. Ému par la situation, le maire débita les formules rituelles. Au moment dire « oui », Sacha bondit du lit et se mit à valser avec sa promise tout heureux de sa facétie.

Avec sa seconde épouse, Yvonne Printemps, il resta marié douze ans avant qu’elle ne le quitte pour épouser Pierre Fresnay.

La troisième, Jacqueline Delubac, ne fit que passer. Pourtant, le jour de leur mariage, en février 1935, Sacha avait déclaré : « J’ai 50 ans, Jacqueline en a 25, il est donc normal qu’elle devienne ma moitié. »

A 54 ans, il épousa Geneviève de Sereville qui n’avait que 19 ans. Ce qui fit dire à Yvonne Printemps : « Sa prochaine épouse ne pourra être que Shirley Temple ! »

Il se maria une cinquième et dernière fois, en 1949, avec Lana Marconi âgée de 28 ans. Sacha lui trouvait les plus belles mains du monde. Peu de temps avant de mourir, il déclara : « Ah ! ces mains, ces belles mains, qui fermeront mes yeux et fouilleront mes tiroirs ! »



Cliquez pour afficher l





ÇA NE SERT A RIEN DE LE SAVOIR :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


quoique ...


- Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, la première bombe lancée sur Berlin par les alliés a tué le seul éléphant dans le zoo de Berlin.


- En Lettonie, il est possible de donner son âme en garantie d'un prêt bancaire.


- En criant pendant 8 ans 7 mois et 6 jours, vous produirez assez d'énergie pour chauffer une tasse de café.


- La hauteur de la Tour Eiffel peut varier de 15 cm selon la tempèrature.


- Le cornichon est un fruit.


- A l'équateur, tout le monde pèse un peu moins. Un homme de 70 kg pésera 250 grs de moins . La force centrifuge due à la rotation de la terre, diminue légèrement la force gravitationnelle. La somme de ces deux forces est d'ailleurs appelée force de pesanteur. Elle dépend de la latitude (9,765 m/s² à l'équateur et 9,865 m/s² au pôle nord), mais aussi de l'altitude : plus on monte, moins on pèse lourd.


- Sur la carte de visite de Al Capone, il y avait écrit marchand de meubles.


- Le requin est le seul poisson qui peut cligner des yeux.


- Breath est une pièce de Samuel Beckett qui fut jouée pour la première fois en 1969. Elle dure trente secondes et ne posséde ni dialogues, ni acteurs.

La pièce, nommée “Breath” (Souffle), a été vue par 85 millions de personnes (tous médias confondus) et jouée sur scène 1314 fois entre 1971 et 1989 à Broadway.

Samuel Beckett, écrivain d’avant-garde, poète et dramaturge irlandais, met en avant le gâchis et le désordre de la vie et du temps dans une pièce sans texte et sans acteurs. Selon lui, la vie ne serait qu’un instant entre la naissance et la mort.

L’action débute sur une scène plongée dans l’obscurité.
Les 10 premières secondes, une faible lumière éclaire progressivement la scène jonchée de détritus tandis que retentit un cri de nouveau-né. Puis une inspiration accompagne la mise en lumière de la scène.
S’ensuit un silence de 5 secondes.
Enfin l’éclairage diminue sur une expiration et l’on peut entendre à nouveau le cri du nouveau-né.
La scène est replongée dans l’obscurité totale et dans le silence pendant les 5 dernières secondes.


- L' étymologie du mot orchidée vient du mot " orchis " qui signifie testicule en grec ancien.


- Les tigres ont également la peau rayée, pas seulement la fourrure.


- Le premier train roulait à 8 km/h


Cliquez pour afficher l






ACROSTICHE :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


Un acrostiche est un poème dont les initiales des vers, lues verticalement, composent un mot.


Maria
de Apollinaire

Mon aimée adorée avant que je m'en aille
Avant que notre amour triste défaille
Râle et meure ô m'amie une fois
Il faut nous promener tous les deux seuls dans les bois
Alors je m'en irai plus heureux que les rois.

---------

de Pierre Corneille

S'attacher au combat contre un autre soi-même,
Attaquer un parti qui prend pour défenseur
Le frère d'une femme et l'amant d'une soeur
Et rompant tous ces noeuds, s'armer pour la patrie
Contre un sang qu'on voudrait racheter de sa vie,
Une telle vertu n'appartenait qu'à nous;
L'éclat de son grand nom lui fait peu de jaloux...

--------

Acrostiche célèbre, composé par Louis XIV à l'adresse d'un courtisan désargenté :

Louis est un héros sans peur et sans reproche
On désire le voir. Aussitôt qu'on l'approche
Un sentiment d'amour enflamme tous les coeurs.
Il ne trouve chez nous que des adorateurs.
Son image est partout... excepté dans ma poche.


----------


Adieu - Guillaume Apollinaire, Poèmes à Lou

L’amour est libre il n’est jamais soumis au sort
O Lou le mien est plus fort encore que la mort
Un cœur le mien te suit dans ton voyage au Nord

Lettres Envoie aussi des lettres ma chérie
On aime en recevoir dans notre artillerie
Une par jour au moins une au moins je t’en prie

Lentement la nuit noire est tombée à présent
On va rentrer après avoir acquis du zan
Une deux trois A toi ma vie A toi mon sang

La nuit mon coeur la nuit est très douce et très blonde
O Lou le ciel est pur aujourd’hui comme une onde
Un cœur le mien te suit jusque au bout du monde

L’heure est venue Adieu l’heure de ton départ
On va rentrer Il est neuf heures moins le quart
Une deux trois Adieu de Nîmes dans le Gard

4 fév. 1915



Cliquez pour afficher l



----------




ENIGMES LITTERAIRES :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


"En été, dans les champs, on trouve mon premier,
Mon dernier, pour peser se met dans la balance,
Et jadis fut Voltaire exilé de France, pour avoir trop souvent composé mon entier." 9 lettres

--------

Enigme de Nicolas Boileau :

" Du repos des humains, implacable ennemie,
J'ai rendu mille amants envieux de mon sort.
Je me repais de sang et je trouve la vie
Dans les bras de celui qui recherche ma mort."

Selon une note de l'édition de 1873 de ses Oeuvres complètes, Nicolas Boileau aurait imaginé cette énigme alors qu'il n'avait que 17 ans


Cliquez pour afficher l



LA MACHINE D’ ANTICYTHERE :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



C’est un des mystères de la science. La machine d’Anticythère, cette machine ancestrale qui permet de prédire des phénomènes astronomiques, demeure depuis plusieurs décennies une véritable inconnue pour la communauté scientifique.

Depuis plus d’un siècle les chercheurs sont fascinés par ce calendrier permettant de reproduire les mouvements du Soleil, de la Lune, et de prédire les éclipses dès l’Antiquité, comme sauront le faire les horloges astronomiques …15 siècles plus tard !

Une fonction astronomique dont l’existence a pu être établie avec certitude depuis une dizaine d’années grâce à l’informatique et la tomographie à rayons X : le mécanisme étant très abîmé après un bain forcé de vingt siècles dans l’eau salée, on en a recréé une copie virtuelle et animée sur ordinateur pour la faire fonctionner.

Cliquez pour afficher l

La machine d'Anticythère est actuellement conservée au Museum National d'Archéologie à Athènes, mais diverses reconstitutions peuvent en être vues à New-York et à Kassel en Allemagne.


On pensait que la machine d’Anticythère datait d’un siècle av. J-C, mais les derniers travaux menés par l’historien Christián Carman et le physicien James Evans (On the epoch of the Antikythera mechanism and its eclipse predictor) révèlent que le mécanisme d’Anticythère permettait de prédire une éclipse qui se déroula le 12 mai de l’an 205 av. J-C.

Reste à savoir qui a pu créer un tel mécanisme : le célèbre mathématicien grec Archimède (mort 7 ans avant cette éclipse), ou des Babyloniens moins connus ?

Repéché en 1901 par des pêcheurs surpris par une tempête, et réfugiés sur l'île d' Anticythère - entre le Péloponnèse et la Crête - ils découvrent ce trésor archèologique dans l'épave d'un navire naufragé.

Arte a diffusé un documentaire de 1 h14 sur cet stupéfiant calculateur astronomique grec.



Cliquez pour afficher l







ON REVISE SES CLASSIQUES :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-




La nuit de mai
Poète : Alfred de Musset (1810-1857)



La muse

Poète, prends ton luth et me donne un baiser ;
La fleur de l'églantier sent ses bourgeons éclore,
Le printemps naît ce soir ; les vents vont s'embraser ;
Et la bergeronnette, en attendant l'aurore,
Aux premiers buissons verts commence à se poser.
Poète, prends ton luth, et me donne un baiser.

Le poète

Comme il fait noir dans la vallée !
J'ai cru qu'une forme voilée
Flottait là-bas sur la forêt.
Elle sortait de la prairie ;
Son pied rasait l'herbe fleurie ;
C'est une étrange rêverie ;
Elle s'efface et disparaît.

La muse

Poète, prends ton luth ; la nuit, sur la pelouse,
Balance le zéphyr dans son voile odorant.
La rose, vierge encor, se referme jalouse
Sur le frelon nacré qu'elle enivre en mourant.
Écoute ! tout se tait ; songe à ta bien-aimée.
Ce soir, sous les tilleuls, à la sombre ramée
Le rayon du couchant laisse un adieu plus doux.
Ce soir, tout va fleurir : l'immortelle nature
Se remplit de parfums, d'amour et de murmure,
Comme le lit joyeux de deux jeunes époux.

Le poète

Pourquoi mon coeur bat-il si vite ?
Qu'ai-je donc en moi qui s'agite
Dont je me sens épouvanté ?
Ne frappe-t-on pas à ma porte ?
Pourquoi ma lampe à demi morte
M'éblouit-elle de clarté ?
Dieu puissant ! tout mon corps frissonne.
Qui vient ? qui m'appelle ? - Personne.
Je suis seul ; c'est l'heure qui sonne ;
Ô solitude ! ô pauvreté !

La muse

Poète, prends ton luth ; le vin de la jeunesse
Fermente cette nuit dans les veines de Dieu.
Mon sein est inquiet ; la volupté l'oppresse,
Et les vents altérés m'ont mis la lèvre en feu.
Ô paresseux enfant ! regarde, je suis belle.
Notre premier baiser, ne t'en souviens-tu pas,
Quand je te vis si pâle au toucher de mon aile,
Et que, les yeux en pleurs, tu tombas dans mes bras ?
Ah ! je t'ai consolé d'une amère souffrance !
Hélas ! bien jeune encor, tu te mourais d'amour.
Console-moi ce soir, je me meurs d'espérance ;
J'ai besoin de prier pour vivre jusqu'au jour.

Le poète

Est-ce toi dont la voix m'appelle,
Ô ma pauvre Muse ! est-ce toi ?
Ô ma fleur ! ô mon immortelle !
Seul être pudique et fidèle
Où vive encor l'amour de moi !
Oui, te voilà, c'est toi, ma blonde,
C'est toi, ma maîtresse et ma soeur !
Et je sens, dans la nuit profonde,
De ta robe d'or qui m'inonde
Les rayons glisser dans mon coeur.

La muse

Poète, prends ton luth ; c'est moi, ton immortelle,
Qui t'ai vu cette nuit triste et silencieux,
Et qui, comme un oiseau que sa couvée appelle,
Pour pleurer avec toi descends du haut des cieux.
Viens, tu souffres, ami. Quelque ennui solitaire
Te ronge, quelque chose a gémi dans ton coeur ;
Quelque amour t'est venu, comme on en voit sur terre,
Une ombre de plaisir, un semblant de bonheur.
Viens, chantons devant Dieu ; chantons dans tes pensées,
Dans tes plaisirs perdus, dans tes peines passées ;
Partons, dans un baiser, pour un monde inconnu,
Éveillons au hasard les échos de ta vie,
Parlons-nous de bonheur, de gloire et de folie,
Et que ce soit un rêve, et le premier venu.
Inventons quelque part des lieux où l'on oublie ;
Partons, nous sommes seuls, l'univers est à nous.
Voici la verte Écosse et la brune Italie,
Et la Grèce, ma mère, où le miel est si doux,
Argos, et Ptéléon, ville des hécatombes,
Et Messa la divine, agréable aux colombes,
Et le front chevelu du Pélion changeant ;
Et le bleu Titarèse, et le golfe d'argent
Qui montre dans ses eaux, où le cygne se mire,
La blanche Oloossone à la blanche Camyre.
Dis-moi, quel songe d'or nos chants vont-ils bercer ?
D'où vont venir les pleurs que nous allons verser ?
Ce matin, quand le jour a frappé ta paupière,
Quel séraphin pensif, courbé sur ton chevet,
Secouait des lilas dans sa robe légère,
Et te contait tout bas les amours qu'il rêvait ?
Chanterons-nous l'espoir, la tristesse ou la joie ?
Tremperons-nous de sang les bataillons d'acier ?
Suspendrons-nous l'amant sur l'échelle de soie ?
Jetterons-nous au vent l'écume du coursier ?
Dirons-nous quelle main, dans les lampes sans nombre
De la maison céleste, allume nuit et jour
L'huile sainte de vie et d'éternel amour ?
Crierons-nous à Tarquin : " Il est temps, voici l'ombre ! "
Descendrons-nous cueillir la perle au fond des mers ?
Mènerons-nous la chèvre aux ébéniers amers ?
Montrerons-nous le ciel à la Mélancolie ?
Suivrons-nous le chasseur sur les monts escarpés ?
La biche le regarde ; elle pleure et supplie ;
Sa bruyère l'attend ; ses faons sont nouveau-nés ;
Il se baisse, il l'égorge, il jette à la curée
Sur les chiens en sueur son coeur encor vivant.
Peindrons-nous une vierge à la joue empourprée,
S'en allant à la messe, un page la suivant,
Et d'un regard distrait, à côté de sa mère,
Sur sa lèvre entr'ouverte oubliant sa prière ?
Elle écoute en tremblant, dans l'écho du pilier,
Résonner l'éperon d'un hardi cavalier.
Dirons-nous aux héros des vieux temps de la France
De monter tout armés aux créneaux de leurs tours,
Et de ressusciter la naïve romance
Que leur gloire oubliée apprit aux troubadours ?
Vêtirons-nous de blanc une molle élégie ?
L'homme de Waterloo nous dira-t-il sa vie,
Et ce qu'il a fauché du troupeau des humains
Avant que l'envoyé de la nuit éternelle
Vînt sur son tertre vert l'abattre d'un coup d'aile,
Et sur son coeur de fer lui croiser les deux mains ?
Clouerons-nous au poteau d'une satire altière
Le nom sept fois vendu d'un pâle pamphlétaire,
Qui, poussé par la faim, du fond de son oubli,
S'en vient, tout grelottant d'envie et d'impuissance,
Sur le front du génie insulter l'espérance,
Et mordre le laurier que son souffle a sali ?
Prends ton luth ! prends ton luth ! je ne peux plus me taire ;
Mon aile me soulève au souffle du printemps.
Le vent va m'emporter ; je vais quitter la terre.
Une larme de toi ! Dieu m'écoute ; il est temps.

Le poète

S'il ne te faut, ma soeur chérie,
Qu'un baiser d'une lèvre amie
Et qu'une larme de mes yeux,
Je te les donnerai sans peine ;
De nos amours qu'il te souvienne,
Si tu remontes dans les cieux.
Je ne chante ni l'espérance,
Ni la gloire, ni le bonheur,
Hélas ! pas même la souffrance.
La bouche garde le silence
Pour écouter parler le coeur.

La muse

Crois-tu donc que je sois comme le vent d'automne,
Qui se nourrit de pleurs jusque sur un tombeau,
Et pour qui la douleur n'est qu'une goutte d'eau ?
Ô poète ! un baiser, c'est moi qui te le donne.
L'herbe que je voulais arracher de ce lieu,
C'est ton oisiveté ; ta douleur est à Dieu.
Quel que soit le souci que ta jeunesse endure,
Laisse-la s'élargir, cette sainte blessure
Que les noirs séraphins t'ont faite au fond du coeur :
Rien ne nous rend si grands qu'une grande douleur.
Mais, pour en être atteint, ne crois pas, ô poète,
Que ta voix ici-bas doive rester muette.
Les plus désespérés sont les chants les plus beaux,
Et j'en sais d'immortels qui sont de purs sanglots.
Lorsque le pélican, lassé d'un long voyage,
Dans les brouillards du soir retourne à ses roseaux,
Ses petits affamés courent sur le rivage
En le voyant au loin s'abattre sur les eaux.
Déjà, croyant saisir et partager leur proie,
Ils courent à leur père avec des cris de joie
En secouant leurs becs sur leurs goitres hideux.
Lui, gagnant à pas lents une roche élevée,
De son aile pendante abritant sa couvée,
Pêcheur mélancolique, il regarde les cieux.
Le sang coule à longs flots de sa poitrine ouverte ;
En vain il a des mers fouillé la profondeur ;
L'Océan était vide et la plage déserte ;
Pour toute nourriture il apporte son coeur.
Sombre et silencieux, étendu sur la pierre
Partageant à ses fils ses entrailles de père,
Dans son amour sublime il berce sa douleur,
Et, regardant couler sa sanglante mamelle,
Sur son festin de mort il s'affaisse et chancelle,
Ivre de volupté, de tendresse et d'horreur.
Mais parfois, au milieu du divin sacrifice,
Fatigué de mourir dans un trop long supplice,
Il craint que ses enfants ne le laissent vivant ;
Alors il se soulève, ouvre son aile au vent,
Et, se frappant le coeur avec un cri sauvage,
Il pousse dans la nuit un si funèbre adieu,
Que les oiseaux des mers désertent le rivage,
Et que le voyageur attardé sur la plage,
Sentant passer la mort, se recommande à Dieu.
Poète, c'est ainsi que font les grands poètes.
Ils laissent s'égayer ceux qui vivent un temps ;
Mais les festins humains qu'ils servent à leurs fêtes
Ressemblent la plupart à ceux des pélicans.
Quand ils parlent ainsi d'espérances trompées,
De tristesse et d'oubli, d'amour et de malheur,
Ce n'est pas un concert à dilater le coeur.
Leurs déclamations sont comme des épées :
Elles tracent dans l'air un cercle éblouissant,
Mais il y pend toujours quelque goutte de sang.

Le poète

Ô Muse ! spectre insatiable,
Ne m'en demande pas si long.
L'homme n'écrit rien sur le sable
À l'heure où passe l'aquilon.
J'ai vu le temps où ma jeunesse
Sur mes lèvres était sans cesse
Prête à chanter comme un oiseau ;
Mais j'ai souffert un dur martyre,
Et le moins que j'en pourrais dire,
Si je l'essayais sur ma lyre,
La briserait comme un roseau.

Alfred de Musset.






LA PHOTO :
-:-:-:-:-:-:-:-:-


Cliquez pour afficher l

de Marco Mattiussi


Cliquez pour afficher l

deviantart.com

Cliquez pour afficher l

slrobertson.com

Cliquez pour afficher l


REPONSES AUX ENIGMES :
des Épigrammes - Puce /


Cliquez pour afficher l

Posté le : 16/10/2015 18:19

Edité par Grenouille sur 05-12-2015 16:57:34
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 15:15
De Alsace
Messages: 315
Niveau : 16; EXP : 59
HP : 0 / 389
MP : 105 / 5884
Hors Ligne
Le 26 octobre.

Un petit problème de santé m'oblige à "abandonner " l'Orée quelques temps.

Je reviendrai ...

Amicales pensées à vous tous, chers Loréens, amis lecteurs de la rubrique " Des bons mots ".

Grenouille


Cliquez pour afficher l


Pouillaude France <francepouillaude@orange.fr>

Posté le : 26/10/2015 13:48

Edité par Grenouille sur 28-10-2015 10:43:44
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Modérateur
Inscrit:
30/05/2013 10:47
Messages: 1239
Niveau : 30; EXP : 59
HP : 147 / 739
MP : 413 / 8244
Hors Ligne
Pendant ton départ ponctuel, les l'ORéens vont coasser et suffisamment fort que tu saches, en entendant leurs ''grenouillegries'', qu'ils pensent très fort à toi!!!!!

Gros bisous grenouille et reviens nous vite.
Kjtiti.


Posté le : 28/10/2015 16:43

Edité par kjtiti sur 04-11-2015 15:06:12
_________________
Le Kajoleur
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 15:15
De Alsace
Messages: 315
Niveau : 16; EXP : 59
HP : 0 / 389
MP : 105 / 5884
Hors Ligne
- « Ne doutez jamais du courage des Français, ce sont eux qui ont découvert que les escargots étaient comestibles. Doug Larson ( journaliste américain )

- « Ils veulent notre silence, ils l’auront : une minute « Charlie Hebdo







HUMOUR




BEAUTÉ





DOUCEUR






Jean-Loup Chiflet :
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-


Cliquez pour afficher l



Jean - Loup CHIFLET est né en 1942 dans une famille bourgeoise à Lyon.

Après deux années d'études de droit, il devient serveur à la Nouvelle-Orléans de 1968 à 1970. Il entre dans le métier chez Hachette, « par hasard » selon lui. Il passe alors ses journées à acheter les droits étrangers d'auteurs anglo-saxons.

Il commence sa carrière d'écrivain en 1979 avec La Théière de Chardin. Il publie ensuite Antigone de la nouille, puis de nombreux autres ouvrages. En 1985, il écrit Sky my husband ! Ciel mon mari ! qui le fait connaître en tant qu'écrivain. L'ouvrage devient rapidement un best-seller

Jean-Loup Chiflet nous fait partager son amour pour la langue française , son histoire, ses subtilités, ses difficultés , ses grands auteurs et lexicographes. « Il y a mille et une façons de déclarer sa flamme à notre belle langue française, à laquelle Voltaire trouvait du "génie ", et qui a déjà été, au cours des siècles, maintes fois honorée à sa juste valeur par de grands écrivains, qu'ils soient passeurs, inventeurs ou francs-tireurs : de Rabelaiset Montaigne à Raymond Devos et Georges Perec.. ( note de l’éditeur )

Jean-Loup Chiflet, grammairien buissonnier, est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages sur l’humour et la langue, parmi lesquels : Les Mots qui me font rire , 99 mots et expressions à foutre à la poubelle, Éditions Points en 2009, le Dictionnaire amoureux de la langue française, Plon en 2014, Dictionnaire amoureux de l' humour chez Plon , Porc ou Cochon en 2009 et beaucoup d'autres avec le même succés ....

Nul ne connaît mieux l’humour, le non-sens et la plaisanterie que Chiflet. Jean-Loup Chiflet est le dernier agent de liaison entre Marcel Aymé, Francis Blanche, l’académicien Alfred Capus et André Frédérique.
Il est l'auteur d'une soixantaine d'ouvrages.

Il a créé sa maison d'édition, Chiflet et Cie en 2004




Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Extrait de : PORC OU COCHON ?
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-
de Jean-Loup Chiflet




Abeille ou guêpe ?

Le look de la seconde est plus sexy, mais la bestiole l’est moins.
La guêpe va vous piquer rien que pour gâcher votre week-end, alors que l’abeille, elle, se déchire l’abdomen: il lui faut une bonne raison de vous darder. Si vous avez de bons yeux, vous remarquerez que l’abeille vole les pattes pendantes tandis que la guêpe vole les pattes collées au corps. Si elle dévore votre steak , c’est une guêpe car elle est carnivore.


***


Blatte ou cafard ?

On appelle le plus souvent la blatte de son nom courant : cafard ou cancrelat.
Cette saloperie laisse une odeur désagréable sur les aliments qu’elle souille. Elle aime le sang frais ou desséché, les excréments et les crachats. La blatte femelle n’a pas d’orifice sexuel : lors de l’accouplement, le mâle lui plante directement son aiguillon dans l’abdomen. Et c’est bien fait pour elle. Le pire, c’est de découvrir une blatte dans sa cuisine quand on a le cafard.


***


Chausson ou pantoufle ?

Pauvre pantoufle qui, d’après le dictionnaire, devrait son nom à un saint Pantoufle, à mon sens totalement bidon.
Malgré son coté France profonde, la pantoufle représente certes le confort, mais le chausson, c’est la classe : mieux, le chausson ça vous classe et ça n’a rien à voir avec le coté pépère d’une vie …. pantouflarde.
On ne dit pas des pantoufles de bébé ou de danseuse, mais des chaussons.
Quant aux pantoufles aux pommes …


***


Mode ou tendance ?

Tout dépend de la presse que vous lisez. Dans Le Petit Echo de la Mode ou La Veillée des Chaumières, les collections de la prochaine saison seront présentées comme étant à la mode; en revanche, dans Elle ou Cosmopolitan, elles seront tendance.
Vous l’aurez compris, mode n’est plus du tout tendance. Ainsi vous pourrez piéger votre belle-mère: « Mère, je vous jure que votre mini-jupe est tout à fait à la mode « , mais vous essayerez de convaincre votre fille Jennifer: « Je te jure que la mini, ça a failli être tendance «
Il paraît que les tripes, c’est très tendance, surtout à la mode de Caen.


***


Mulet ou bardot ?

Si un cheval a fauté avec une ânesse, ils auront un bardot; si un âne a fait des galipettes avec une jument, ils auront un mulet ou une mule.
Le bardot est petit, le mulet est grand; ils ont tous deux des têtes de mule, n’en déplaise à Brigitte ...
mais une robustesse et une endurance n’ayant rien à envier à celles d’un cheval.

***


Peler ou éplucher ?

Si je pèle, j’ose la peau; si j’épluche j’enlève les parties inutiles. On pèle une pomme, une poire; on épluche une salade ou des pommes de terre. Mais on épluchera aussi votre déclaration d’impôts, votre compte en banque, votre dernier discours ou votre vie privée. Dans ce cas, les parties inutiles ne seront pas perdues pour tout le monde et les épluchures qui en résulteront pourraient, dans les situations extrêmes, vous conduire malheureusement à vous « peler de froid « dans une cellule de la prison de la Santé.

***


Sydney ou Canberra ?

Si c’est la capitale de l’Australie , c’est Canberra, pourtant moins connu que Sidney. Ça nous rappelle le Texas dont la capitale est Austin et non Dallas.

***


Nourrisson ou nouveau-né ?

Vous venez d’avoir un bébé et vous ne connaissez pas la différence ? Cela commence mal pour lui. Mais vous avez sans doute d’autres langes à laver. Sachez quand même qu’un nouveau-né devient nourrisson après vingt-huit jours d’existence et qu’il le restera pendant deux ans, très exactement. On espère que les bébés sont au courant.


Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l






Cliquez pour afficher l


QUELQUES EXTRAITS de :
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-


L' humour anglo-saxon / Deux siècles d'humour anglo-saxon :


Cliquez pour afficher l




- Mon voisin a un pacemaker qui est mal réglé, quand il fait l'amour,
ça ouvre la porte de mon garage.


- « J’ai tellement peu de chance en affaires qu’il suffirait que j’achète un cimetière pour que les gens arrêtent de mourir. »Ed Furgol


- « La chaleur était terrible : 30° à l’ombre ! Mais heureusement, j’étais au soleil.»


- « On naît nu, mouillé et affamé. Puis les choses empirent. »


- " Si vous copiez le texte d’un auteur, c’est du plagiat. Si vous faites la même chose avec plusieurs auteurs, c’est de la recherche. (Wilson Mizmer)


-« Dieu merci, je suis athée. »


- "Je crois que je suis paranoïaque.
Sur mon vélo d'appartement, j'ai installé deux rétroviseurs."


- "Un névrosé, c’est quelqu’un qui construit un château dans les nuages. Le psychotique, c’est celui qui vit dedans. Le psychiatre, c’est celui qui touche le loyer. "(Jerome Lawrence)


Cliquez pour afficher l


- « Je ne le connais que très superficiellement, mais j’ai le sentiment que ce doit être largement suffisant. »


- « A 65 ans, on commence à regretter les péchés que l’on n’a pas commis. »


- « Les historiens sont comme les sourds, qui répondent toujours à des questions qu’on ne leur a pas posées. »


- « Un gentleman, c’est quelqu’un qui, lorsqu’il propose à une femme de lui montrer ses estampes japonaises… lui montre ses estampes japonaises. »


- Quand un célibataire rentre chez lui, il regarde ce qu’il y a dans son réfrigérateur,
puis va au lit.
L’homme marié, lui, regarde ce qu’il y a dans son lit,
puis va voir dans le réfrigérateur. »


- « Le divorce est devenu quelque chose de si banal que nous restons mariés uniquement pour nous faire remarquer. »


Cliquez pour afficher l



CITATIONS

J.L. CHIFRET


“L’argent, ce n’est pas tout ! Souvent, ce n’est même pas assez.”



“Déblatérer : parler beaucoup pour chasser le cafard.”



“L’amour est comme une pellicule. Il se développe dans le noir.”



“Mieux vaut avoir l’air conditionné que l’air stupide.”



“Sa ferme est si petite que ses vaches ne donnent que du lait condensé.”



“Une partouze, c’est l’amour avec un grand tas.”



“L’âge critique pour un homme ? Celui de sa femme…”



“Il faisait si chaud que, sur le thermomètre, on pouvait lire : voir colonne suivante.”



“Les préliminaires, c’est mettre le corps à l’ouvrage.”



“On affirme que l’homme descend du singe... Mais j’en connais qui sont descendus moins vite que d’autres.”



“Un boomerang, c’est un bâton qui a le mal du pays."



“Pour avoir l’air mince, ne sortez qu’avec des obèses.”



“Tant que l’on n’est pas un fromage, l’âge ne compte pas.”



“Pourquoi les moutons ne rétrécissent-ils pas quand il pleut ?”



“Caramélite : religieuse qui voue une dévotion particulière aux sucreries.”



“Depuis qu’il participe aux réunions des alcooliques anonymes, il continue à boire sous un pseudonyme.”



“Toutes les chutes sont mauvaises... sauf les chutes de reins.”



“Une réunion sert à décider de l’ordre du jour de la réunion suivante.”



“Les affaires vont très mal. Même les gens qui ne payaient pas n’achètent plus.”



“Ce qui est dommage avec les dictionnaires, c’est que quand on en a lu un, on les a tous lus.”



“Si l’amour est aveugle, pourquoi les femmes aiment-elles s’acheter de la lingerie fine ?”



« La bigamie, c’est avoir un mari de trop. La monogamie, c’est pareil. »







LES ARTISTES :


Quand les grands couturiers s'inspirent de la nature :

-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-



L'artiste russe Liliya Hudyakova nous fait découvrir cette magnifique juxtapositions "Mode & Nature "


Cliquez pour afficher l

Coucher de soleil Elie Saab 2014



Cliquez pour afficher l

Ciel orageux Bottega Venetan 2010



Cliquez pour afficher l

Nuit étoilée Jason Wu 2013 photo Harry Finde




Cliquez pour afficher l

Terrains colorés Gosia Baczynska 2014




Cliquez pour afficher l

Sous l'océan Elie Saab 2012




Cliquez pour afficher l

Surface de l'eau Yiqing Yin 2012/2013



Cliquez pour afficher l

Glycines Giambattista Valli 2014/2015



Cliquez pour afficher l

Vallée des glaciers Stéphane Rolland 2012 Images satellite- Pantagonie -par la Nasa



Cliquez pour afficher l

Montagnes The Blonds 2012



Cliquez pour afficher l

Nuages Jean Louis Sabaji 2013



Cliquez pour afficher l

Océan Blanka Matragi 2012





ON REVISE SES CLASSIQUES :
-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-




Paris
Louis Aragon

Où fait-il bon même au cœur de l’orage
Où fait-il clair même au cœur de la nuit
L’air est alcool et le malheur courage
Carreaux cassés l’espoir encore y luit
Et les chansons montent des murs détruits
Jamais éteint renaissant dans sa braise
Perpétuel brûlot de la patrie
Du Point-du-Jour jusqu’au Père Lachaise
Ce doux rosier au mois d’août refleuri
Gens de partout c’est le sang de Paris
Rien n’a l’éclat de Paris dans la poudre
Rien n’est si pur que son front d’insurgé
Rien n’est si fort ni le feu ni la foudre
Que mon Paris défiant les dangers
Rien n’est si beau que ce Paris que j’ai
Rien ne m’a fait jamais battre le cœur
Rien ne m’a fait ainsi rire et pleurer
Comme ce cri de mon peuple vainqueur
Rien n’est si grand qu’un linceul déchiré
Paris Paris soi-même libéré





Le Spleen de Paris
Charles Baudelaire


Le cœur content, je suis monté sur la montagne
D’où l’on peut contempler la ville en son ampleur,
Hôpital, lupanars, purgatoire, enfer, bagne,
Où toute énormité fleurit comme une fleur.
Tu sais bien, ô Satan, patron de ma détresse,
Que je n’allais pas là pour répandre un vain pleur ;
Mais comme un vieux paillard d’une vieille maîtresse,
Je voulais m’enivrer de l’énorme catin
Dont le charme infernal me rajeunit sans cesse.
Que tu dormes encor dans les draps du matin,
Lourde, obscure, enrhumée, ou que tu te pavanes
Dans les voiles du soir passementés d’or fin,
Je t’aime, ô capitale infâme ! Courtisanes
Et bandits, tels souvent vous offrez des plaisirs
Que ne comprennent pas les vulgaires profanes.




Chanson de la Seine
Jacques Prévert


La Seine a de la chance
Elle n’a pas de souci
Elle se la coule douce
Le jour comme la nuit
Et elle sort de sa source
Tout doucement, sans bruit…
Sans sortir de son lit
Et sans se faire de mousse,
Elle s’en va vers la mer
En passant par Paris.
La Seine a de la chance
Elle n’a pas de souci
Et quand elle se promène
Tout au long de ses quais
Avec sa belle robe verte
Et ses lumières dorées
Notre-Dame jalouse,
Immobile et sévère
Du haut de toutes ses pierres
La regarde de travers
Mais la Seine s’en balance
Elle n’a pas de souci
Elle se la coule douce
Le jour comme la nuit
Et s’en va vers le Havre
Et s’en va vers la mer
En passant comme un rêve
Au milieu des mystères
Des misères de Paris




Cliquez pour afficher l





UN PEU DE DOUCEUR:
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-



Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


La National Institutes of Health (NIH), agence gouvernementale américaine, a annoncé l’extension de son plan visant à interdire l’utilisation de chimpanzés pour la recherche pharmaceutique pour les laboratoires d’État. Lancé il y a deux ans, ce programme a permis de placer 310 chimpanzés dans des sanctuaires protégés, 50 de plus vont bientôt les rejoindre.
Concernant les laboratoires privés, le gouvernement américain espère également arrêter l’utilisation de grands singes pour les expériences, la NIH va essayer de s’occuper de 82 autres singes utilisés dans ces laboratoires. D’ici cinq ans, les USA souhaitent enlever complètement le facteur simiesque de la recherche pharmaceutique.


Cliquez pour afficher l






ILS ONT DIT :
-=-=-=-=-=-=-=-



Le rois louis XVI s’intéressa aux expériences tentées par le marquis d’ Arlandes, qui, l’un des premiers, se risqua à s’élever à bord d’un ballon gonflé d’air chaud. Louis XVI lui reprocha amicalement de prendre des risques qui pouvaient nuire à sa carrière.
- « Votre Majesté daignera me pardonner, expliqua l’officier avec amertume, mais son ministre de la Guerre m’a fait tant de promesses en l’air, que j’ai pris la résolution de les y aller chercher. «

———

Un très jeune peintre s’en fut trouver Rodin et lui soumit sa toile en lui demandant son avis. Rodin tourna et retourna le tableau dans tous les sens et le rendit à l’auteur avec un ton sec:
- « Commencer par le signer que je sache dans quel sens je dois l ragréer. «
Le jeune homme s’en alla … c’était Picasso.


——


Débarquant sur une côte africaine, l’explorateur Mungo Park aperçu un gibet :
- « La vue de ce gilet me cause un plaisir infini, enfin je retrouve la civilisation «


——

Guère favorisé par la nature, le duc de Choiseul inspira ce mot cruel du président Hénault : « Je me vengerai de lui en le regardant «



--------


LA PHOTO :

Cliquez pour afficher l


Posté le : 07/12/2015 09:03
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 15:15
De Alsace
Messages: 315
Niveau : 16; EXP : 59
HP : 0 / 389
MP : 105 / 5884
Hors Ligne
Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l

Cliquez pour afficher l



NOËL
*******



Noël c'est comme un gâteau ou une belle chanson
On peut varier à l'infini les proportions
mais pour qu'il soit sublime
il faut toujours que les 4 éléments soit réunis :

le FEU de l'amour bien sûr,
étincelle de tendresse et de gentillesse;

il faut de la générosité de la TERRE-mère,
la sécurité des racines et des traditions;

la légèreté de l'AIR
comme les bulles dans le champagne,
se change en éclat de rire;

l'EAU, enfin,
c'est l'imagination, la tolérance.

Mais le plus important parmi ces éléments c'est nous...
le 5e élément

(Auteur inconnu)








CITATIONS :

-*-*-*-*-*-*-*-



- " C'est drôle, si un type vous dit qu'il croit au Père Noël vous le prenez pour un fou, alors que s'il dit croire en Dieu tout le monde trouve ça normal..." Axl Cendres


- " Aussi, si les gens ne faisaient pas toute une histoire avec Noël, il y aurait moins de tragédies. Ils sont déçus, les gens, forcément. Et ça fait des drames."
Fred Vargas


- " Le plus grand mensonge des parents à leurs enfants ne porte pas sur l’existence du père Noël mais sur la promesse tacite que ses cadeaux les rendront heureux. Laurent Gounelle



-" Un Noël sans neige, c'est pas un vrai Noël. .. - L'année dernière y' avait de la neige, t'arrêtais pas de gueuler ! - Oui, mais j'avais pas mes bons pneus."Brèves de comptoir



[size=medium] [b]- " C'est drôle, si un type vous dit qu'il croit au Père Noël vous le prenez pour un fou, alors que s'il dit croire en Dieu tout le monde trouve ça normal..." Axl Cendres


- " Aussi, si les gens ne faisaient pas toute une histoire avec Noël, il y aurait moins de tragédies. Ils sont déçus, les gens, forcément. Et ça fait des drames."
Fred Vargas

Cliquez pour afficher l




- " Le plus grand mensonge des parents à leurs enfants ne porte pas sur l’existence du père Noël mais sur la promesse tacite que ses cadeaux les rendront heureux. Laurent Gounelle


-" Un Noël sans neige, c'est pas un vrai Noël. .. - L'année dernière y' avait de la neige, t'arrêtais pas de gueuler ! - Oui, mais j'avais pas mes bons pneus."Brèves de comptoir



- " Ce n'est pas seulement pour duper nos enfants que nous les entretenons dans la croyance du Père Noël : leur ferveur nous réchauffe, nous aide à nous tromper nous-mêmes et à croire, puisqu'ils y croient, qu'un monde de générosité sans contrepartie n'est pas absolument incompatible avec la réalité." Claude Lévi-Strauss



- " Vers onze heures du matin, les rues s'emplirent de réveillonneurs bouffis qui, encore bourrés de charcutailles jusqu'à l'arrière-glotte, allaient faire la queue à la charcuterie pour se regradoubler l'intérieur. Noël est le seul jour de l'année où les hommes se conduisent comme les oies du Périgord, mais sans se forcer. "Desproges


-" Le Noël est plus beau aux champs qu'à la ville." Le Roux de Lincy



- " L'adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote." Desproges

Cliquez pour afficher l



-" Moi, ce qui m’énerve, ce sont toutes les nouvelles fêtes que la pub a inventées pour pousser les gens à consommer : j’en ai ras le bol de voir ma famille tomber dans le panneau, fêter Noël, à la rigueur – même si le Père Noël reste l’invention d’une chaîne de distrib’ américaine – mais la fête des Mères du maréchal Pétain, la fête des Pères, la fête des Grand-Mères [d’une marque] éponyme, Halloween, la Saint-Patrick, la Saint-Valentin, le nouvel an russe, le nouvel an chinois, la journée [Trucmuche], les réunions [Machinchose], c’est n’importe quoi ! Bientôt le calendrier sera rempli de marques : les saints seront remplacés par 365 logos !." Fredéric Beigbeder


- " A noël certains vivent de dindes alors que d'autres vivent d'un don" Marc Escayrol


- « Noël est une conspiration pour bien faire sentir aux célibataires qu'ils sont seuls. » Armistead Maupin



La plus grande surprise du matin de Noël c'est de lire : "piles non fournies" sur l’emballage.Anonyme



-« J'ai compris que le Père Noël n'existait pas quand j'avais 5 ans. Je suis entrée dans un grand magasin et il m'a demandé un autographe. « Shirley Temple

Cliquez pour afficher l



- « La période des fêtes, c'est comme la bûche de Noël : il faut savoir la savourer avant de la finir sans s'en rendre compte. » Hanluo Taihan


-« Celui qui a inventé la Noël, c'est un mec qui devait tenir un magasin.J.M. Gourio



- « Quand on va dans un bureau de poste et qu'on voit comment les employés des P.T.T. manipulent les colis, on comprend mieux pourquoi le père Noël tient à apporter ses cadeaux lui-même.M.L.Aston



- « C'est la LUCIDITE, la fautive, elle met les poètes en lambeaux, elle qui vous apprend un jour que le père Noël n'existe pas. Elle qui vous bouffe l’enfance. » P.Perret



- « L'agréable, dans les cadeaux d'argent qu'on reçoit pour Noël, c'est qu'ils sont si faciles à échanger. » Benjamin Winston



-« Plus on grandit, moins on croit au père noël, mais on attend toujours avec impatience les cadeaux !! « citation d'inernaute


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l






ORIGINE DE LA BÜCHE DE NÖEL :

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*


La coutume d'allumer une bûche à Noël, dans l'âtre, remonte à très longtemps et existait dans toute l'Europe.

On dit que le feu produit par la bûche est un hommage au soleil. Ce geste cérémoniel serait dérivé de diverses célébrations païennes associées au solstice d'hiver.

À l'origine, il s'agissait d'une bûche qui devait brûler du 24 décembre jusqu'au Nouvel An. Allumée dans la pièce à vivre, elle apporte chaleur et lumière à la veillée. On devait choisir une très grosse bûche de bois dur ou une vielle souche et provenant de préférence d'un arbre fruitier.

La bûche devait être coupée avant le lever du soleil. La bûche était souvent décorée de rubans. On la portait ensuite dans la grande pièce familiale avec un grand cérémonial.

En France la coutume dit qu'on doit placer dans l'âtre autant de bûches qu'il y a d'habitants dans la maison. Le chef de famille bénissait la bûche avec de l'eau et du sel et parfois avec du vin.

Il fallait s'occuper des bûches avec les mains; aucun instrument ne pouvant s'approcher du feu. Si le feu faisait beaucoup d'étincelles, on disait que la moisson de l'été suivant serait bonne. Si la lumière faisait projeter des silhouettes sur le mur, on disait qu'un membre de la famille allait mourir au cours de l'année.

Les cendres de la bûche étaient précieusement conservées contre les orages, pour guérir certaines maladies et pour fertiliser les terres.

C'est pour continuer à célébrer ce rituel, que la bûche de Noël a vu le jour sous la forme d'un délicieux dessert qui aurait été inventé par un pâtissier en 1945
.

Sur le net.



LES BÛCHES 2015 :

************************



Cliquez pour afficher l

La bûche 2015 de chez Fauchon



Cliquez pour afficher l

La Bûche de chez Lenôtre



Cliquez pour afficher l

de chez Le Fouquet's par Gaëtan Fiard



Cliquez pour afficher l

Westin Paris-Vendôme



Cliquez pour afficher l

Relais Desserts Aurélien Trottier Angers



Cliquez pour afficher l

Bûche Thoumieux Chef pâtissier Ludovic Chaussard




Cliquez pour afficher l

Relais Dessert Frédéric Cassel Fontenainebleau






La bûche de Noël.
Recueil : Chansons et poésies
(1862)


Noël ! la bûche est allumée !
Et je suis seul, chez moi, la nuit.
Causons avec le feu, sans bruit,
Porte fermée.
Il peut trouver longs mes discours ;
Moi, j'estime les siens trop courts.
Noël ! la bûche est allumée !

Noël ! la bûche est allumée !
Ô bûche de Noël, es-tu
Le rameau d'un cèdre abattu
Dans l'Idumée ?
Mais non ; je sais bien qu'autrefois
Tu fus un chêne dans les bois.
Noël ! la bûche est allumée !

Noël ! la bûche est allumée !
Parle-moi de nos jours heureux :
Tu descends des coteaux ombreux,
Tout embaumée,
Apportant dans notre cité
Les parfums du dernier été.
Noël ! la bûche est allumée !

Noël ! la bûche est allumée !
As-tu vu des amants s'asseoir
En attendant l'heure du soir
Accoutumée ?
Chut ! on entend un bruit de pas...
Non : c'est un cerf qui fuit là-bas.
Noël ! la bûche est allumée !

Noël ! la bûche est allumée !
Viendrais-tu pas de la forêt
Où, sans se perdre, s'égarait
Ma bien-aimée ?
Les vieux chênes reverdiront,
La mousse au pied, la feuille au front.
Noël ! la bûche est allumée !

Noël ! la bûche est allumée !
Mais toi, tes destins vont finir :
Allez, bonheur et souvenir,
Cendre et fumée.
Adieu, ma bûche de Noël :
Tout rentre en terre ou monte au ciel.
Noël ! la bûche est consumée !
Gustave Nadaud.





LA CRECHE DE SABLE DE CAVALAIRE :

*************************************************



Cliquez pour afficher l

Pour la première fois dans le sud de la France , une œuvre de 100 m² est réalisée face à l’ hôtel de ville , par l’artiste mondialement connue Irina Sokolova.

Cliquez pour afficher l







NOËL C'EST :

*****************



Noël 2015 en 10 chiffres !

- Depuis le 18 novembre, le père Noël reçoit en moyenne 31 500 lettres et 3 500 e-mails par jour.

- Près de 135 tonnes de foie gras sont achetées chaque jour au cours du mois de décembre.

- Cette année, environ 43 % des personnes qui installent un sapin chez elles ont opté pour un arbre artificiel, contre 26 % pour un vrai.

- 37% des Français comptent offrir une carte-cadeau. Le chèque-cadeau ferait même partie des meilleurs présents attendus par les
Français.

- Le film le plus retransmis pour Noël à la télévision française depuis 1957 est le dessin animé Astérix le Gaulois, avec 15 diffusions.

- Nous prévoyons de gâter 7 proches en moyenne.

- 48 % des Français fêteront le réveillon seulement avec leur famille très proche (parents et enfants) et 31% incluront les grands-parents.

- Seulement 1 invité sur 3 aide à nettoyer après le réveillon !

- 32% des Français qui achètent au moins un cadeau à Noël ne prévoient pas d’investir pour leur partenaire !

- Cette année, près d’un Français sur deux s’attend à prendre quelques kilos durant les fêtes. Parmi eux, 66% estiment cette prise de poids à 1 ou 2 kilos.


Sources : Serengo





UN PEU DE RETARD ...

Un tambour, une boîte de craies, une autre de crayons de couleur, des petits soldats et des pantoufles… Demain, c’est tout cela que le Père Noël apportera à David Haylock, un Britannique de 78 ans. Des cadeaux qu’il lui avait demandés, à l’âge de 6 ans environ, dans une lettre qui n’est jamais parvenue à son destinataire. Elle a été retrouvée cette année par des ouvriers qui inspectaient la cheminée de la maison de son enfance. Début décembre, ceux-ci se sont cotisés pour lui offrir les modestes présents convoités. David Haylock les en a remercié, mais a décidé d’attendre le jour de Noël pour ouvrir ses paquets.

Comment sa missive a-t-elle survécu autant de temps ? Incompréhensible. « Je me suis accroupi avec ma mère devant le foyer et j’ai levé ma lettre vers l’entrée du conduit pour qu’elle soit aspirée par la force du tirage », se souvient l’intéressé. Soixante-douze ans plus tard, le Père Noël a enfin entendu son message.




******************




RESULTAT DU CONCOURS NATIONAL GEOGRAPHIC 2015 :
-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=



Le concours organisé par National Geographic rassemble chaque année de nombreuses personnes autour d’un même projet : nous éblouir grâce à une simple photographie. Les internautes ont été nombreux à partager leurs photos de voyage pour témoigner de la beauté de notre planète.

Quelques lauréats:



Cliquez pour afficher l

Des plongeurs nagent aux côtés d’une baleine et de son baleineau, prés de l’île de Roca Partida, au large de la côte ouest du Mexique.



Cliquez pour afficher l

Des habitants du village de Karo dans la vallée de Omo, Ethiopie par S. Ram
« Ce village est connu pour son art du body-painting, qui consiste à dessiner diverses formes et motifs sur la peau en utilisant un coton-tige comme pinceau.



Cliquez pour afficher l

Pendant l’ardah, une course traditionnelle de chameaux, à Oman. Ahmed Al Toqi



Cliquez pour afficher l

Un surfeur vue du dessus près de la célèbre plage de Praia Mole à Florianopolis, Brésil par Chris Schmid. Le cliché a été pris avec l’aide d’un drone.



Cliquez pour afficher l

Les chutes de Goðafoss, Islande par Ed Graham.
Cette magnifique cascade fait près de 12 mètres de hauteur et 30 mètres de large.




Cliquez pour afficher l

Des rhinocéros blancs en voie d’extinction par Stefane Berube




Cliquez pour afficher l

Une grotte de glace au Glacier Vatnajokull, Islande par Shane Wheel







ON REVISE NOS CLASSIQUES :

****************************************


La nuit de Noêl

L'air est glacé, mais la nuit est sereine,
Les astres clairs nagent en un ciel pur ;
J'entends gémir les eaux de la fontaine ;
Le firmament étale son azur.

L'airain battu d'un coup triste et sonore
Seul a troublé le repos de la nuit.
Il est une heure, et moi je veille encore ;
Je veille seul, et le repos me fuit.

Oh ! que de fois le silence nocturne
Prêta son calme à mes songes divers !
Oh ! que de fois ma lampe taciturne
M'a vu rêver, lire, tracer des vers !


Nuit de Noël, derniers jours de l'année,
Oh ! que de jeux, de paix et de plaisirs
Vous rappelez à mon âme fanée !
Et tout a fui sous de nouveaux désirs !


Comme d'un rêve aussi doux que rapide,
Il me souvient de ce bonheur passé.
Bonheur d'enfance, imprévoyant, avide,
Que la raison a si vite effacé...


Il me souvient de ces cadeaux magiques
À mon réveil offerts dès le matin,
Et du foyer, et des plombs fantastiques,
Dont les contours présageaient le destin.


Me disaient-ils que je serais poète,
Victime, hélas ! des désirs de mon coeur ?
Que le chagrin ferait courber ma tête,
Et que jamais je n'en serais vainqueur ?...


Déjà la cloche a répété quatre heures ;
Je veille encor, je veille pour chanter.
Un bruit soudain ébranle nos demeures ;
Quelle douceur je trouve à l'écouter !


Quels sons divins, quelle auguste harmonie
L'airain du temple exhale dans les airs !
Comme l'espoir, mon âme rajeunie
Entend vibrer les célestes concerts.


Nuit de Noël, nuit de paix et de joie,
C'est dans ton sein qu'un Sauveur nous est né.
Le coeur soumis qui marche dans ta voie,
Humble et joyeux, n'est pas abandonné.


Ô mon Sauveur, viens éclairer ma route !
Viens me couvrir des ailes de la foi !
Ouvre mon âme et dissipe mon doute ;
Viens, je t'attends et je me livre à toi.

Jacques-Imbert GALLOIX (1808-1828)





ILS ONT DIT :
-=-=-=-=-=-=-



Les répliques cinglantes :
--------------------------------


Jules Renard ( 1864-1910 )

- « X. a mal aux pieds « lui dit un ami
- « Dame, à force d’écrire ! « commenta- t -il

———

Alfred Capus ( 1857-1922 )

Dans un salon , deux dames l’interroge :
- « Cher maître, nous avons fait un pari… quel âge avez-vous ? «
- « Cela dépend de vos intentions, mesdames… «


———

Alfred Jarry (1873- 1907 )

Doué pour le tir, un jour, Jarry, monté sur le toit de sa maison s’amusait à faire des cartons sur les pommiers d’une voisine…
Effrayée, la pauvre femme s’écria :
-« Arrêtez, misérable, vous allez tuer mes enfants ! «
- « Je vous en ferai d’autres « rétorqua l’affreux jojo

———

Marguerite Moreno ( 1871-1948 )

Marguerite Moréno, sociétaire de la Comédie -Française ne savait plus très bien son texte;
agacé, Mounet-Sully qui jouait aussi dans cette tragédie de Racine, lui « remonta les bretelles « et termina par ces mots :
- « Et puis d’abord, mademoiselle, vous n’aimez pas Racine ! «
Sans se démonter, la fautive répondit :
- « Mais je vous défend de vous occuper de ma vie privée !


———

Anatole France ( 1844- 1924 )

Une jeune femme qui rendait visite à Annatole France devenu âgé, lui dit :
- « Oh ! Cher maître, comme vous avez bonne mine ! «
Toujours lucide et délicat France lui répondit :
- « Mais oui ! j’ai bonne mine, mais si j’avais vingt ans, vous de me le diriez pas … «
------





LA PHOTO :
-=-=-=-=-=-=-



ARTISTES ET CHOCOLAT :


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l




Cliquez pour afficher l



Cliquez pour afficher l

Posté le : 21/12/2015 23:03

Edité par Grenouille sur 23-12-2015 08:58:38
Edité par Grenouille sur 23-12-2015 09:00:13
Edité par Grenouille sur 23-12-2015 09:05:17
Edité par Grenouille sur 23-12-2015 09:36:14
Edité par Grenouille sur 23-12-2015 09:51:00
Edité par Grenouille sur 23-12-2015 09:52:18
Edité par Grenouille sur 23-12-2015 14:24:07
Edité par Grenouille sur 23-12-2015 14:25:04
Edité par Grenouille sur 23-12-2015 17:28:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
22/01/2012 15:15
De Alsace
Messages: 315
Niveau : 16; EXP : 59
HP : 0 / 389
MP : 105 / 5884
Hors Ligne
Cliquez pour afficher l




POUR BIEN DEMARRER L' ANNEE ...
==============================
Reprendre les bonnes résolutions de 2015 -2014 - 2013....




Cliquez pour afficher l





Voici une liste de bonnes résolutions à cocher. Imprimez, signez le contrat, et vérifiez dans un an …
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


- Arrêter de fumer

- Maigrir de plusieurs kilos

- Ne plus grignoter entre les repas

- Faire du sport

- Ne plus me mettre en colère pour une broutille

Cliquez pour afficher l



- Ne plus remettre à demain ce que je peux faire immédiatement

- Appeler mes parents une fois par semaine.

- Appeler mes beaux-parents de temps en temps, mais pas trop souvent …

- Lire au moins un livre par mois

- Ne plus regarder d’émission idiote à la télé

- Jouer moins avec la console de jeu vidéo des enfants

- Ne plus faire d’ordinateur le dimanche

- Dépenser moins en vêtements

- Dépenser moins en chaussures

- Économiser pour les vacances

- Boire un peu moins de bière

- Écouter avec attention les histoires de bonne femme de ma femme


Cliquez pour afficher l


- Écouter avec l’air passionné les histoires de mec de mon mari.

- Rire aux blagues de mon mari

- Arrêter de faire des jeux de mot qui ne font rire que moi

- Penser à fêter les anniversaires

- Envoyer une carte de voeux pour le nouvel an

- Demander une augmentation à mon chef de service

Cliquez pour afficher l


- Refaire mon CV et chercher un meilleur job

- J'arrête de m'auto-stresser

- Je me couche plus tôt

- je me lève moins tard

- J'adhère à une association

- Je donne au téléthon

- Conduire de façon plus cool

- Essayer de retrouver mes points de permis

- Passer mon permis

- Repeindre les volets

- Ranger le garage

- Entretenir mieux le jardin

- Mettre la musique moins forte

- Me laver les dents deux fois par jour

- Aller chez le dentiste

- Ne plus dire de mal de ce collègue idiot, car c’est pas sa faute.

- Arrêter de faire des résolutions en début d’année que je ne pourrais pas tenir.

- Agir pour diminuer les excès du réveillon.

- Ne pas reprendre un plat même si c'est bon.

- Ne pas acheter juste parce que c'est nouveau.



ET ....

- Envoyer un petit mot sympa aux auteurs qui, bénévolement, passent un temps infini sur l'Orée des rêves pour publier une rubrique qui me distrait .. francepouillaude@orange.fr





Cliquez pour afficher l


Le piège des calories

Compenser ses excès alimentaires en faisant du sport, c'est impossible.

Notre corps est une machine ultra efficace, ne consommant qu'une énergie dérisoire pour bouger et faire des efforts physiques.
Pour perdre 1 kilogramme de graisse corporelle, il vous faudra brûler… 8000 calories.
Moins manger est plus efficace pour maigrir que de faire du sport.
de Santé Nature Innovation du 2 janvier 2015



Cliquez pour afficher l





Cliquez pour afficher l



[color=000000][b]« Aujourd'hui, j'ai permis au soleil de se lever plus tôt que moi. »
de Georg Christoph Lichtenberg


« Le rire et le sommeil sont les meilleurs remèdes du monde. »
de Proverbe irlandais


« Le bonheur est une petite chose que l'on grignote, assis par terre, au soleil. »
de Jean Giraudoux


« La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence ! »
de Serge Gainsbourg


« Dans la Genèse, il est dit que ce n'est pas bon pour un homme d'être seul, mais quelquefois c'est reposant. »de John Barrymore


« Nous sommes ici-bas pour rire. Nous ne le pourrons plus au purgatoire ou en enfer. Et, au paradis, ce ne serait pas convenable. »
de Jules Renard


« Demeurer immobile, à écouter... c'est la tranquillité de l'axe au centre de la roue... »
de Charles Morgan


« Il faut toujours se réserver le droit de rire le lendemain de ses idées de la veille. »
de Napoléon Bonaparte


« De temps en temps, il faut se reposer de ne rien faire. »
de Jean Cocteau


« Les trente premières années se passent à ne pas pouvoir se réveiller, les trente suivantes à ne pas pouvoir s’endormir. »
Proverbe chinois


« Je préfère ne pas penser à la mort, ou alors à celle des autres, c'est plus gai. »
de : Les Vamps


« On ne frappe pas un ennemi à terre. Mais alors quand ? »
de Lucien Guitry


« La météo est une science qui permet de connaître le temps qu’il aurait dû faire. »
de Philippe Bouvard

Cliquez pour afficher l



« A vingt ans on veut changer le monde, à quarante on veut changer de corps, et après cinquante ans, quand rien ne vous dérange, c'est qu'on est mort. »
de Gustave Parking



« On nous montre comment, avec les détergents actuels, on peut enlever des taches de sang. Mais il est probable qu’avec un t-shirt couvert de sang, notre soucis premier ne soit pas de faire partir la tache mais de trouver un endroit pour cacher le corps. »
de Jerry Seinfeld


« Un raciste, quand il commande un "Black & White", demande deux verres séparés. »
de Roland Magdane


« - Toi, tu mets ton point d'honneur à ne pas être dans le vent ! - J'ai peur de m'enrhumer. »de Jean Anouilh


« Les esprits mobiles ne sont pas garantis contre les idées fixes. »
de Aymond d'Alose


« Naître, c'est se trouver dans une mauvaise passe. »
de Arthur Koestler

Cliquez pour afficher l
[right]

« Apéro : les verres de contact. »
de Antoine Blondin


« Si haut qu'on monte, on finit toujours par des cendres. »
de Henri Rochefort


« Ici gît suis. Ici gît reste. »
de Roland Bacri


« Pour voir loin, il faut y regarder de près. »
de Pierre Dac


Cliquez pour afficher l

[/color]




LA PILE ELECTRIQUE DE BAGDAD :
=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-



La « pile électrique de Bagdad » est le surnom donné à une poterie datant du iiie siècle av. J.-C., découverte en 1936 dans un village près de Bagdad dans l'actuelle Irak. Cette poterie est renommée depuis que quelques archéologues, tels que Wilhelm König, ont émis l'hypothèse qu'elle aurait servi de pile électrique. Cette thèse est toujours controversée en 2016.

Cliquez pour afficher l


L’Irak possède un riche héritage national. Le jardin d’Éden ou encore la Tour de Babel de la Bible s’y seraient trouvés.

En 1938, alors à Bagdad, l’archéologue allemand Wilhelm König découvre une jarre en argile longue de 13 cm et contenant un cylindre de cuivre entouré d’une tige de fer. La jarre portait des signes de corrosion et semblait avoir contenu un acide léger, comme du vin ou du vinaigre.
König pensa que ces vases étaient des cellules galvaniques, ou des éléments de pile, peut-être utilisées pour plaquer de l’or sur des objets en argent. La solution acide servait d’électrolyte, ou conducteur électrique. La datation des objets est incertaine. König les situe entre 250 avant J.-C. et 224 après J.-C., tandis que d’autres proposent les années 225 à 640 après J.-C.
Par la suite, les chercheurs ont montré que les répliques de la pile de Bagdad produisaient réellement du courant électrique quand on y versait du jus de fruit ou du vinaigre.

Le métallurgiste Paul Craddock remarque que les piles sont une exception et qu’à ce jour, personne n’en a trouvé de semblables : « Ce sont des objets insolites, l’une des énigmes de la vie ».
D’autres hypothèses ont été émises sur l’emploi de ces piles, comme produire un courant électrique à des fins d’acupuncture ou impressionner les adorateurs d’idoles....

Cliquez pour afficher l


Si l’on découvrait un jour des fils ou des conducteurs avec d’autres piles anciennes, cela conforterait l’idée qu’elles fonctionnaient comme piles. Bien sûr, même si ces vases produisaient un courant électrique, cela n’implique pas que les peuples anciens comprenaient véritablement leur fonctionnement.



Cliquez pour afficher l





ON REVISE NOS CLASSIQUES :
=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=



Nicolas BOILEAU (1636-1711)

Rien n'est beau que le vrai...

... Rien n'est beau que le vrai : le vrai seul est aimable ;
Il doit régner partout, et même dans la fable :
De toute fiction l'adroite fausseté
Ne tend qu'à faire aux yeux briller la vérité.

Sais-tu pourquoi mes vers sont lus dans les provinces,
Sont recherchés du peuple, et reçus chez les princes ?
Ce n'est pas que leurs sons, agréables, nombreux,
Soient toujours à l'oreille également heureux ;
Qu'en plus d'un lieu le sens n'y gêne la mesure,
Et qu'un mot quelquefois n'y brave la césure :
Mais c'est qu'en eux le vrai, du mensonge vainqueur,
Partout se montre aux yeux et va saisir le coeur ;
Que le bien et le mal y sont prisés au juste ;
Quejamais un faquin n'y tint un rang auguste ;
Et que mon coeur, toujours conduisant mon esprit,
Ne dit rien aux lecteurs qu'à soi-même il n'ait dit.
Ma pensée au grand jour partout s'offre et s'expose,
Et mon vers, bien ou mal, dit toujours quelque chose...



*********



Victor HUGO (1802-1885)

L'aurore s'allume

I

L'aurore s'allume ;
L'ombre épaisse fuit ;
Le rêve et la brume
Vont où va la nuit ;
Paupières et roses
S'ouvrent demi-closes ;
Du réveil des choses
On entend le bruit.

Tout chante et murmure,
Tout parle à la fois,
Fumée et verdure,
Les nids et les toits ;
Le vent parle aux chênes,
L'eau parle aux fontaines ;
Toutes les haleines
Deviennent des voix !

Tout reprend son âme,
L'enfant son hochet,
Le foyer sa flamme,
Le luth son archet ;
Folie ou démence,
Dans le monde immense,
Chacun. recommence
Ce qu'il ébauchait.

Qu'on pense ou qu'on aime,
Sans cesse agité,
Vers un but suprême,
Tout vole emporté ;
L'esquif cherche un môle,
L'abeille un vieux saule,
La boussole un pôle,
Moi la vérité !

II

Vérité profonde !
Granit éprouvé
Qu'au fond de toute onde
Mon ancre a trouvé !
De ce monde sombre,
Où passent dans l'ombre
Des songes sans nombre,
Plafond et pavé !

Vérité, beau fleuve
Que rien ne tarit !
Source où tout s'abreuve,
Tige où tout fleurit !
Lampe que Dieu pose
Près de toute cause !
Clarté que la chose
Envoie à l'esprit !

Arbre à rude écorce,
Chêne au vaste front,
Que selon sa force
L'homme ploie ou rompt,
D'où l'ombre s'épanche ;
Où chacun se penche,
L'un sur une branche,
L'autre sur le tronc !

Mont d'où tout ruisselle !
Gouffre où tout s'en va !
Sublime étincelle
Que fait Jéhova !
Rayon qu'on blasphème !
Oeil calme et suprême
Qu'au front de Dieu même
L'homme un jour creva !

III

Ô Terre ! ô merveilles
Dont l'éclat joyeux
Emplit nos oreilles,
Eblouit nos yeux !
Bords où meurt la vague,
Bois qu'un souffle élague,
De l'horizon vague
Plis mystérieux !

Azur dont se voile
L'eau du gouffre amer,
Quand, laissant ma voile
Fuir au gré de l'air,
Penché sur la lame,
J'écoute avec l'âme
Cet épithalame
Que chante la mer !

Azur non moins tendre
Du ciel qui sourit
Quand, tâchant d'entendre
Je cherche, ô nature,
Ce que dit l'esprit,
La parole obscure
Que le vent murmure,
Que l'étoile écrit !

Création pure !
Etre universel !
Océan, ceinture
De tout sous le ciel !
Astres que fait naître
Le souffle du maître,
Fleurs où Dieu peut-être
Cueille quelque miel !

Ô champs ! ô feuillages !
Monde fraternel !
Clocher des villages
Humble et solennel !
Mont qui portes l'aire !
Aube fraîche et claire,
Sourire éphémère
De l'astre éternel !

N'êtes-vous qu'un livre,
Sans fin ni milieu,
Où chacun pour vivre
Cherche à lire un peu !
Phrase si profonde
Qu'en vain on la sonde !
L'oeil y voit un monde,
L'âme y trouve un Dieu !

Beau livre qu'achèvent
Les coeurs ingénus ;
Où les penseurs rêvent
Des sens inconnus ;
Où ceux que Dieu charge
D'un front vaste et large
Ecrivent en marge :
Nous sommes venus !

Saint livre où la voile
Qui flotte en tous lieux,
Saint livre où l'étoile
Qui rayonne aux yeux,
Ne trace, ô mystère !
Qu'un nom solitaire,
Qu'un nom sur la terre,
Qu'un nom dans les cieux !

Livre salutaire
Où le cour s'emplit !
Où tout sage austère
Travaille et pâlit !
Dont le sens rebelle
Parfois se révèle !
Pythagore épèle
Et Moïse lit !





ILS ONT DIT :
=-=-=-=-=-=-=-=




De Winston Churchill:

- « S’améliorer, c’est changer; être parfait, c’est changer souvent … «

- A propose d’un député ayant rejoint le Parti socialiste:
- « C’est la seule fois de ma vie que j’ai vu un rat nager vers un navire en perdition «


*****


- De Paul Claudel, l’abbé Englebert disait :
« Il parle de Dieu comme si ils avaient gardé les dindons ensemble «


*****


- « Les Français, disait Alfred de Vigny, sont satisfaits à peu de frais; un peu de familiarité dans les manières leur semble de l’égalité «

- « Opinion du général de Gaulle: « Le désir du privilège et le goût de l’égalité, passions dominatrices et contradictoires des Français de toute époque »


*****


- « La fille de Mme de Sévigné, Mme de Grignan, à propos du mariage de son fils avec la fille du Fermier Général Saint-Amand, fort riche mais de petite naissance: « Il faut bien mettre du fumier sur les meilleures terres. «


*****


- Les Pensées de Chamfort :
- Le noble est un intermédiaire entre le roi et son peuple.
- Oui, tout comme le chien de chasse est l’intermédiaire entre le chasseur et le lièvre.


*****



Avec une lucidité morbide, Pierre Desproges, atteint d’un cancer dont il mourra, inventa ce dicton:
« Noël au scanner, Pâques au cimetière « Et aussi : Plus cancéreux que moi, tumeur. «


*****


Louis Pauwels sur Sigmund Freud :
« Je vous résume le freudisme: Pourquoi ? Parce queue. «




Cliquez pour afficher l




LES BONNES QUESTIONS :
=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=


- Pourquoi quand quelqu'un se fait super mal devant nous, qu'il est en train de hurler de douleur en se roulant par terre, regrettant le jour ou il est né, notre premier réflexe est de demander : ça va ?


- Pourquoi dans les magasins, quand on vient juste pour regarder, on a 3 vendeurs minimum sur le dos, et quand on veut acheter, on n’en trouve aucun ou bien ils sont tous occupés ?


-Pourquoi tout le monde vénère t-il Chuck Norris, alors que Bob l'éponge fait mieux, il fait cuire des steaks sous l'eau ?


- Pourquoi les Marsupilami ont-ils un nombril, alors qu'ils naissent dans des œufs ?


-Pourquoi plus nous nous approchons de notre domicile, plus nous avons envie de faire pipi ?


- Pourquoi met-on une pizza qui est ronde dans une boîte carrée et la mange-t-on en forme de triangle ?


- Si c'est mauvais de grignoter pendant la nuit, à quoi sert la lumière dans le frigo?


- Pourquoi les footballeurs sautent de joie après avoir marqué un but, alors que c'est leur métier ? On n'a jamais vu un boucher se rouler par terre après avoir vendu un gigot.


- Quand un homme s’approche un peu trop près d’une femme, pourquoi celle-ci lui dit qu’il va trop loin ?


- Pourquoi sur les shampoings il y a marqué : « ne pique pas les yeux »... alors qu’au dos de celui-ci, il y a écrit : « en cas de contact avec les yeux, rincer immédiatement » ?



LA PHOTO :
=-=-=-=-=-=-=




Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l


Cliquez pour afficher l

Sur le blog de Violine

Posté le : 03/01/2016 17:46
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Plume d'Or
Inscrit:
10/07/2014 08:51
De vignes de la pettie fin
Messages: 395
Niveau : 18; EXP : 50
HP : 0 / 437
MP : 131 / 3455
Hors Ligne
Bonjour Grenouillle

Petite grenouille,
Vos bons mots toujours me chatouillent
Je les aime, je les adore
Enchantez nous encore!

Et si parfois
Je ne commente pas
Pardonnez moi!


Belle et lumineuse journée

Athéna

Posté le : 03/02/2016 08:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les bons mots de Grenouille
Modérateur
Inscrit:
30/05/2013 10:47
Messages: 1239
Niveau : 30; EXP : 59
HP : 147 / 739
MP : 413 / 8244
Hors Ligne
Voila une trés bonne première nouvelle pour l'année 2017: le retour de Grenouille, qui nous a tant manquée!!!!

De fait, ci joint je te propose quelques répliques cinglantes de gens célébrés
:
-Monsieur Clémenceau, avez-vous remarquez que les femmes vivent plus souvent que les hommes ?
Réponse du Tigre un peu bougon :- Oui, surtout les veuves !!

Au conservatoire national, Louis Jouvet professeur à François Perrier son élève :- Si Molière voit comment tu interprètes Don Juan, il doit se retourner dans sa tombe
Et Perrier de répliquer sur le même ton :
-Comme vous l’avez joué avant moi, ça le remettra en place !!

Un jour d’inauguration, devant Guernica , un touriste Allemand apostrophe Picasso :
-C’est vous qui avez fait ça ??
Picasso, sans hésiter :
-Non c’est vous.

D’Alexandre Dumas :
J’aime mieux les méchants que les imbéciles, parce qu’ils se reposent.

Une dame fort laide minaude devant Groucho Marx :
-Ah, que j’aime la nature !!
Alors Groucho dans un soupir :
Vous avez bien du mérite après tout ce qu’elle vous a fait !!

Clemenceau vient d’écouter un jeune parlementaire talentueux.il le félicite à la fin de la séance :
-Beau début de carrière jeune homme, venez sur mon cœur.
Réponse du député :
-J’en serais flatté monsieur le Président, mais j’ai horreur du vide !!

On s’interrogeait sur l’âge d’une illustre sociétaire du Français.
-Cinquante ans ? avança quelqu’un.
-Plus les matinées, précisa Robert Hirsch.

Tu as aimé sa pièce ??demande un confrère à Marcel Achard
-Non, pas beaucoup. Il faut dire que j’ai l’ai vue dans de mauvaises conditions: le rideau était levé.

Posté le : 03/01 11:46

Edité par kjtiti sur 14-01-2017 18:23:15
Edité par kjtiti sur 14-01-2017 18:24:15
_________________
Le Kajoleur
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 16 17 18 (19)




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
35 Personne(s) en ligne (14 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 35

Plus ...