| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Défi : notre livre (histoire à plusieurs) [Les Forums - Défis et concours]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 3 4 (5) 6 »


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Plume d'Or
Inscrit:
14/05/2012 15:54
De Lyon
Messages: 26
Niveau : 3; EXP : 83
HP : 0 / 70
MP : 8 / 1557
Hors Ligne
Je vais prendre le temps de lire tout ça, à tête reposée, et d'écrire une suite, mais j'aime déjà ce que j'ai lu et la tournure prise par les différents contributeurs ! Ce sera un plaisir de continuer dans cette direction, vous vous en doutez :)))

Posté le : 21/07/2012 10:58
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18237
Hors Ligne
Avis aux bonnes volontés pour poursuivre cette histoire :
Saulot et AntoneR, si vous êtes prêts pour prendre la suite : ce sera avec plaisir !

Posté le : 29/07/2012 10:11
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Plume d'Or
Inscrit:
23/06/2012 12:17
Messages: 411
Niveau : 18; EXP : 85
HP : 0 / 446
MP : 137 / 9675
Hors Ligne
Faith voyagea à une vitesse extraordinaire, qui dépassait largement celle de la lumière, soit plus de trois cent mille kilomètres à la seconde, cependant son périple dura longtemps, elle attendit plus d’un an dans la navette. Lorsqu’elle arriva Faith eut le droit à des acclamations de la part des loriens. Le chef d’état de Loria Louinoc vint en personne lui témoigner sa reconnaissance pour avoir accepté de venir de son plein gré sur sa planète. Lorsqu’il apprit la nouvelle de la venue de Faith, Arthos écuma de rage, il se demanda si son assassin Ravilloc avait échoué. Le meurtrier, cependant avait préparé un piège terrible, bien que son traquenard ait une apparence anodine. Le tueur était aux premiers rangs du comité d’accueil destiné à célébrer la venue de la fille de Luc. Une fois qu’elle sortit de sa navette, Ravilloc déboucha une bouteille, ce simple geste aura des conséquences terribles. Une discussion s’engagea entre Faith et Louinoc le président de la planète Loria, il dit.
- Merci infiniment d’être venu, la gratitude de mon peuple n’a d’égale que la détresse dans laquelle nous nous trouvons. Mais grâce à vous et votre père, nous avons une chance sérieuse de sortir d’un âge de ténèbres. Que désirez-vous ? Demandez et si c’est en mon pouvoir, j’exaucerai votre souhait.
- Je ne désire qu’une chose, voir le plus rapidement possible mon père.
- Ne vous en faites pas, vous pourrez bavarder avec lui dès demain. Mais en attendant le jour de votre rencontre que diriez-vous de participer à un banquet ?
- Ce n’est pas de refus, le voyage dans votre navette spatiale était confortable, mais j’en ais plus que marre d’avoir été nourri sous perfusion, je rêve de fruits, de légumes et de viande.
- Navré de vous décevoir mais nous sommes végétariens, en outre le fait de consommer de la viande sur Loria est un délit passible d’une semaine de prison, toutefois vous ne serez pas déçus nous avons de succulents fruits et légumes.
Bien que son âme damnée Rachelieu lui ait déconseillé de voir Ravilloc le tueur à gages, pour éviter que l’on fasse un lien entre eux, Arthos le chef du culte du dieu Asclépias, ne peut s’empêcher de rendre une visite au meurtrier. L’acléspiaste était furieux.
- Quand allez-vous décider à vous bouger le train au lieu de vous prélasser ? Votre cible prioritaire est sur Loria depuis plus de dix heures, et pourtant vous vous reposez. J’attendais de vous de très bons résultats, mais je suis franchement déçu. Vous n’êtes qu’un incompétent
- Ne vous en faites pas, d’ici quarante huit heures, vos deux principales causes de souci que sont Luc et Faith, auront disparus. Je leur ais préparé une petite surprise. Autrement je vous laisse trente secondes pour vous excusez de m’avoir traité d’incompétent, passé ce délai je vous tuerai de manière douloureuse.
Arthos chercha dans le regard de Ravilloc, un signe qui indiquait qu’il bluffait, le chef des asclépiastes, vit que le tueur ne plaisantait pas, aussi bien que cela heurta sa fierté, il présenta de plates excuses. La rencontre entre le père et la fille fut très émouvante, Faith enlaça pendant vingt secondes, son géniteur et le couvrit de bisous. Les loriens conscients que les deux parents avaient beaucoup de retard à rattraper avant de procéder aux prélèvements de sang, et à des analyses poussées sur Faith, accordèrent une heure de discussion entre le père et la fille. Luc fut le premier qui engagea la conversation.
- Comment va ta mère Nathalie ? S’est-elle mariée ?
- Nathalie a eu quelques aventures passagères, mais rien de bien sérieux, en fait je crois qu’elle est toujours amoureuse de toi papa.
- Même si j’aurais voulu que Nathalie refasse sa vie, ne ressasse pas le passé, je suis content qu’elle ne m’ait pas oublié.
- Maman a foi en toi, comme moi, elle a toujours pensé que tu n’étais pas responsable de ta disparition.
- Cela me fait beaucoup de bien d’entendre cela, argh.
- Papa que se passe t-il ?
Luc se mit à éprouver une douleur terrible, et à cracher du sang. Les docteurs loriens procédèrent d’urgence sur lui et Faith à des tests. A moins d’un miracle ils étaient condamnés, car tous les deux souffraient de la mort violette, une terrible maladie, inoffensive sur les loriens, et les aridiens, mais encore plus dévastatrice que l’ébola sur les terriens. Ravilloc l’assassin avait joué un coup de maître.

Posté le : 30/07/2012 18:55
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18237
Hors Ligne
Avis aux bonnes volontés !

Remobilisons-nous pour donner une fin à "notre livre" !
Je reprends un tour ce week-end

Loriane, tu es également réquisitionnée d'office pour une nouvelle participation !

Bien à vous !!!!!

Posté le : 07/09/2012 14:42
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9078
Niveau : 63; EXP : 0
HP : 930 / 1550
MP : 3026 / 35962
Hors Ligne
Vi, maman quand tu auras fini je te suis , suis mognonne hein ?

Posté le : 07/09/2012 17:52
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18237
Hors Ligne
La mort violette ?

Le mot faisait peur, les loriens savaient que ce mal étrange ne les affecterait pas, mais les récentes manipulations opérées avec le patrimoine génétique humain, les rendaient extrêmement anxieux sur la question des maladies terrestres. Les médecins et infirmiers Loriens ne passaient que peu de temps avec eux, pressés de se décontaminer les membres après chaque contact.

- Reculez-vous ! Cria soudain le médecin en chef lorien – le docteur Zéréyon – à l’attention de Faith, qui avait subit une batterie d’examen longs, douloureux et qui voulait prendre son père si mal en point dans ses bras.

« Les résultats des tests sanguins me sont parvenus, Faith : il semblerait que vous ne soyez pas encore infectée. C’est un miracle que je ne comprends pas, à ce stade de nos connaissances de la maladie. Vos quelques symptômes physiques ne sont que des réactions normales au contrecoup du voyage. » Faith faillit sauter de joie.

« Par contre votre père est condamné. La maladie a progressé à 70%. Il sera mort demain soir ». conclut le médecin sans aucun ménagement

Faith fut portée de bras en bras, tentant mollement de se débattre, mais trop glacée par l’horreur de la situation pour hurler ou réagir violemment. Tandis qu’on éloignait la jeune fille, son père était placé sous une cloche de quarantaine technologique dans une unité de décontamination du laboratoire d’expérience que Luc avait fréquenté toutes ces années en toutes libertés. A présent, il était enfermé à double tour par une clé électronique tandis que de lourdes sangles métalliques le maintenaient à son lit. Son agonie était palpable de minutes en minutes sous les yeux du docteur Zéréyon, resté à son côté malgré la terreur : des bubons noirs-violacés se développaient sous son bras et ses cuisses tandis que la fièvre le rendait brulant, terrassé et grelottant. La mort violette n’était autre qu’une forme extraterrestre particulièrement virulente de la peste !

Tout se passait à une vitesse qui tranchait avec la lenteur habituelle des loriens et qui ne permettait pas à Faith de bien comprendre. Elle se trouva, elle aussi dans une chambre de confinement stérile aux murs blancs et sans fenêtres, éloignée à jamais de son père. Un seul lit aux draps blancs et frais occupait l’essentiel de l’espace. Soudain, l’agitation autour d’elle cessa. Les médecins loriens quittèrent la pièce. Elle réalisa brutalement la gravité des choses, s’effondra par terre et pleura toutes les larmes de son corps.
Le temps semblait s’être arrêté dans la chambre stérile. D’abord prostrée, Faith hurla à l’aide. Personne ne venait. Elle tambourina sur les murs sans vraiment discerner l’emplacement de la porte qu’elle avait pourtant franchi quelques instants plus tôt, totalement désorientée par les murs, tellement immaculés qu’ils en perdaient tout relief. Toujours rien. La panique l’étreignait et faisait flageoler ses jambes.

« Il faut repartir sur terre pour demander au secours. Les terriens sauront soigner ton père. C’est un mal que j’ai déjà vu par le passé chez vos congénères. »

Une voix impassible et blanche s’était élevée de nulle part. Faith sursauta. Elle était presque certaine que la voix venait de sa tête. Mais ce n’était pas une pensée à elle.

- Qui est là ? Nom de Dieu, qui est là ! Cria la jeune fille.

- Je suis la matrice, celle qui t’as transportée jusqu’ici. J’ai été aménagée pour assurer ta protection, je ne serais désactivée que lorsque mon programme estimera que ma mission est terminée. Je reste donc en veille, en permanence branchée sur tes ondes cérébrales que je scrute à distance.

- Super ! Big Brother veille sur moi ! Conclut ironiquement Faith, soulagée pourtant de la présence de cet ange gardien providentiel.

- Il vaut sortir d’ici, retrouver ton père et repartir dans la sonde sans éveiller les soupçons des loriens ni des mystérieux assassins qui vous traquent- Il conviendrait d’ailleurs d’éliminer cette menace s’il nous est possible- Nous kidnapperons le docteur Zéréyon, qui semble être le mieux informé sur la mort violette. Reprit très calmement la matrice dont le pragmatisme faisait froid dans le dos.

Et comment stopper l’évolution de la maladie le temps du voyage ? Sans compter que sur terre, il faudrait trouver illico un spécialiste des maladies infectieuses sans trop contaminer le reste de l’humanité… Faith stoppa dans son esprit la liste des choses insurmontables qu’il faudrait faire pour préserver sa vie et celle de son père…

- Quelles sont nos chances de réussite ? Demanda Faith qui espérait une lueur d’encouragement.

- Une chance sur trois cent quatre vingt six millions et des poussières, répondit l’imperturbable matrice.

Faith s’effondra par terre. Mieux valait rester prostrée, pleurer son père... Elle se sentait si lasse, si désespérée… L’abattement était à son comble. La matrice lui envoya une très légère secousse électrique par onde cérébrale. Puis une seconde… Puis une troisième….

- Ok ! Ok ! On y va !

Posté le : 20/10/2012 19:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18237
Hors Ligne
walaaaaa !

j'ai posté mon petit bout !
je compte donc sur Loriane pour la suite !

au boulot !!!!

Posté le : 20/10/2012 19:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Plume d'Or
Inscrit:
23/06/2012 12:17
Messages: 411
Niveau : 18; EXP : 85
HP : 0 / 446
MP : 137 / 9675
Hors Ligne
La matrice permit à Faith de sortir de sa chambre, puis la guida, jusqu'au domicile du docteur Zéréyon. La matrice produisit une arme laser, qu'elle donna à la fille de Luc. Faith était fébrile, elle se demandait quand elle entra chez Zéréyon si son père était encore vivant.
- Docteur excusez-moi de vous braquer, mais comme je ne suis pas sûre d'obtenir votre coopération, je prends quelques précautions.
- Ce n'est pas la peine de recourir à la force, je suis prêt à faire tout ce qui est mon pouvoir pour vous aider.
- Docteur quelles sont les chances de survie de mon père ?
- Elles sont proches de 0%, d'ici vingt quatre heures il devrait mourir. Sauf si nous employons un moyen très risqué. Le voyage en navette de Loria à la Terre prendrait trop de temps pour que nous puissions ramener à temps un antidote à la maladie de votre père. Toutefois je travaille sur un téléporteur expérimental qui devrait vous amener en quelques secondes sur Terre. L'ennui c'est que vous risquez de devenir folle à lier, si je vous téléporte.
- Tant pis, je viens juste de retrouver mon père, je veux faire le maximum pour le sauver.
- Il y a un autre danger, sur Loria il est possible de vous protéger, sur Terre, vous serez à la merci de l'assassin qui a infecté votre père.
- Raison de plus pour agir, je veux damer le pion au pourri qui s'en prend à ma famille.
- Très bien puisque vous êtes décidée, je vous enverrai près du domicile du docteur Pascal Galaté, il est le meilleur spécialiste humain de la mort violette.

Le docteur Zéréyon avait eu raison de mettre en garde Faith, Ravilloc avait entendu grâce à son capteur de sons, toute la conversation entre Faith et Zéréyon. Sa proie avait échappé à la maladie, mais Ravilloc comptait bien l'avoir avec une méthode plus traditionnelle, un coup de laser dans la tête. Peu après que Faith ait été téléportée, Ravilloc raconta à Zéréyon qu'un complice à lui avait pris en otage le fils du docteur, Zéréyon fut donc obligé d'envoyer Ravilloc sur Terre. Faith ne sortit pas indemne de sa téléportation, en effet elle était devenue paranoïaque, son premier réflexe n'était pas d'aller chez le spécialiste terrien de la mort violette, mais de se diriger dans un magasin pour acheter de l'aluminium afin de s'en faire un chapeau destiné à la protéger des liseurs de pensée du gouvernement français. Au prix d'un gros effort de volonté Faith stoppa son délire, et se rendit vers la maison du docteur Pascal Galaté, le médecin dit :
- J'espère que c'est pour une urgence, surtout qu'il y a un hôpital à cinq cent mètres d'ici. Mon cabinet est fermé aujourd'hui.
- Vous êtes mon seul espoir, mon père souffre de mort violette, répondit Faith.
- Diantre la mort violette, quoique vous devez vous moquer de moi, la mort violette est une maladie qui ne frappe qu'en Australie.
- Je ne plaisante pas, mon père est bien atteint par cette terrible maladie, avez-vous un antidote ?
- Oui, je possède dans ma serre, une herbe l'herdica qui peut guérir de la mort violette. Seulement je reste dubitatif, amenez moi la preuve que votre père est malade, et je vous fournirai de l'herdica. Argh !
Le docteur Galaté s'effondra victime d'un coup de laser au cœur, Ravilloc s'apprêtait à tirer sur Faith quand la matrice intervint, Ravilloc ne se laissa pas faire et la neutralisa grâce à une grenade spéciale, son arme ne tue ou ne blesse pas les êtes vivants, mais elle s'avère extrêmement nocive pour les machines. La matrice avant d'expirer avait envoyé des ondes qui détraquèrent les armes laser de Ravilloc, le meurtrier devait retourner sur la planète Loria afin de se réapprovisionner en armes. Faith paniquée vint dans la serre de Galaté, et prit dans chaque main un pot, sans chercher à vérifier si les plantes qu'elle volait, étaient bien de l'herdica le remède à la mort violette. Quelques secondes plus tard Faith fut de nouveau téléportée sur Loria par le docteur Zéréyon.



Posté le : 19/11/2012 15:11

Edité par saulot sur 21-11-2012 10:07:07
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Modérateur
Inscrit:
02/02/2012 21:24
De Paris
Messages: 1495
Niveau : 32; EXP : 97
HP : 159 / 799
MP : 498 / 18237
Hors Ligne
Ah ! Ah ! Ah ! J'adore cette histoire de papier d'aluminium pour se protéger du gouvernement français !!!

Cette histoire part dans tous les sens. Ce grand n'importe quoi est vraiment délectable !

Loriaaaane !
fais-nous en un bout, s'il te plait !!!

Posté le : 20/11/2012 22:30
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Défi : notre livre (histoire à plusieurs)
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9078
Niveau : 63; EXP : 0
HP : 930 / 1550
MP : 3026 / 35962
Hors Ligne
Saulot, j'avais écrit tout le texte et ... il a disparu, j'ai tout perdu ... une truc de fou. Grrrrr...
J'ai attendu de me calmer et je viens de le réecrire, bien sûr il doit être différent mais tonpis !
Je reviendrai plus tard le relire et le corriger mais je le mets parce que j'avais promis

Posté le : 04/02/2013 01:06
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 3 4 (5) 6 »




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
20 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 20

Plus ...