| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Afficher/Cacher la colonne
Accueil >> newbb >> Les couloirs de l'horreur la peur jusqu'à l'aurore Sachez que n'est pas mort ce qui à jamais dort [Les Forums - Qui je suis]

Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes





Les couloirs de l'horreur la peur jusqu'à l'aurore Sachez que n'est pas mort ce qui à jamais dort
Débutant
Inscrit:
13/02 12:35
De 68 route de troinex Genève
Messages: 7
Niveau : 1; EXP : 60
HP : 0 / 15
MP : 2 / 29
Hors Ligne
Culte blasphématoire dans des marais immondes
Les vérités du monde enfouies dans nos cauchemars
Panthéon maléfique

Des créatures rampantes ux ailes membraneuses
La peur vertigineuse des corps désincarnés

Par-delà les régions gardées par des goules
Les prophéties malsaines de ces cartomanciennes
Me saisissent et m’entraînent avec leurs griffes obscènes
Des prêtres lubriques dans des cloîtres italiens
Des cadavres jetés dans le puits des païens

Sorcières et magiciens serviront Yog-Sothoth
Sur les seuils de Salem c'est la frayeur qui rode
L'ignominie passée sera redécouverte
Comme des doigts décharnés dans des fractures ouvertes
Sous l’œil de Cthulhu tu ne pèseras pas lourd
À la tombée du jour leurs dieux te rendront fou
C'est Dagon suspendu à son lourd monolithe
Et le grimoire secret de Miskatonic

Les couloirs de l'horreur la peur jusqu'à l'aurore
Sachez que n'est pas mort ce qui à jamais dort

Innsmouth est maudite, les nuits sont éprouvantes
Poussé vers la folie face à tant d'épouvante

Tu perdras le sommeil comme ta santé mentale
Les grands anciens ramènent la terreur ancestrale

Au coeur des ténèbres, ne plus chuchoter

Des peuples des mers qui émergent en grand nombre
Des chimères difformes qui se tapissent dans l'ombre
Entité dangereuse dans les abimes du temps
Les imprudents vivront des angoisses douloureuses

Les dieux venus d'antan n'ont rien de clément
Dans le grimoire sanglant de cet arabe dément
Des sanglots permanents d'affolantes création
Mèneront la race humaine jusqu'à sa destruction

Les couloirs de l'horreur la peur jusqu'à l'aurore
Sachez que n'est pas mort ce qui à jamais dort

Posté le : 13/02 13:12
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re: Les couloirs de l'horreur la peur jusqu'à l'aurore Sachez que n'est pas mort ce qui à jamais dort
Administrateur
Inscrit:
14/12/2011 15:49
De Montpellier
Messages: 9411
Niveau : 63; EXP : 74
HP : 941 / 1568
MP : 3137 / 45099
Hors Ligne
Magnifique, mais à publier dans la section "poème" menu "publier un texte " à droite sur la page.
LM

Posté le : 15/02 11:50
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant




[Recherche avancée]


Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
47 Personne(s) en ligne (18 Personne(s) connectée(s) sur Les Forums)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 47

Plus ...