| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> ô 2018..!!! - Poèmes - Textes
Poèmes : ô 2018..!!!
Publié par Ahmed le 30-12-2018 14:39:53 ( 41 lectures ) Articles du même auteur




ô 2018..!!!
****
Notre sœur , et amie. Mme Zakia Yahiaoui. étant très touchée
par le décès de son cher mari ..à travers ses écrits ....son quotidien ..
Cette élégie illustrée d'une lieur d'espoir ,dédiée à sa famille et ses proches ...côtoiement d'un frère en Dieu . .

****
Ahmed Khettaoui
*** ***
D'où pénètre l'encens de tes soucis ..
D'où voyons nous le soleil de tes fenêtres .
ô mon sort , sors de nos gants noirs ..
Tu brûles mon foulard .assez sombre
Tu peins en noir :, mon espoir .. ..
Laisse -nous célébrer sans tort , ô 2018 ..
Notre brave douleur ... ...
Loin de nos larmes crucifiées
Sous ton toit ...
Laisse nous dire , à nos amis :
Au revoir ,
Laisse nous sécher les habilles de nos funérailles ..
Et laisse nous amuser comme des chérubins
Au long des trottoirs ..
ô 2018 ; au moins , laisse nous
Saluer ceux qui ont partagé nos obsèques
Même ceux qui ont bravé notre audience
Ou ceux qui ont dissipé notre joie ...
Ou qui ont brisé notre silence ..
Peut importe ...
ô 2018 ..
Nous disons : pardon .à tout acte ...
L'indulgence n'a qu'un seul cœur
N'a qu'une seule issue du couloir ..
..Qui est la devanture de
Notre toit ..
*** ***;
Courage ; messieurs dames ...
Après tout ;
Cette année et tant d'autres ..
N'est qu'un rêve ..
N'est qu'une trêve ;
N'est qu'une épreuve sans pouvoir ..
Où l'encens devient qu'un simple spectre ..
Devant le seuil de nos ancêtres ..
Malgré " vos douleurs
Malgré vos blessures ..
Cédez vos pleurs ..
Aux parfum des Sept Cieux ..
*** ***
ô 2108
Où sont ils passés les larmes surgelées
Des aïeux ...
D'ici là .. où niche votre destin ..
Cédez votre sort
Aux prières des oiseaux ..
Mêmes si vous pliez les draps de vos drames
Octroyez - les aux anges et aux astres ,
*** ***
ô 2018 ; tu fonds tel un sucre ..
Sous l"amertume de nos jours noirs ..
Sous les soupirs de nos gardes- robes ..
Où réside le reste de l'encens du défunt ...
ô 2019 offre nous ton présage ,
Ta splendeur , et ta belle robe verdoyante ..
Détruisant nos soucis
Retraçant , notre chemin , notre parcours ..
ô Seigneur
Rien n'est plus fort que Ta Grace ..
Rien n'est plus faible que notre plaie ..
ô Seigneur , offre nous Ta clémence ..
Offre nous les clefs de Tes Cieux ..
Epargne l’écoulement de cette phase ..
A Ton Extrême pouvoir ...
Protège nous de ce qui vient
Tu es notre Tuteur le plus fort ..
Pour expier nos pénitences et nos ..peines
Et ombrer notre Cher en ton Vaste Verger .. .......

.Blida le 29 /12/2018

zakia  deu.jpg
Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Fichiers attachés: zakia deu.jpg
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 31-12-2018 13:57  Mis à jour: 31-12-2018 13:57
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9001
 Re: ô 2018..!!!
Je ne sais de quel seigneur il s'agit, je n'en connais pas, vraiment aucun, mais ce poème est magnifique.
Merci pour ces jolis vers.
Très bonne année 2019 à toi.
LM
Istenozot
Posté le: 02-01-2019 18:52  Mis à jour: 02-01-2019 18:52
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1909
 Re: ô 2018..!!!
Bonsoir Ahmed,

Ce poème vacille entre douleur et espérance.
Et tu nous souhaites la clémence!
Que de bonheur à te lire!

Pour ma part, je te présente mes meilleurs voeux. Et que la nouvelle année 2019 t'inonde de ses milles grâces et irradie en toi toutes les espérances de joie et de bonheur de vivre et de partager l'amour au milieu de celles et de ceux qui te sont chers.

Amitiés de Beaulieu en Languedoc où je me trouve actuellement.

Jacques
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
58 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 58

Plus ...