| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Les seins de la Mère Gédurin - Poèmes - Textes
Poèmes : Les seins de la Mère Gédurin
Publié par modepoete le 25-02-2019 14:30:00 ( 39 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l


Les seins de la Mère Gédurin

Un matin
Je m’en vins
Très serein
Sur les chemins
J’entendis le tocsin
J’eus faim
J’ai acheté deux pains
Le caissier malin
Me fit un larcin
Sur deux m’en donna un
Un trop payé pour un pain
Je lui aurai bien passé un pain
Mais enfin
Je ne suis coquin
Mais ce n’est pas sain
De croire aux saints
C’est mon destin
Toutefois J’ai crié en vain
Il a feint

Plus loin
En chemin
Je rencontre Justin martin
Je lui dis serein
T’as un surin
C’est pour mon pain
Un morceau ce matin
L’autre pour demain
Un morceau Léonin
Avec du pâté au lapin
Oui sans Boursin
Tu es en train
De le couper trop fin
Dépêches-toi j’ai faim
Un peu de vin
C’est divin
Merci Justin
Quels beaux seins
C’est malsain
Toujours pour toi les câlins
Laisse Albin
C’est son refrain
Allez à demain

Un coup de frein
C’est malin
Comme un pantin
Je crains
Ces chemins
De bout en train
Lui geint
Quand les serins
Sifflotent du matin
Au lendemain
Près des foins
Où Albin
Où j’élève mes caprins
C’est certain
Avec un brin
De thym
Un peu de cumin
Mon fromage des lutins
C’est surfin
Dis-moi Albin
Tu as mal aux reins
Tu n’es pas bien
J’appelle le médecin
Certain
T’as un point
Dans ce petit coin
Du bassin
Je ne suis pas devin
Mais tu as fait le plein
De bon vin
Sans fin
Avec les copains
Au bistrot du coin
Tu te plains
C’est malin
Et là ce satin
Ce n’est pas vilain
Mais tes doux câlins
Pour un menu fretin
Tu payes c’est certain
Ton mauvais entrain
A butiner tous les essaims
Bien ! Salut le rouquin

Vers le mois de juin
J’ai rejoint
L’abbaye des capucins
Comme un saint
Contrit à dessein
J’ai croisé les mains
Sur un parchemin
Un petit nain
Me dit enfantin
Et m’entretins
Va de bon teint
Dans les jardins
Cultiver ton destin
Calfeutré au loin
Tu en perds ton latin
La prière aux saints
Ne te sauvera du besoin
Ne prend pas ce bouquin
Il ne te rapportera rien
Aussi ne soit pas mutin
L’ami tu as un grain
Jette là son venin
Au plus loin du plus loin
Si tu veux être un jour ceint
D’une couronne de saint
A la saint des saints
De ton beau dessin
Aux formes d’admirables seins
Serai-ceux de la Mère Gédurin
Ô petit malin
Ce n’est anodin
La visite à ton cousin
Pour y chercher du boudin
Tu ne fus crétin
Mais un beau dandin
Que la Mère Gédurin
Accueillit dans son jardin de satin
Pour un doux festin
En un matin d’entrain
Quel turbin
Pour un joli poupin
Qui ne peut effort taurin
¨ô petit gredin
Je le savais mais enfin
Que tu ne serais jamais saint
Près des seins de la Mère Gédurin
©ƒC


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
18 Personne(s) en ligne (1 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 18

Plus ...