| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> De mon hier venu - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : De mon hier venu
Publié par modepoete le 11-04-2019 17:30:00 ( 18 lectures ) Articles du même auteur



Cliquez pour afficher l



De mon hier venu

De mon hier venu
J’ai défié l’éternité
Là n’est point révélé
Un orgueil fondé
L’infini le soupèse repu

Les marches de la vie
Je les gravis animal
A l’instinct social
Croquant l’amical
Des beautés servies

Sur le mur du mystère
Je cherche la vérité
Des rations d’inégalités
Obtenue par hérédité
Dans les boues de la terre

Altruiste don déposé
D’un sacrifice du pauvre
Publicité de cet autre
Cette idole bon apôtre
Qui vous ronge à satiété

Et son chant je l’entends
Dans son murmure latent
Il vous fait un serment
Le bonheur il vous tend
Mais son coeur vous ment

Et les prières se volent
Dans le ciel des aux-delà
Pour refermer les holas
Des cataclysmes en féria
Mais les dieux sont frivoles
¤
Le bonheur vous vient
La haine vous reprend
Et l’amour se défend
Jusqu’au jour dément
Quand la foudre survient

La bonne paix vous berce
Dans ses bras majestueux
Mais l’amer malicieux
Vous guette tendancieux
Et la guerre vous renverse
¤
La joie n’est pas avare
Elle se dépose sur vos toits
Vous illuminer est sa foi
Tirez-la de son carquois
Ne la laissez pas dans le choir

Les fleurs vous chantent
Le tango suave du bonheur
Ne tremblez plus de peur
Fleurissez votre ferveur
Pudique la félicité vous mande

L’infini est trop jaloux
De voir voler son temps
Que courtise le bon plan
Du bonheur se transcendant
Sur l’être venu un jour fou
©ƒC


Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
21 Personne(s) en ligne (4 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 21

Plus ...