| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Quasimodo - Poèmes confirmés - Textes
Poèmes confirmés : Quasimodo
Publié par Ermite le 08-05-2019 15:31:02 ( 83 lectures ) Articles du même auteur



(Grosso-modo, une réponse au défi de Iste.)



Je crois savoir d'où cela vient:
Il y a des noms qui ne ressemblent à rien,
Qui invitent à rire,
A rire de rien,
Comme ces deux noms
Qui ne vous disent peut-être rien:
Grosso et Modo.
Cela n'a l'air de rien,
Mais à l'un,
On dit que je ressemble.
Est-ce pour cela que l'on m'appelle
Quasimodo?
Moi qui, d'autres noms, n'en ai aucun.
Vous direz que je vis dans une tour,
Qui n'a pourtant rien d'ivoire,
Moi dont le coeur s'enflamme
Pour plus belle que Notre Dame
Et si vous pensez
Que je vis dans une autre tour,
Ne dites pas Babel,
Moi qui ne connaît du langage,
Que celui de l'amour,
Sourd à tout autre discours.
Voyez ces deux tours!
Quand tout s'embrase,
Elles sont debout,
C'est "La légende des siècles",
Passe le temps,
Passent les heures,
Quand sonneront les cloches,
Dans le vent
Des tours, je demeure.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Istenozot
Posté le: 08-05-2019 17:35  Mis à jour: 08-05-2019 17:35
Plume d'Or
Inscrit le: 18-02-2015
De: Dijon
Contributions: 1974
 Re: Quasimodo
Mon cher frérot,

Après ta caverne d'Ermite te voici, te voici te voilà dans les tours!
Il ne t'en faudrait pas que deux mais bien davantage encore.

Sois remercié d'avoir répondu avec tant de finesse à ce défi.
J'aime vraiment beaucoup ton poème très musical et rythmé.

Bises très cher frérot.

Jacques
Donaldo75
Posté le: 08-05-2019 18:35  Mis à jour: 08-05-2019 18:35
Plume d'Or
Inscrit le: 14-03-2014
De: Paris
Contributions: 1093
 Re: Quasimodo
Salut Ermite,

Eh bien, une autre réponse au défi, en poésie, bien décalée, voici qui promet de relancer le genre, celui des jeux littéraires. Je suis ravi de lire ce poème de ta plume, de connaitre un peu plus la filiation entre Gross, Modo, Quasi, et peut-être même d'autres que je n'aurais détectés.

Je retourne dans ma tour en Légo.

Bravo !

Donaldo
Titi
Posté le: 10-05-2019 19:03  Mis à jour: 10-05-2019 19:03
Administrateur
Inscrit le: 30-05-2013
De:
Contributions: 1487
 Re: Quasimodo
J'adore Ermite, avec un angle pour le moins surprenant mais oh combien efficace!!!

Moi qui ne suis pas de ma prime jeunesse!!!!!!, cela me rappelle les humoristes des années 60 Grosso et Modo duo de comiques ayant joué, entre autres, dans le Gendarme de st Tropez.


Cela nous éloigne un peu du thème de ton poème, mon cher Ermite, à la lecture duquel j'ai pris énormément de plaisir .


Amitiés

Serge
Ermite
Posté le: 11-05-2019 14:12  Mis à jour: 11-05-2019 14:12
Plume d'Or
Inscrit le: 31-03-2014
De:
Contributions: 1485
 Re: Quasimodo
Encore merci et à vous trois.
Détour surprenant par Grosso et Modo. Il y a là, sans doute une question de sonorité.
Amitiés
Et bises au frérot.

Louis.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
37 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 37

Plus ...