| A + A -
Connexion     
 + Créer un compte ?
Rejoignez notre cercle de poetes et d'auteurs anonymes. Lisez ou publiez en ligne
Accueil >> xnews >> Les émigrés - Poèmes - Textes
Poèmes : Les émigrés
Publié par nadette le 04-09-2019 23:00:57 ( 42 lectures ) Articles du même auteur



Qui sont ces immigrés qui vivent dans les rues?
Des rescapés d’une guerre, sans aucun doute
Qui ont quitté leur pays
Contrôlé par quelque maniaque repu.

Ils échouent après un long tortueux voyage
Remplis d’embûches et de dangers
Pour tenter d’entrevoir de nouveaux paysages
Et la mort est là prête à les entraîner.

Nous avons lu leurs histoires
Nous avons vu l’horreur à la télévision
Et dans le journal du soir
Et comme de rien, notre vie, nous continuons.

Ils ne sont pas les bienvenus.
Retournez chez vous nous ne voulons pas de vous;
Nous n’avons pas besoin de vous, les refus.
Retournez dans votre trou.

Nous avons perdu notre compassion.
Les exodes de la Deuxième Guerre mondiale oubliés;
Perdus dans le temps et dans un autre horizon
Par ces mêmes nations qui un jour furent des émigrés.

Article précédent Article suivant Imprimer Transmettre cet article à un(e) ami(e) Générer un PDF à partir de cet article
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Commentaire en débat
Loriane
Posté le: 05-09-2019 09:54  Mis à jour: 05-09-2019 09:55
Administrateur
Inscrit le: 14-12-2011
De: Montpellier
Contributions: 9075
 Re: Les émigrés
Nous n'avons rien perdu, nous sommes en Europe, généreux et nous donnons beaucoup, nous donnons ce que nous pouvons; et souvent plus que ce nous pouvons, de l'argent, du temps, du travail, de l'aide...
Je travaille depuis des dizaines d'années pour des associations humanitaires et expérience fait que j'affirme que seuls les occidentaux donnent et participent .
Je représente UNICEF, qui est surtout pour les enfants, je vois passer devant moi, des européens, occidentaux, qui s'arrêtent et donnent, même pauvres, même modestes et je vois passer des africains de chez nous, ou des arabes de chez nous, ils ont le même niveau de vie et ... ne donnent RIEN. ils ne s'arrêtent même pas.
Leur philosophie est qu'ils ne sont pas là pour donner ou aider mais pour RECEVOIR, toujours recevoir.
Ce que je dis est du vécu si cela n'est pas politiquement correct, dites vous que C'EST LA VÉRITÉ, LA RÉALITÉ QUI N'EST PAS POLITIQUEMENT CORRECTE.
Comme disait Obama dans un de ses discours aux africains " il serait temps que les africains balayent devant leur porte et se prennent en main au lieu de tout attendre des autres pays ". De même pour les pays arabes, il y a mieux à faire que se faire la guerre et transformer son pays en tas de ruines pour un dieu inventé.
Mes préférences



Par une aquarelle de Tchano

Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui bat d'une aile à dessiner
Qui bat d'une aile à rédiger
Par une aquarelle de Folon
Il vole à moi un vieux cahier
Qui dit les mots d'anciens poètes
Les couleurs d'une boîte à crayons
Il souffle des mots à l'estrade
Où il évente un émoi rose
A bord de ce cahier volant
Les animaux font des discours
Et les mystères vous font la cour
A bord de ce cahier volant
Un âne triste monte au ciel
Un enfant soldat dort la paix
Un enfant poète baille à l'ourse
A bord de ce cahier volant
Vénus éteint la douce brune
Lune et clocher vont bilboquer
L'eau le soleil sont des amants
Les cages aux oiseux sont ouvertes
Les statues font des farandoles
A bord de ce cahier volant
L'hiver soupire le temps passé
La porte est une enluminure
Les croisées des lanternes magiques
Le plafond une aurore polaire
A bord de ce cahier volant
L'enfance revient pousser le temps.
.

Connexion
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !
Partenaires
Sont en ligne
39 Personne(s) en ligne (5 Personne(s) connectée(s) sur Textes)

Utilisateur(s): 0
Invité(s): 39

Plus ...